Prières pour le Carême

Note aux lecteurs:

La Fille du Oui à Jésus a reçu ces prières. Il y en aura une pour chaque journée tout au long du Carême 2018. Ces prières seront ajoutées petit à petit sur le site.

Merci, Seigneur, pour ce cadeau.

1ère journée

Mon Dieu, la première journée du carême s’ouvre à moi. Oui, je consens à vivre ce jour par amour pour toi, Jésus.

Merci, Amour, d’avoir pris tous nos abus. Merci, pour ces 40 jours de jeûne dans le désert. Merci d'être en nous pour nous aider à entrer dans nos privations.

Dans le désert sans aucune nourriture ni breuvage, tu vivais seul dans ce désert pour nous donner ce dont nous avions besoin aujourd’hui : ton soutien. Jésus d’amour, laisse-moi m'unir à toi, par ce carême, car je sais qu’aujourd’hui ton jeûne se renouvellera en moi pour me soutenir.

Dans la Divine Volonté, accepte, je te prie, mon soutien; nous serons ensemble pour aider les autres qui ont besoin d’être soutenus contre les attaques des démons. Amen.

2ième journée

Mon Jésus, je te donne ce que je suis : pauvre de connaissances, mais confiant que tu prends sur toi mes faiblesses. Ce carême ne m’appartient pas, il fait partie de toi.

C’est toi qui as quitté ta Mère. C’est toi qui as marché vers ta vie publique. C’est toi qui t’es présenté comme un pécheur devant Jean le Baptiste. C’est toi qui as avancé pour te diriger vers un endroit aride. C’est toi qui prenais tous nos abus. C’est toi qui acceptais les conséquences de nos abus. C’est toi qui es entré seul dans ce désert. C’est toi qui as jeûné 40 jours. C’est toi qui as ressenti la faim et la soif sans faiblir devant les tentations du démon. C’est toi qui es sorti du désert vainqueur sur le mal en la chair. C’est toi qui nous as mérité de vivre ce carême.

Oui, ce jeûne n’aura du mérite que par toi, en toi et avec toi, pour la Gloire de ton Père.

Jésus: Mon enfant, toi qui choisis de faire ce sacrifice, fais-le par amour. C’est moi qui trancherai dans le vif, oui dans ta chair, le mal avec mes grâces. Ce mal à l’intérieur de toi qui déséquilibre tes pensées, tes regards, tes écoutes, tes paroles, tes actions et tes sentiments, tu le ressens et ta chair en souffre. Il faudra me donner ton oui, pas une seule fois, mais tout le long de ce carême afin d’aider ta chair à être fidèle à elle-même et forte devant la tentation de tout lâcher, car ta chair est créée à l’image de ma Chair Incréée. Je t’aime.

3ième journée

Jésus: Ma joie est en toi, mon enfant. Les faiblesses que tu ressens en ta chair et que tu me donnes dans la paix apporteront à ceux qui souffrent des grâces. Tu consens à être une nourriture d’espérance pour mes enfants qui se demandent s’il y a quelque chose à faire pour améliorer leur état physique.

Ces enfants en ce monde ont besoin d’espérance. Ils sont nombreux ceux qui constatent que les hauts dirigeants de ce monde ne sont pas pour les humains, mais pour la richesse.

Donne-toi et affiche ta détermination à poursuivre ce jeûne que je bénis, il est en mon jeûne.

Mon amour, je te le présente. Merci de prendre le temps de lire cette prière et en faire la tienne. Lorsque je dicte ces mots et qu'ils s’écrivent, tout ce qui s'écrit entre en toi puisque tu as la même chair, le même cœur et le même vouloir : celui de plaire à ton Dieu. Prends et mange, cela est de ton Jésus d’amour. Je t’aime. 

4ième journée

À la communion, Jésus demande: «Mon enfant, m’aimes-tu?» Je réponds en la présence du Saint-Esprit : ‘Mon amour a soif de ressentir ton amour inconditionnel pour te dire ‘Jésus, je t’aime’.’

Il me redemande : «M’aimes-tu?» Je réponds : ''Mon très tendre Amour, je t’aime avec ta Nourriture Inconditionnelle.'' Il me dit : «Viens avec moi.»

Je me vois petite et qui suis Jésus. Il est habillé de sa tunique blanche et il n’a pas de sandale. Ses pieds sont si beaux! Il me fait entrer dans un endroit lumineux où rien ne m’apparait comme je suis habituée de voir sur la terre. Là où je me retrouve, tout est lumineux à cause de la pureté. Tout est si clair comparativement à ce que l’on regarde dans notre lumière du jour ou avec nos lumières lorsqu'il fait sombre. Je reconnais que mes yeux ne sont pas capables de voir tant de beauté, c’est Dieu qui me donne la grâce de regarder malgré ma pauvreté. Soudain, je vois des personnes, elles m’accueillent, et je vais vers elles. Ce sont des saints et des saintes du Ciel. Arrivée près d’elles, je me place dans la rangée d’en avant. Oui, je sais que ma place a été voulue de Dieu, tout est en moi. Nous louons Dieu, nous l’adorons. Ma joie est si grande!

Jésus me dit : «Va, ma fille.» À ces mots, j’obéis et je me retrouve dans mon banc d'église en Action de grâce pour la présence de Jésus en moi.

Jésus: Mon enfant, toi qui lis ces lignes d’amour, tout ce que tu fais est béni par mon Père. Lorsque tu fais des actes d’amour pour ton prochain, Dieu le Père les reçoit et les multiplie en grâces. Mon Père est avec toi. Son regard posé sur toi est amour. Sa sollicitude te poursuit. Lui seul connaît ta pauvreté d’amour, voilà pourquoi il ne cesse de te donner son 'Je t'aime inconditionnel' afin que tu saches qu’il est ton Papa d’amour. Je t’aime. Sois tout pour Dieu.

5ième journée

Tu m’as donné ta Vie, Jésus. Tu as pris en toi tous mes égarements et, aujourd’hui, tu m’aides à vivre ce que ma chair est en train de goûter: un nettoyage dans mon refuge intérieur. Oui, tous mes abus, je les sens en mes jambes et en mes bras. Si j’ai passé par des médicaments, c’est parce que mes mauvaises habitudes m’ont amené(e) à connaître des souffrances physiques, morales ou psychiques et je sais, par mes faiblesses, qu’il y en avait plus d’une.

Ma force est en ta force, en la Divine Volonté tu es au désert et moi je suis avec toi avec tes grâces. Je réalise que dans les jours précédant ce jeûne, je n’ai pas pensé à toi qui vivais ton jeûne au désert par amour pour nous. Aujourd’hui, je sais que tu étais seul au désert et que moi j’étais seul(e) dans mon désert, puisque ma vie était loin de tes grâces que tu me gagnais par ton jeûne.

Ton Sauveur: Mon enfant, ne regarde pas ton passé sans mes grâces, demeure avec moi. Mon jeûne, je te le donne et toi donne-moi ton jeûne; ainsi, tu retrouveras en toi mes grâces qui sont une source de bienfaits. Je t’aime.

6ième journée

À la messe ce matin, Jésus s'est présenté tout lumineux et il a dit : «Tout ce que je suis, je te le donne. Prends et mange ma Chair, prends et bois mon Sang, ce qui est de moi vient de mon Père.

Tout de toi est en ma Volonté. Cette journée de carême que tu feras, tu la feras par moi, avec moi, pour la Gloire de mon Père. C’est moi qui suis tout pour toi.

Tu n’es pas de ce monde, tu es à moi seul. Ce que tu feras, tu le feras par amour pour Dieu, par amour pour toi-même devant la face de Dieu et des hommes et par amour pour ton prochain devant Dieu et toi-même.

Tout ce que tu avaleras, je le bénirai et tout ce que tu accepteras de ne pas manger par amour pour moi, je le bénirai.

Je suis avec toi, non contre toi. Tu vis avec amour ces moments qui sont écrits dans le Livre de la Vie. Avec moi, par moi, et en moi nous vivons ces instants pour ceux qu’on aime. Je t’aime.»

7ième journée

Mon Dieu, fais-moi connaître ta Volonté. Je consens à être pour toi un instrument afin d’aider mon prochain.

Tu m’as donné la vie et ma santé était en ma vie. C’est avec ma liberté que j’ai pris soin de ma santé comme on me l’avait montré.

Aujourd’hui, je vais encore poursuivre ce jeûne avec toi au désert, je te donne tout ce qui se fera ressentir en moi. Par ta présence, en ta force, avec tes grâces, j’avancerai et je sais que le courage de ne pas faire marche arrière viendra de toi.

J’ai en moi le besoin de te dire : ''Jésus, il n’y a que toi qui peux mettre en moi le courage de prendre en main mon être faible et de lui donner ce qu’il lui faut pour qu’il goûte à ce qu’il est : un corps fait pour recevoir et fait pour donner son meilleur. Il est bon qu’il découvre sa force intérieure qui vient de toi, son Créateur.''

Jésus, ouvre les portes qui me feront entrer dans ta Volonté et que ta lumière éclaire ma journée, ainsi je connaîtrai ce qui sera bon pour ma santé, et un jour j’aiderai les gens qui sont malades par tes enseignements. Je sais que personne ne peut aider son prochain si toi, notre Dieu, tu ne le mets pas en nous. Seigneur, fais-moi vivre, aujourd’hui, ma volonté en la tienne, cela m’apportera plus de connaissance face à moi-même.

Merci d’être près de moi, tes grâces me soutiennent et elles nourrissent mon 'oui'. Ce 'oui', il est important afin de poursuivre ce temps avec toi au désert, car il y a tant à donner!

Jésus: «Ma Présence est en toi, mon enfant. C’est moi qui te fais présence en ma Présence. Toi, tu es trop petite pour comprendre ce que Dieu fait pour toi.

Lorsqu’il te dit ma Présence est en toi, tout ce que tu comprends, c’est ce que ta volonté a mis en toi : quelqu’un qui vit en ta présence. Ma Présence, c’est plus que cela, c’est vivre ta vie, c’est me manifester à travers tes actes d’amour. Tu ne peux rien sans ma Présence. Mon nom est Je Suis. Tu ne peux être que si moi je suis en ta vie.

Ces mots te sont connus par moi, Dieu, ils s’ajustent avec ta petitesse. Ils sont en toi, et ils t'appartiennent, puisque Je Suis te considère comme son bien le plus précieux. C’est ensemble que nous vivons ce jeûne qui est en mon jeûne d’amour afin que tu saches que tout ce que tu veux faire par amour vient de moi pour toi. Ne résiste pas à mon désir: laisse-moi vivre tes actes qui te font souffrir, je suis au désert pour toi. Je t’aime.»

8ième journée

Jésus: «Ma joie demeure en toi. Tu es avec moi au désert jour et nuit. Ton don à Dieu vient de mon appel. Donne-toi, tes frères et tes sœurs ont faim de moi, soif de mon amour.

Mon enfant, prends garde de ne pas te heurter sur tes convictions, rien n’est plus incertain que tes jours qui se succèdent avec tes blessures. Tous tes actes de vie abusifs qui portent les poisons des tentateurs sont encore en ta chair et ce que ta chair ressent ce sont tes conséquences.

Tout ce que tu as en toi, c’est de l’accumulation, et cela a débuté très tôt dans ta vie.  Tes fantômes se sont faits maîtres de tes habitudes et tu en souffres, puisque tu ne t'aimes pas lorsque tu t'aperçois que tu as fait ce que tu ne voulais pas faire ou que tu n'as pas fait ce que tu voulais faire. Aujourd’hui, prends le temps d'apprécier vivre tes conséquences avec mes grâces, ainsi tes privations t’apporteront des lumières sur les bienfaits du jeûne. Prends cela comme de la purification, puisque Dieu bénit qui tu es : un enfant ayant besoin de me suivre au désert pendant 40 jours; oui, vis chaque jour lié à moi qui aie accompli mes 40 jours sans manger et sans boire: les jours précédant ce jour, tu les vivras en Action de grâce. Je t’aime.»