Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Bogota, Colombie,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus

 

2008-09-11 - Soir

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Chacun de nous ce soir, nous allons être des instruments. Ce que je suis, ce que Isabelle est, vous le serez. Lorsque Dieu prend ses enfants, il les enveloppe de son amour, il fait de chaque enfant un mouvement d’amour afin d’aller chercher tous ses enfants. Nous portons tous nos frères et nos sœurs du monde entier, alors conduisons-nous en enfants de Dieu. Soyons totalement abandonnés dans la Volonté de Dieu, c’est Dieu qui conduit, pas nous. Alors, Dieu me dit de fermer les yeux.

 

Jésus : La Volonté de mon Père est en chacun de vous. Vous qui êtes ici, enfants d’amour, vous l’êtes en ma Présence. La Sainte Présence se présente à vous afin que vous-mêmes, petits enfants d’amour, soyez en mon temps. Je suis la Toute-Puissance : à moi d’utiliser les enfants de mon Père afin que tous les enfants soient en mon temps. Je suis omniprésent : à moi de vous emmener là où vous, vous n’êtes pas capables d’aller, à moi de vous faire franchir les âges.

 

«Vous êtes en présence des enfants choisis de mon Père, en eux est la Volonté de Dieu. Ils sont ensemble et ils sont devant mon Père. - Laissez-vous abandonner, petits enfants; la Parole vous pénètre, elle vous amène là où vous devez être. Le temps de Dieu n’est pas votre temps, il est le présent. - Les enfants sont là en prière, devant eux il y a Dieu. Ils écoutent le vent, le vent qui vient à eux pour leur dire : "Adorez, adorez Celui qui EST". Ils ont un seul cœur; ensemble face contre terre, ils adorent leur Dieu, reconnaissant d’avoir été sauvés des eaux. La terre recommence à revivre, car elle dut avaler les eaux. Le vent, le vent qui souffle, le vent qui assèche est la puissance de Dieu. Tout ce qui est autour d’eux montre l’obéissance à Dieu, car la création est à Dieu. Ces enfants se regardent, ces enfants sont en admiration. La terre recommence à nourrir les enfants de Dieu, la récolte est abondante et Noé est dans la joie. Tout autour de lui se tient sa génération : il rend grâce à Dieu, il loue son Dieu de lui avoir donné la vie. Il regarde autour de lui et il adore Dieu parce qu’il voit la vie qui renaît. Les enfants de Dieu fêtent Dieu, dans leur cœur tout est en harmonie.

Un être parmi eux a une marque, en sa chair, profonde; cette marque c’est la marque de Satan. Il regarde ces enfants et il ne dit pas un mot. Alors que tout est noir, il se retire; là, il se met à genoux et là apparaît l’être qui n’est pas un être : le Prince des ténèbres. Devant cet être de ténèbres, cet enfant s’incline, et de cet être des ténèbres sortent des bruits de tonnerre, et ce qui sort de lui c’est la tentation, c’est son venin. Et l’enfant qui est marqué est là à écouter et tout ce que le Prince des ténèbres dit pénètre en lui : cela, c’est la nourriture du mal. Tout ce qu’il est appartient au Prince des ténèbres : pouvoir il lui donne, connaissance du mal il en est nourri, tout ce qu’il est devient ce que Satan veut qu’il soit : un instrument entre ses mains. Ce qu’il apprend, cet enfant, est pour lui un pouvoir. Une fois terminé, il s’en retourne et ce qui sort de sa bouche attire, si bien que lorsqu’il approche d’un enfant de Noé, il lui montre que Noé est un homme, un homme qui est inférieur à la puissance. L’enfant de Noé regarde et il juge son père, ce qui fait en lui une souffrance; alors, son père lui dit : "Enfant, enfant infidèle à mon amour, pourquoi cette faiblesse? Va loin de ma face". Et l’enfant s’éloigna, et sa famille partit avec lui, et l’enfant des ténèbres partit avec lui.

Voici qu’une secte se construit : on se regroupe, on parle et on écoute, on écoute cet être qui est au service de Satan. Voici que ce peuple grandit, voici qu’il se donne à Satan, car ce qu’ils sont devenus, ce sont des êtres infidèles à la Parole de Dieu. Ils oublient : ils oublient d’adorer, ils oublient d’aimer, car l’enfant de noirceur leur parle de dieux, les dieux qui sont devenus pour eux des êtres supérieurs à eux.

Ils apprennent à être des êtres idolâtres : le feu devient pour eux un dieu, l’eau devient pour eux un pouvoir; ils apprennent à se servir des herbes et ces herbes sont le poison de l’esprit et du cœur; ils apprennent à reconnaître que le ciel est à leur service, car les étoiles ont des formes qui deviennent des dieux pour eux; ils immolent des êtres vivants pour les offrir à leurs dieux; ils prennent des enfants et ils les élèvent pour en faire des déesses. On met sur leur tête des têtes d’animaux, on couvre leur corps d’or et de pierres; ils dansent, ils chantent, ils se conduisent plus bas que des animaux. Ils sont devenus le mal parce que l’enfant du mal leur a montré ce que Satan lui a montré. Leur vie est à leurs dieux et ce qu’ils sont, c'est le mal pour les uns et pour les autres.»

 

Ce que Dieu vous dit, enfants d’amour, ne nourrit pas votre curiosité. Il met en votre être la lumière afin que vous puissiez comprendre les erreurs du monde. Regardez votre monde, mes enfants, il croit : il croit à tout ce qui n’est pas en Dieu. Tout ce qui vient des animaux et dans lequel on donne de l’importance, ce sont les dieux de toujours, car Satan est le dieu de tout ce qui est contre Dieu. Il est la laideur. Ce qu’il a possédé est devenu pour lui une nourriture dans laquelle il aime se vêtir. Il aime tromper les enfants de Dieu, leur montrant que les étoiles portent la marque de la connaissance. Les animaux, comme on vous les fait connaître, enfants de ce monde, et qui ont marqué votre vie, c’est la marque de Satan. Pensez, enfants d’amour, à tout ce qui a été idolâtré : on a donné de l’importance au cheval, au taureau, au chat : à des animaux, afin de tromper les enfants de Dieu jusqu’à vouloir leur donner une âme. Satan, pouvoir d’extermination, a voulu prendre votre âme pour la donner à ces esprits impurs. Il a fait chuter les anges et il fait chuter les enfants de Dieu, prenant leur âme, s’en nourrissant en donnant pouvoir à des animaux : ce qui entre dans la chair nourrit l’esprit. Voilà que des enfants sont devant des idoles voulant obtenir consolation, vengeance, pouvoir, richesse et éternité : tout cela est venu en votre temps. Comment ce pays connaît-il ces idolâtries? Souvenez-vous, enfants d’amour, on a voulu atteindre Dieu pour le faire disparaître. On a construit une tour avec des enfants pour atteindre l’autorité, et Dieu a regardé et Dieu n’a point voulu détruire ces enfants. Il a montré sa toute-puissance et sa miséricorde : il a embrouillé l’esprit, il a multiplié les langues, afin que cette secte se divise.

 

«Voici que des enfants avancent. Plusieurs sont en communauté, ayant le même langage, ayant le même cœur; ils avancent avec ce qu’ils ont connu. Ils apprennent : ils apprennent, avec les connaissances qui sont en eux, à monter des villages, à monter des villes, des stèles pour accueillir les idoles qui sont dans les villes, et Satan contrôle. Il les amène à découvrir la force du vent, la pression de l’air, afin de mieux comprendre les vents; ils étudient ce qui vient des étoiles et ils se dirigent; ils apprennent à assembler ce qui est une force sur l’eau, car plus fort est le vent en eux qui veut les emmener, et là ils partent. Quelque chose en eux est plus fort que leur propre vie, car leur vie est donnée à Satan, au pouvoir. Vent souffle et eux s’accrochent, tonnerre ils entendent et brises ils profitent; ils ont avec eux le pouvoir du mal, ils demandent au pouvoir de les guider et voilà que le pouvoir les emmène. Et le temps avance, et le temps avance, ils arrivent. Ils arrivent, il y a terre. Ils s’installent : ils remercient le feu, ils chantent pour ce vent qui a été le pouvoir.

L’idolâtrie est à son comble. Pour remercier leurs dieux, ils immolent les nouveau-nés. Le peuple augmente et il se sépare, car ce qu’ils sont c’est la division.

Des hommes, des femmes, des enfants, là où ils vont : le mal les suit; là où ils veulent avancer : le mal les guide. La terre est vaste, la terre est abondante de sa récolte, les vents sont des vents humides, elle produit : elle produit sa saveur; alors, ils adorent : ils adorent celui qui est dans ces saveurs. Ils ont l’intelligence : ils ont l’intelligence du mal et de la connaissance. Car le soleil est leur dieu et ce qu’ils sont, ce sont les enfants du mal. Ils s’installent, ils prennent pouvoir et le peuple grandit, et tout ce qu’ils sont devient pour les uns et pour les autres une nourriture de connaissances. Leurs mains sont habiles, leurs gestes sont des gestes de connaissance : tout ce qu’ils font, ils le font devant leur dieu. Pour pouvoir obtenir plus, ils immolent toujours les enfants. Les jeunes vierges deviennent des déesses : ils les couvrent de bijoux, et ce qu’ils font, c’est le mal, car ils sont poussés à avoir toujours plus, toujours plus et toujours plus. Il y a des plantes qui enivrent ces enfants. Leurs paroles sont des paroles qui portent à la décadence.

Ce qu’ils sont, enfants d’amour, c’est le mal. Victimes de Satan, Satan se joue d’eux; il les utilise contre les enfants de Dieu. Ceux qui ne veulent pas être la nourriture de ces enfants, ils les immolent et ils ne mangent pas cette nourriture : ils l’offrent à leurs dieux et ils font brûler cela, et ce feu devient pour eux un besoin : un besoin de toujours, toujours et toujours donner plus à leurs dieux. À d’autres endroits, il y a des enfants qui se sont rassemblés et ils marchent eux aussi, ils s’installent eux aussi, et ils montent, ils montent et ils montent des petites tentes, car ils ont appris, ils ont appris à chasser, à se nourrir et à se protéger.»

 

Ce que Dieu attend de ses enfants, c’est une obéissance, c’est être dans la Volonté de Dieu par le sacrement ministériel sacerdotal. Dieu prend tout pouvoir et il étend son pouvoir pour utiliser ce qui doit être devant vous.

 

L'esprit de Satan : Je vous hais, vous les enfants de la Promesse. Je tiens entre mes mains le pouvoir de vous manipuler. Je vous montre ma haine et vous la mangez. Je vous montre la violence et vous agissez. Je vous démontre ce qui a fait de vous des êtres incapables d’aimer votre Dieu, ce Dieu qui a tout pouvoir jusqu’à nous anéantir. Par son pouvoir, je suis devant vous et ma haine est aux prises avec sa lumière. Tout ce que vous êtes devenus est le venin que je fais couler en vous. L’esprit de ce monde est mon œuvre. Je vous détruirai avant que vienne ce temps maudit qui vous montrera ce que vous avez accepté. Ces enfants qui ont voyagé ont été sous mon pouvoir, et ce pouvoir je m’en suis nourri afin de vous atteindre. Que faites-vous à écouter le mal, vous qui avez la Vie en vous? Vous qui êtes devant votre Dieu, vous devez être amoureux de Celui qui est le Tout du tout. Ce que vous êtes, êtes ma haine. Laissez de côté ce qui fut de vous des êtres de peur, de souffrance. Laissez de côté ce matériel que je vous ai montré au fond de ma souffrance. Soyez fidèles à la promesse de votre Suprême Volonté. Soyez devant votre vie : telle est votre conséquence. Je vous hais.

 

Le prêtre : En ton Nom Seigneur Jésus, je prends autorité au Nom de Jésus qui a le pouvoir sur le Ciel, sur la terre et sur l’enfer, je te demande, sors d’elle au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Et en ton Nom, Seigneur Jésus, je prends autorité pour faire sortir les esprits mauvais qui entourent l’œuvre de Dieu et, en son Nom, je prends tous les esprits mauvais au Nom de Jésus-Christ pour les amener au pied de la Croix avec toute la puissance du Ciel. Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Si vous voulez aider à louer le Seigneur.

 

♪♪♪      Alabare, alabare, alabare, alabare, alabare a mi Señor! ...

 

La Fille du Oui en le Saint-Esprit : Ce que le Seigneur attend de chacun de nous, c’est lui donner notre cœur, c’est mettre notre cœur dans le Cœur même de Jésus, par amour, par amour pour tous ceux qu’on aime. N’ayons pas de limites, aimons nos frères et nos sœurs depuis tout âge, écoutons leurs cris parce qu’ils ont crié, ils ont crié leurs souffrances. Comment une chair, une chair qui vient de Dieu, peut-elle accepter d’être habitée par le mal? Satan a donné aux enfants de Dieu le goût du pouvoir, le goût de la décadence. Il a fait goûter au sang des enfants de Dieu le sang des idoles. On consacrait des enfants, on donnait leur âme à Satan et cela venait des mères, et le père s’en réjouissait et on buvait ce sang. Ces enfants n’étaient-ils pas de notre chair? Ce poison a pénétré dans notre chair.

Nous qui sommes des enfants de Dieu, nous avons appris à accumuler, à aimer les objets, à vouloir décorer ce que nous sommes. À Dieu de décorer notre chair. Lorsqu’on aime les bijoux, lorsqu’on aime les pierres plus que nous-mêmes, jusqu’à vouloir détruire nos frères et nos sœurs pour obtenir ces pierres, ces bijoux, pour avoir de l’or, c’est que nous sommes dans ce mouvement de destruction. Dieu nous a créés avec la beauté de ce qu’il est.

Lorsque Jésus est venu au monde, il n’était pas paré de bijoux. La Vierge Marie, l’humble Marie, a elle-même fait ses vêtements, ils étaient faits de simplicité. Et Joseph, Joseph était là pour prendre soin de Marie, il ne lui a pas offert des bijoux, des pierres, un manteau drapé de fils d’or. Jésus nous montrait comment être en ce monde, mais nous n’avons point voulu de cela. Nous avons été dans le mal tout comme eux qui se sont laissé tromper par cet être de ténèbres. Lorsqu’un seul enfant croit au pouvoir de Satan et qu’il donne son âme et qu’il veut détruire l’âme des autres, il contamine ce qui vient de la Vie. Tout ce que nous sommes, nous le sommes par Dieu, nous ne le sommes pas par l’argent, par le pouvoir : ce matériel.

Satan a toujours promis l’éternité, l’immortalité, et l’homme a toujours été séduit par cela. C’est Dieu l’éternité, l’homme l’a en lui. Comment se fait-il que l’homme veut connaître éternellement une vie sur la terre alors qu’il l’a en lui? Parce que Satan a brisé le temps. Satan a fait en sorte de montrer qu’il était, lui, le pouvoir du temps. Pour pouvoir faire accroire aux enfants de Dieu cela, il fallait qu’il les fasse souffrir, qu’il les maintienne par leurs sens; ainsi, il pouvait prendre leur vie, les maintenir dans son pouvoir afin de leur montrer qu’ils étaient incapables de vivre sans lui, sans l’amusement, sans les connaissances, sans les contrôles. Tout ce que l’homme d’aujourd’hui désire, c’est un venin qu’il a mis en la chair. Tout cela est entre les mains de Satan lorsqu’on a peur, lorsqu’on désire plus que ce que Dieu veut nous donner. Dieu nous a donné tout ce qui nous était nécessaire pour vivre sur la terre en êtres humbles. Lui, le dieu Mammon, a fait en sorte que les enfants de Dieu puissent ne désirer que ce que lui est.

Avant, les enfants vivaient de la récolte, ils s’habillaient avec les connaissances de Dieu, car leurs doigts pouvaient faire des vêtements avec les plantes que Dieu leur montrait. Mais l’homme, avec l’esprit de Satan, a voulu contrôler cette connaissance jusqu’à vouloir déterminer son territoire pour pouvoir garder ces connaissances pour lui, afin de les vendre. Et pour que les autres puissent acheter, il leur a développé les sens en leur montrant comment s’habiller, comment décorer leurs oreilles, leurs doigts et leurs pieds, ce qui faisait d’eux des êtres au service de leurs sens.

 

Jésus : Ces paroles, mes enfants d’amour, sont des paroles 'libérantes'. Dieu veut vous libérer de l'esclavage et pour vous aider à prononcer votre oui, Dieu vous démontre que oui vous êtes esclaves de l’esprit de ce monde. On ridiculise aujourd’hui les (enfants) qui sont humbles, petits, en démontrant qu’ils sont inférieurs à ceux qui ont les moyens, en mettant dans l’esprit qu’ils se font du mal alors qu’ils pourraient avoir mieux; c’est eux-mêmes qu’ils ridiculisent, car les enfants de Dieu n’ont rien à désirer d’autre que faire la Volonté de Dieu. Un enfant d’amour est habillé par Dieu et ce que Dieu lui donne en abondance, cette abondance c’est pour le partage, car Jésus a accepté qu’on prenne son vêtement afin qu’ils puissent reconnaître que rien n’a de l’importance que son Père.

Ô petits enfants d’amour, il est difficile d’entendre ces paroles. C’est moi qui guéris de l’intérieur, c’est moi qui viens arracher le mal qui s’est imprégné en votre chair, c’est moi qui viens purifier, de mes grâces d’amour, votre chair meurtrie par vos mauvais choix. 

Si je parle en votre pays, si je parle ici en cette ville de violence, c’est parce que, mes petits enfants d’amour, je connais votre chair qui est aux prises avec la peur. C’est l’argent, mes enfants, qui vous fait souffrir, car on envie l’argent, on n'envie pas les enfants de Dieu : on veut vous maintenir dans la peur. Cela, c’est Satan, ce ne sont pas les enfants. Ce qu’ils veulent, eux, c’est ce qui leur donnerait leur pouvoir. La peur ne leur donne pas du pouvoir, ce qui leur donne du pouvoir, c’est ce qu’ils obtiennent de vous-mêmes : on veut prendre ce qui est de cette terre.

Moi votre Dieu, moi votre puissance, je vais vous parler d’abandon. Je veux que vous vous détachiez de tout ce qui a fait votre fortune, car les vents souffleront et toute récolte qui a fait la richesse, je ferai pleuvoir une glace dessus; je ferai trembler les murs afin que les enfants sachent que le refuge est en eux; je ferai connaître aux enfants de mon Père qu’ils n’ont rien à craindre, qu’ils seront avec moi et que rien ne leur arrivera. Mais ceux qui refuseront de s’éloigner de Satan, après qu’ils aient été en présence même du pouvoir de Dieu, ne seront plus avec vous. Aimez-vous votre Dieu?

 

Tous : Si. (Oui.)

 

Jésus : Alors, priez pour vos frères, priez pour vos sœurs qui croient en ce qui est contre Dieu, car ce sont des enfants qui ont le droit à la vie éternelle qui est en eux. Vous avez entendu ma Parole : «Aimez vos ennemis», priez pour eux, car la justice de mon Père sera sur eux.

Vous vivez ce temps de révélations afin de vous mettre devant ce que vous, génération, de génération et de génération avez accepté. Un enfant instruit par l’amour de Dieu ne peut plus regarder en arrière sans se dire : "Maintenant, je sais". Vous êtes les élus de mon Père, alors avancez, avancez le cœur léger. La porte est étroite, mes enfants, c’est ensemble dans la paix, dans la joie, dans l’amour, que vous avancez et vous la passerez. Vous êtes les enfants de la Promesse. Vous avancerez dans une terre riche où coulera le miel, où le lait coulera en abondance pour nourrir vos enfants. Soyez toujours fidèles à ce que vous êtes, parce que je vous ai montré ma présence. C’est mon Père qui vous a envoyé la croix, c’est mon Père qui vous a fait connaître l’amour, et votre cœur a reconnu la promesse faite à vos pères. Ce qui a pénétré en vous vous a montré que vous êtes la lumière pour ceux qui refusent la Lumière.

Ce continent est à moi, il fait partie de ma terre d’amour. D’âge en âge, mes enfants, j’ai toujours pris soin de vous. Lorsque mon Père a multiplié les langues, il vous démontrait que vous étiez pour redevenir les tout petits enfants qui n’ont qu’un seul langage : celui du cœur, le Cœur même du Christ qui s’est ouvert pour vous accueillir. Mon Sang coule sur ce pays, mon Sang coule sur tous les pays, il vient rassembler tous les enfants de Dieu pour ne faire qu’un seul cœur. Aujourd’hui, mes enfants, si je vous montrais mon Cœur, vous verriez qu’il est tracé par la souffrance. Je vous regarde et je pleure sur vos souffrances. Reconnaissez la voix de votre Bon Pasteur qui rassemble ses brebis et qui les amène dans un vert pâturage où le loup ne sera pas. Je vous ai confiés à mes pasteurs, maintenant je viens reprendre mon troupeau.

Soyez dans la joie, soyez les enfants de mon Père. Mon Père vous aime, il vous a donné la Fille bien-aimée de son Cœur, car je suis le Cœur de l’Amour. La Vierge Marie, la sainte Fille de mon Père a été pour vous une nourriture d’humilité, une nourriture qui vous démontrait que seul le Fils pouvait être tout dans votre vie. Lorsque vous prenez la sainte Eucharistie, la Trinité se donne. La Trinité a associé à elle la Mère de Dieu le Fils, l’Épouse du Saint-Esprit, la fidèle Fille du Père. Elle est avec vous, elle vous tend la main afin que vous puissiez être totalement dans l’abandon.

Doucement, enfants d’amour, vous allez renoncer à toutes ces idolâtries. Ce que mon Père vous a accordé : nourriture, vêtements, vous partagerez, et ensemble vous louerez et adorerez la Trinité, et la Vierge Marie vous accompagnera, car elle ne cesse d’adorer son Dieu, son unique Dieu.

Levez-vous, enfants d’amour, et adorez votre Dieu en vous inclinant en acte de réparation.

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Alors, priez, priez pour l’Amérique du Nord, nous avons besoin de prières. Priez pour l’Europe, ils ont besoin de prières. Eux vont prier pour nous. C’est ensemble dans le Cœur même de Marie, morts en Jésus dans son Cœur, que nous vivrons ces temps de grâces. Nous sommes une seule famille : la famille de Dieu. Amen.