Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu au Cap-de-la-Madeleine, Québec,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus.

 

2007-08-18  - Partie 3  

 

Q.  Alors, j’aimerais ça que Jésus, il nous dise, qu'il nous éclaire davantage sur les pierres de naissance. Qu’est-ce que c’est exactement, comment les différencier, s’il vous plait?

 

R.  La Fille du Oui en Jésus en le Saint-Esprit : Nous avons parlé, nous avons plutôt entendu parler et nous avons parlé de pierres de naissance depuis quelque temps. Tout a débuté à Prévost lorsqu’il a commencé à nous parler de Satan, de l’ange déchu; après, nous avons entendu parler, à Saint-Étienne de Bolton, des anges déchus, des sciences occultes, de pierres de naissance.

Les pierres de naissance font partie de notre vie, non pas parce que Dieu le veut; les pierres de naissance font partie de notre vie parce que Satan le veut.

Vous souvenez-vous tantôt, je ne sais pas, je ne peux pas me rappeler toujours qui a parlé tantôt, si c’est la Sainte Vierge ou si c’est le Saint-Esprit, au tout début, mais il y a eu question des personnes, bien, les animaux qui ont été possédés par les démons, puis les animaux avec les femmes.

Alors, ce qui est arrivé, c’est que nous avons su, par la puissance du Saint-Esprit, qu’un homme, un homme s’est donné au diable, et le diable lui a promis pouvoir, prospérité, lui a promis que jamais on ne l’oubliera, qu’il serait même inscrit dans les étoiles : il a promis tout pouvoir. Alors, il l'a instruit, il s’est laissé instruire par Satan et, dans ce qu’il a appris, il a appris à donner des noms, des noms à des pierres, à des dieux et même à détailler ce à quoi ils devaient servir. Alors, tout ça s’est propagé d’âge en âge, d’âge en âge, et ça s’est conservé dans la chair.

On se souvient de tout cela aussi et on sait que, dans nos familles, on a reçu même des pierres de naissance ou des boucles d’oreilles dont il y avait une pierre de naissance dessus. Alors, le Seigneur est venu nous parler, nous disant le danger qu’il y avait de porter ces pierres, d’offrir ces pierres, de les conserver.

Quand nous avons été aux États-Unis, aussi, nous avons eu un enseignement et je crois que c’est Maman Marie; encore là, je ne me souviens pas bien, bien; elle nous a dit aussi que ces pierres-là apportaient de la maladie, elles nous apportaient des doutes, de l’insécurité, des peurs; ça nous conserve dans des mouvements contre nous-mêmes, contre notre prochain.

Les pierres de naissance portent des couleurs, c’est rattaché à une science qui nous montre : "Bon, bien tu es né une telle date, telle date, bon, bien, cette date signifie que ta pierre de naissance est de telle couleur, et même cette pierre de naissance-là c’est bon pour s’en servir, ça peut t’apporter du bien, ça peut te protéger contre telle maladie, ça peut te soigner si tu portes telle pierre," cela n’est pas de Dieu.

Lorsque nous apprenons quelque chose qui peut nous apporter soit une guérison, mais que ça vient de pierre : ça ne vient pas de Dieu, ça vient de pierre : ça ne porte pas des grâces; alors nous tombons dans le piège de Satan.

Lorsque vous avez acheté une pierre, est-ce qu’on vous a dit que cela venait de la grâce de Dieu? Lorsque vous avez porté de ces pierres, des petites pierres sur votre boucle d'oreille, est-ce que cela vous a amenés à découvrir que vous apparteniez à la famille de Dieu? Est-ce que cela vous a amenés à vous donner pour Dieu? Est-ce que cela vous a amenés à découvrir la présence de l’amour de votre frère pour vous? Est-ce que cela vous a apporté de l’amour dans votre vie pour que vous puissiez la donner aux autres sans qu’eux autres vous en donnent? Cela nous a éloignés de Dieu.

Nous avons pris de l’importance à une pierre; quelle que soit la couleur, quelle que soit la sorte de pierre que nous avons reçue, à cause qu’elle porte le nom 'pierre de naissance', eh bien, cela ne porte pas de grâces, cela nous a éloignés de la vérité.

Nous sommes faits d’amour, nous sommes faits de grâce, nous sommes la chair de Jésus.

La création de Dieu porte grâce; il y a, c’est vrai, il y a des pierres sur la terre qui viennent de Dieu, elles sont là et elles sont dans notre vie comme la pomme est dans notre vie.

Avons-nous pris une importance à la pomme? Elle est… c’est un fruit, on la mange : "Merci Seigneur, je te rends grâce Seigneur, tu me nourris parce que cela vient de toi et je sais que tu prends soin de moi; tu fais pleuvoir; c’est une grâce parce qu'aujourd’hui je peux croquer dans ce fruit, c’est vivant."

Alors, la pierre de naissance, nous ne pouvons pas dire la même chose de la pierre de naissance, c’est devenu de l’orgueil, nous l’avons portée dans notre doigt, nous l’avons portée autour du cou, nous l’avons portée autour, pas autour, mais aux oreilles, là; cela a fait de nous des êtres orgueilleux, cela a fait de nous des êtres dépendants.

Savez-vous qu’il y a quelques années on donnait du pouvoir à ces pierres, et on disait : "On va guérir si on porte telle pierre, on va pouvoir avoir tel emploi si je porte telle pierre, ça va me porter chance". Cela est contre Dieu, il n’y a que Dieu qui connaisse l’avenir, il n’y a que Dieu qui nous donne des grâces, il n’y a que Dieu qui nous guérit, il n’y a que Dieu qui prend soin de nous, il n’y a que Dieu qui est la Bonté, il n’y a que Dieu qui est l’Amour, qui est la Tendresse, la Douceur, la Vérité, la Lumière, le Chemin et la Vie, ce ne sont pas des pierres.

Nous avons fait confiance en ce qui est mort et nous avons tellement donné de l’importance à ce qui est mort que cela est devenu vivant pour nous, et ce qui est devenu vivant pour nous, alors que cela n’apporte pas de grâces, est devenu pour nous quelque chose qui nous a manipulés. Ce sont les pierres qui nous ont manipulés parce que les pierres portaient le pouvoir de Satan; alors, Satan nous a manipulés : c’est l’Antéchrist!

Nous vivons dans un temps si fort de sciences occultes autour de nous que cela entoure la terre; c’est une noirceur si épaisse que si nous voyions cette noirceur, nous ne pourrions même pas passer notre main, même pas; mais par les grâces, par la puissance de Marie, par l’humilité, nous passons.

La lumière repousse les ténèbres, nous n’avons rien à craindre. Alors, n’ayons pas peur lorsque nous découvrons dans notre quotidien une pierre, oups, j’avais oublié ça cette pierre-là qui traîne dans mon tiroir; je la prends, je m’en débarrasse; je ne la donne pas, je ne refile pas aux autres ce qui est le mal, je la détruis et je vais chercher des grâces, je vais chercher des grâces, des grâces dans la messe, je vais chercher des grâces dans les sacrements, le sacrement de la Pénitence.

Croyez-vous que c’est du hasard que nous n’allons plus à la confesse? Nous avons peur d’aller à la confesse. Non, il n’y a pas de hasard, ce sont les conséquences de notre foi en ces faussetés, ça nous a éloignés des sacrements. Nous n'avons même plus confiance en notre sacrement du Mariage; nous avons notre mari, notre épouse, alors nous devons nous servir des grâces du sacrement du Mariage pour renforcer notre union; l’homme et la femme ne font qu’un par les grâces du sacrement du Mariage, alors nous devons avoir foi en ça.

Si nous avons perdu la foi en les grâces des sacrements, eh bien, c’est parce qu’il y a autour de nous beaucoup d’impureté, de magie noire; c’est de la magie noire. Voyez-vous, si on nous avait dit : "C’est de la magie noire", hé, j’aurais pas touché à ça moi une pierre de naissance, je n’aurais pas été vers des semelles énergétiques, j’aurais pas touché à ça; ça aurait été de la magie noire; mais aujourd’hui on est très fin, on utilise d’autres mots, on utilise des mots d’énergie : "Hé! j’ai besoin d’énergie positive, négative, et le positif : le plexus solaire", ça, c’est savant, hé, ça nous emmène où ça? Quelque part sûrement. Oui ça nous emmène quelque part, ça nous emmène où? Dans notre mauvais destin, notre mauvais chemin.

Alors, nous devons écouter les enseignements du Seigneur, c’est plein de lumière. Nous nous laissons nourrir dans ces temps-ci. Alors, est-ce que ça va, Maryse?

 

R.  Oui, merci Jésus.

 

R.  La Fille du Oui en Jésus en le Saint-Esprit : Oui, merci Seigneur, merci Esprit Saint.

 

Q.  Moi, je veux demander, je veux parler à Maman Marie personnellement. Moi, je veux dire à Maman Marie pardon, parce que j’ai fait un perroquet de moi toute ma vie, et j’ai une de mes sœurs dans ma famille qui est blessée aujourd’hui; on dit qu’elle souffre de santé mentale et je sais que c’est pas ça, qu'elle vit des attaques de Satan.

Et moi aussi j’ai répété, parce que j’ai entendu dire souvent : "Maman Marie peut pas avoir eu des enfants comme nous, là, les humains, non ça se peut pas, c’est inconcevable qu’elle ait eu un enfant comme…," puis moi, ben, j’étais une enfant qui écoutait des adultes, j’ai répété, puis aujourd’hui bien, je demande pardon à Maman Marie d’avoir répété, d’avoir fait le perroquet et je demande l’aide à Maman pour moi et pour ma sœur.

 

R.  La Fille du Oui en Jésus en le Saint-Esprit : Beaucoup de maladies sont venues en ce monde parce que nous avons cru en ce que nous disions et ce que nous disions venait de ce que nous entendions. Ce que les autres ont répété, c’est ce qu’ils ont entendu et ce qu’ils ont entendu c’est ce que, eux ont entendu.

Où aller? Allez dans le Cœur de Marie parce qu’elle, elle va nous dire : «Calme-toi, demeure dans la paix, aime l’être que tu es, aime ceux qui se sont laissé prendre au piège, laisse-toi envelopper du manteau de l’Amour, aie confiance en mon Fils.»

Ces temps sont des temps de révélations, ces temps sont des temps de lumière, ces temps sont des temps où nous apprenons : nous apprenons que nous n’avons pas été toujours gentils, nous apprenons que nous n’avons pas suivi les dix commandements de Dieu tels comme Dieu voulait que nous les suivions, nous apprenons que nous n’avons pas vécu l’Évangile, nous ne sommes pas morts en Jésus, nous ne savions pas comment mourir en Jésus.

Maintenant, nous apprenons, nous apprenons tranquillement ce qu’est être et ne pas être : ne pas être dans son moi, ne pas être dans sa volonté, ne pas être quelqu’un d’important, ne pas être dans une peau qui se dit être capable de comprendre et de voir alors qu’elle n’est que chair : une chair doit apprendre à se taire. Alors, nous allons laisser toute la place à Celui qui nous a donné sa Vie.

Lorsqu’il y a prêtre, il y a Christ-Prêtre, il n’y a plus d’humain, il n’y a que le Christ-Prêtre; alors, unissons-nous au Christ.

Alors, lorsqu’il passera, le Christ-Prêtre, près de nous pour monter vers l’autel, accrochons-nous à son aube; nous voulons être unis à son humanité qui est morte en le Christ.

Alors, nous ne serons plus, non plus, ce que nous sommes humainement; nous serons la petite lumière, petite lumière qui veut être rassemblée à toutes les autres lumières pour assister au plus grand des miracles : la Présence même de la Lumière devant nos yeux. L’Invisible va se laisser voir à notre vie humaine.

Alléluia! Merci, Seigneur.