Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Bloodvein, Manitoba,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus

 

2011-02-24 – P.M.  Partie 2

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Si vous avez des questions et réponses avec ce qu'on vient d'entendre, le Seigneur va vous donner des réponses.

Q. En ce qui concerne la télévision... Inaudible ..

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Quand le Seigneur, ce soir, a parlé des enfants qui regardent beaucoup la télévision, on a tous regardé la télévision et on n'a pas réalisé que la télévision nous prenait. Puis, encore aujourd'hui, beaucoup de ceux qui suivent les enseignements ont de la difficulté. Ils savent que la télévision les prend, mais ils font les efforts pour. C'est ce qui compte aux yeux de Dieu. Alors là, ça ne devient plus une idole, ils la refusent. C'est ça, c'est parce que d'autres enfants, bien, on s'entraide entre nous. Ils ne peuvent pas tout seuls, puis nous, on n'a pas été capables tout seuls de s'éloigner de toutes ces choses-là.

On apprend à saisir la bonté de Dieu, mais lorsqu'on saisit la bonté de Dieu, bien, c'est parce qu'il développe en nous de la bonté, parce qu'on est faits à son image. On doit apprendre à se reconnaître, à être pareils, parce qu'on est fait de la même trempe, partout dans le monde. Partout dans le monde, ceux qui ont un oui ont le même langage : celui du cœur.

Q. J'aime beaucoup dans la Bible quand on dit que le lion va dormir avec l'agneau. En ce moment, y a beaucoup de ségrégation, de division, mais un jour va venir où on va tous se rassembler, on va tous prier ensemble, crier ensemble et on va vivre dans un monde d'amour, on va s'entraider. C'est ce que j'aime dire à mes enfants et à tous les enfants qui viennent chez nous.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Oui. Le Seigneur nous a dit quelque chose. Il va faire un monde d'amour, le Seigneur, avec des enfants, avec des enfants qui devront toujours se maintenir en Dieu, mais Dieu va choisir des enfants forts. Il dit comme ça : «Les enfants qui devront demeurer devront être, pour ceux qui vont venir, un modèle, car lorsque Satan sera à nouveau déchaîné, il viendra attaquer encore.» Voilà pourquoi le Seigneur ne permettra plus des enfants qui sont faibles.

Quand Noé embarqua dans l'arche, il embarqua avec sa famille, mais il y avait parmi ses enfants un enfant qui avait été très faible. Il avait été vers les enfants qui étaient possédés du démon, et l'un de ses enfants avait, dans sa génération, un enfant qui était possédé du démon. Dieu a dit qu'il s'appelait 'Hom' et c'est lui qui a continué l'idolâtrie, si bien qu'ils sont devenus des idolâtres ceux qui ont suivi 'Hom'. Dieu ne permettra plus ça.

Alors, Dieu dit qu'il éliminera vraiment ceux qui portent un non; ils ne seront plus sur la terre. Mais Dieu dit : «Vous ne saurez pas lesquels», car il dit que ça va nous faire souffrir parce que nous sommes une seule chair, et Dieu dit : «Je ne veux pas que mes enfants souffrent.» Lorsque les enfants du non diront non à Dieu, nous, nous ne saurons pas lesquels. Il dit : «Je ne permettrai pas que vous vous retourniez et que vous les regardiez.» Il dit : «Vous allez avoir la pensée de Dieu», donc une pensée pure, un regard pur.

Voilà pourquoi nos yeux ne verront plus jamais le mal, on ne les verra pas pour conserver notre chair pure. Alors, on mettra des enfants au monde, des enfants purs. Jésus, il dit d'avoir confiance, que nos enfants, nous devons les lui donner. Lui, il connaît nos enfants mieux que nous. Nous, on a été attaqués, nos enfants ont été attaqués, mais si le Seigneur a réussi avec nous, il va réussir avec nos enfants. Qui a amené la télévision, la radio, toutes ces choses? C'est nous qui avons accepté ça; alors, le Seigneur va s'occuper de nos enfants puisqu'il s'est occupé de nous.

Ah oui, il connaît nos faiblesses comme il connaît leurs faiblesses, mais sa Rédemption est tellement puissante! Dieu dit : «Utilisez le oui que vous avez en vous.» On doit l'utiliser. "Oui, j'ai confiance en toi, Jésus. Oui, je te les abandonne. Oui, je sais qu'ils sont sauvés puis je crois à la Rédemption qui est notre rédemption." C'est les oui. Jésus, il dit que les démons tremblent devant les oui, les oui qui sont dits avec le cœur. Alors, nous devons les prononcer parce qu'ils sont vrais, parce que si les oui n’étaient pas vrais, on ne serait pas ici, on serait déjà détruits par les démons.

Oui, c'est vrai qu'on est aux prises avec l'alcool, avec la drogue, avec le jeu, avec la sexualité; on est aux prises avec la gourmandise, la paresse, la colère, l'envie, le jugement, ça, c'est une chose! La pire qu'on ne peut pas avoir dans notre chair, c'est le jugement : juger son prochain, c'est pire encore que de tuer une personne parce que, là, on tue son âme, on cherche à atteindre sa vie. Quand on tue une personne, on tue la chair, mais quand on parle contre son prochain, là, on entraîne d'autres personnes avec nous; là, on attaque plus qu'une personne.

Et c'est Satan. Satan, lui, amène une vague de personnes dans le mal, alors que lorsqu'une personne tue une personne, bien, il amène une personne. Voilà le jugement, comment c'est terrible. C'est avec ça qu'on a jugé Jésus : la parole, le mensonge, on l'a crucifié. Il faut faire attention. Les jeunes, leurs paroles sont moins dangereuses que les nôtres. Oui. Alors Jésus, lui, prend soin de nos enfants, hein, puisqu'il prend soin de nous qui parlons, parlons, parlons, parlons. Merci, Jésus.

Q. Si une personne qui est en prison pour un meurtre au deuxième degré et que cette personne demande pardon, est-ce que le Seigneur va accepter cette personne? Est-ce que cette personne va pouvoir aller au Ciel?

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Dieu a donné sa Vie pour Judas et Judas n'a pas voulu de lui. Dieu a donné sa Vie pour tous les enfants du monde et les enfants du monde veulent-ils de Dieu? Si l'on compte le nombre d'enfants qui, aujourd'hui, croient en Dieu, le nombre de ceux qui croient en Dieu est plus petit que ceux qui ne croient pas en lui.

Dieu donnerait-il sa Vie pour ceux qui ne veulent que de lui? Dieu donnerait sa Vie pour les plus ingrats; puisqu'il a voulu de Judas, il a voulu tous les enfants de Dieu. Dieu ne regarde pas ce que l'enfant a fait, il regarde l'amour qu'il a pour lui, car Dieu est tellement puissant qu'il sait, lui, comment se faire écouter, comment apporter la bonté à celui qui a oublié la bonté, car Dieu est la Puissance. Il a confiance en lui, Dieu. Il a confiance en son amour, alors il saura lui donner tellement d'amour. Il ne refusera jamais l'amour, car il est l'Amour.

Il nous a donné un héritage et on l'a lapidé. Toutes les grâces qu'il nous a données, toute sa beauté qu'il nous a donnée : la terre, on l'a polluée, on l'a négligée, on n'a pas prié. Mais lui, il nous attend avec ce que nous avons lapidé; lui, il va le réparer puis il va nous le redonner. Il nous avait donné sa terre, qu'est-ce qu'on a fait de sa terre? Là, il va la reprendre, il va la purifier, puis il va nous la redonner. Eh bien, c'est comme quelqu'un qui va en prison, il a fait une bêtise, Dieu le regarde, Dieu se penche sur lui, puis il lui dit : «C'est moi qui vais t'aider, je vais t'aider à découvrir en toi ton propre pardon, et je vais te faire goûter à ta liberté.» Voilà notre Dieu, notre seul Dieu : l'Amour.

Q. On fait tous des erreurs. L'Église appelle ça des péchés, mais tous, on a péché, on a fait des erreurs. Jésus, dans la Bible, quand il y avait la femme que les autres voulaient lapider, il a dit : «Que celui qui n'a pas péché lance la première pierre.» Alors, peu importe ce qu'on peut avoir fait, même si on a tué, on ne devrait pas mettre ces personnes-là de côté, mais leur pardonner et aussi prier pour qu'elles puissent se pardonner elles-mêmes, parce qu'il y en a qui ne sont pas capables de se pardonner. Mais, habituellement, ce qui se passe, c'est qu'ils passent par une période de questionnements au lieu de mettre en question ce qu'ils ont fait; même si c'est très douloureux et très difficile, il faut qu'ils viennent à pouvoir se pardonner.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Oui. Le Seigneur, il vient de dire : «Comme elle est belle son âme!» Merci, Jésus.

Q. Nos aînés nous disent de prier, prier pour les petits qui ne sont même pas encore nés pour qu'ils fassent un voyage en sécurité. Ils nous demandent de prier pour tout le monde à partir des petits qui ne sont même pas encore arrivés jusqu'aux derniers qui sont peut-être dans un lit à l'hôpital et qui vont bientôt rendre le dernier soupir. C'est au début de la vie qu'on apprend à respirer et c'est à la fin de notre vie qu'on doit apprendre à donner notre dernière respiration. Elle partageait aussi que lorsqu'elle était petite, sa maman lui disait : "Tu vas voir beaucoup de choses, tu vas entendre beaucoup de choses, apprends à prendre juste ce qui est bon et laisser le reste de côté." Alors, elle a mis ça en pratique.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Le Seigneur nous amène loin, loin, loin, là où notre vie a débuté, en lui, des milliers, des milliers, des milliers, des milliers, des milliers, des milliers, des milliers, des milliers, des milliers d'années sans pouvoir saisir ce temps. Dieu nous a toujours accompagnés.

Voici que nous prenons conversation dans un temps si infiniment, infiniment, infiniment petit, mais important ce temps pour démontrer à Dieu son amour. L'amour n'est pas de nous, mais de lui. Nous devons toujours et ne jamais oublier son amour éternel, car après ce petit, petit, petit court temps, nous irons vers lui et nous lui parlerons de ce petit court temps. Et lui nous dira : «Ce petit court temps t'était nécessaire pour t'apprendre que tu es petit et que je suis grand. Bon, je le suis, parce que je t'ai créé à mon image. Ta pensée fait qu'aujourd'hui sur la terre tu parles de moi, parce que c'est moi qui te rappelle que je suis ton Dieu. Tu as oublié, mais moi je n'ai pas oublié.»

Merci, Seigneur, de nous donner des leçons d'amour à travers nos aînés. À notre tour, apprends-nous à être des aînés pour nos enfants. Merci, Seigneur.