Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Palmer Rapids, Ontario,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus

 

2009-09-05

 

 

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Voici un temps de questions, mais non des questions personnelles. Alors, nous commençons?

Q. Est-ce que Jésus ne t’a jamais parlé s'il y avait quelque chose de spécial qu'on devrait faire pour les mourants ou pour les âmes du purgatoire?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : L'Église nous a beaucoup enseigné en ce qui concerne le purgatoire. Nous avons reçu beaucoup de prières pour les âmes du purgatoire, mais ce qu'il y a de plus important, ce sont les messes. Vos anges gardiens, bien, servez-vous-en afin que, la nuit, ils soient toujours en prière avec tous les autres anges gardiens pour les âmes du purgatoire. Et il est bon de demander aux âmes du purgatoire de prier pour nous. Demandons-leur à eux aussi, ils vont nous aider. On fait souvent quelque chose pour les âmes du purgatoire, mais c'est : 'Jésus, Marie, Joseph, éloignez des agonisants Satan et ses démons', suivi du 'Je vous salue, Marie'. Ça, ç’a été demandé par Saint-Joseph à l'Oratoire Saint-Joseph. Merci.

Q. La Vierge a parlé à certains visionnaires, certains saints, qu'il y a certaines taches sur les vêtements. Est-ce que ça, ce serait semblable aux marques dans notre chair?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Les marques sur les vêtements… Je ne peux répondre à cette question, car je n'entends rien.

Ce que la Mère de Dieu fait, elle le fait par obéissance en la Divine Volonté. Elle ouvre les cœurs à tous les enfants du monde afin qu'ils puissent être obéissants aux messages qui viennent du Ciel.

Marie : «Mon fils bien-aimé, la souffrance du monde est telle qu'aucun être humain ne peut la concevoir. La miséricorde de mon Fils a aidé ce monde à se retrouver ensemble. Lorsque des enfants se trouvent seuls avec leur souffrance, Satan et les esprits impurs s'attaquent à ces enfants. Il y a l'Église, et les enfants doivent comprendre que c'est en l'Église qu'il faut qu'ils soient. Les marques en la chair de tous les enfants de ce monde sont incalculables, mais la miséricorde de mon Fils est beaucoup plus puissante que le mal que causent ces marques, mais on ne fait pas confiance à mon Fils adorable.

Priez, mes enfants, priez en ayant le cœur d'un enfant et prenez en vous toutes les souffrances du monde et présentez-les-moi. Moi, je vais à mon Fils, à mon adorable Dieu, et je les présente comme si c'était mes propres souffrances et Dieu m'accorde des grâces. Mon fils d'amour, les marques sont invisibles, mais imagine que tu vois un manteau qui tombe en lambeaux. Donc, tu peux t'imaginer comment est l'intérieur de la chair! Cela aide ton imagination. Mais la souffrance de mon Fils qui a porté ces marques est encore plus que cet exemple. Laisse à ton Dieu faire de toi un tout petit être abandonné, et tu recevras tant et tant et tant.

Petits enfants d'amour, priez, priez et ne cessez pas de prier.»

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Merci, Mère.

Q. Il y a quelque chose qui m'inquiète beaucoup, qui me peine beaucoup, c'est que j'ai cinq petits-enfants qui ne pratiquent pas leur foi. Je prie pour eux, je m'inquiète pour eux, je prie pour eux chaque jour, mais quoi d'autre est-ce que je peux faire?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Mouvement d'amour, présence de Dieu qui ne cesse d'être avec nous : Dieu qui donne son amour, Dieu qui donne sa paix, Dieu qui donne sa puissance et qui nous enveloppe de sa miséricorde. Une mère qui s'inquiète est une maman qui souffre à cause de ce qui vient de l'extérieur. C'est une conséquence de ce qui est entré en nous : la peur. La peur fait un barrage.

Dieu veut donner à son enfant de l'amour pour que son enfant reçoive de l'amour. Quelle est donc la différence pour Dieu : son enfant, son enfant? Il aime qui nous sommes et il aime tous ses enfants. Qu'une maman prie, elle donne ce qu'elle reçoit par l'âme qui, elle, est nourrie de l'amour de Dieu. L'âme ne cesse de donner de la nourriture de Dieu. Cela est si puissant que ça sort de nous et l'enfant pour qui nous prions voit notre paix, notre amour, notre joie qui ne rencontrent pas de peur. Celui-ci prie, va à la messe, alors il est dans le mouvement de Jésus. Tout ce qu'il reçoit à la messe, tout le monde le reçoit, tout le monde, même celui qui est en Chine et là, la terre reçoit et notre enfant reçoit.

Mais si on s'inquiète, alors Jésus, lui, va faire en sorte que son amour nous protège de nous-mêmes, alors que nous, on aurait dû faire sortir notre amour. Jésus, lui, s'occupe, en ce moment, de nous donner. Le moment où nous sommes dans notre peur et le moment où nous acceptons la grâce de Dieu, bien, il y a quand même un temps où cela se fait. Alors, tous ceux qui sont ici (indiqué au tableau) ont été en attente. Il a fallu que la marque de la peur soit guérie. Mais ce petit temps, court, mais il y a eu quand même un temps où il en avait qui attendaient et ce manque de confiance-là, ce manque d'abandon ont comme laissé de la place aux attaques. Voilà pourquoi Dieu nous dit : «Gardez votre paix, abandonnez-vous, faites-moi confiance, mes enfants ont besoin de vous.» C'est très important de garder notre paix.

En ce moment, beaucoup d'enfants ont commencé à refuser. Alors, ce mouvement de refus, on le ressent tous. On dit : "Merci, Jésus, d'envoyer la tentation, l'esprit impur au pied de la Croix." Bien, Jésus l'envoie! Alors, qu'est-ce qu'il arrive à nous? Voilà qu'un tentateur n'est plus là pour nous attaquer. Et lorsqu'on dit : "Merci, Jésus, pour le mouvement de vie qui guérit" eh bien, on n'est pas tout seul à guérir, il y en a d'autres qui guérissent et Maman Marie, elle, elle nous donne des grâces.

Il faut le faire même si on est par terre, même si on est fatigué parce qu'on ne dort pas la nuit parce qu'on n'arrête pas de refuser! Il va venir un temps là, ah, on dit : "Aie! lui, là, il sera pas là pour attaquer mes enfants!" Déjà, on est prêt à accepter nos insomnies. Mais vous allez voir, au bout d'un certain temps, vous allez mieux dormir qu'avant. Votre paix sera plus solide en vous. Autant vous allez la perdre par une tentation, autant lorsque vous allez revenir dans votre paix, c'est comme si elle sera dans une terre plus fertile. Nous, on le vit. Il y en a quelques-uns qui le vivent là depuis 2007, Nicole? Et on peut… On a des témoignages et des témoignages de guérisons, guérisons pour l'âme, l'esprit, le cœur et le physique aussi. Mais ça, c'est l'affaire du Seigneur. Amen.

Q. Quand on prie, est-ce que c'est mieux d'être allongé, d'être à genoux, d'être debout? Moi, je prie surtout quand je suis allongée. Qu'est-ce que le Seigneur préfère?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Vingt-quatre heures sur vingt-quatre, dans n'importe quelle position.

Q. Est-ce qu'il y a plus de mérite à aller à la messe en latin plutôt qu'à la messe d'après le concile Vatican II, ou est-ce qu'il y a plus de mérite à recevoir la communion sur la langue que dans la main?

R. Jésus : Une étoile apparut dans le ciel. Elle conduisait les enfants de Dieu là où ils devaient aller. Lorsqu'elle s'arrêta, les enfants s'arrêtèrent. Ils ont approché de l'endroit où l'étoile s'était arrêtée, car l'étoile semblant éclairer un lieu. Lorsqu'ils se sont approchés, ils ont vu la lumière, ils ont vu la lumière en un tout petit enfant, car cela venait de leur intérieur. Face contre terre, ils ont adoré cet enfant, car ils se reconnaissaient être choyés par le Ciel de regarder le Messie.

Une fois retournés là d'où ils venaient, ils ont parlé de ce qu'ils avaient vu. Ceux qui les écoutaient n'arrivaient pas à comprendre pourquoi ils avaient adoré un enfant. Ils s'étaient peut-être trompés! Ils se posèrent beaucoup de questions. Mais les enfants qui avaient vu la lumière avaient ressenti tellement d'amour. Rien ici-bas n'avait fait battre leur cœur ainsi.

C'est ainsi que l'enfant doit être lorsqu'il va à la messe. Il doit aller à la messe en suivant l'étoile, et l'étoile, c'est l'amour de l'Église, c'est l'amour pour tous les enfants du monde. On doit amener tous les enfants du monde avec nous. Une fois arrivés dans l'église, on doit être tout petits, humbles, vouloir disparaître devant la grandeur de Dieu qui nous fait revivre des moments d'amour. À cet instant, nous ne sommes plus, nous sommes ce que Dieu veut que nous soyons : des petits enfants qui viennent adorer Dieu et Dieu connaît ces enfants. Dieu le Père lui-même bénit l'offrande. Le Saint-Esprit enveloppe l'enfant afin qu'il puisse être prêt pour ce qu'il va vivre, et le prêtre n'est plus en sa chair, mais il est en le Fils. C'est la puissance du Saint-Esprit qui se fait ressentir. Il y a le Fils de Dieu qui vient et l'enfant adore lorsqu'il est devant la Chair et le Sang. Il avance vers Dieu qui l'invite à prendre son Corps et son Sang. Son cœur est lié au Cœur de la Mère et là, il vient prendre son Dieu.

Enfants d'amour, soyez ainsi lorsque vous venez à moi. Présentez-moi votre patène. Ceux qui me présentent leurs mains, vous priez pour que ces mains soient bénies. Ce que mon Père regarde, c'est le cœur de l'enfant. C'est cela qui est important. N'est-ce pas ce que Benoît XVI vous demande? Vais-je donc vous instruire en vous disant que recevoir Jésus dans la main est un sacrilège? Cela serait contre l'Esprit qui instruit Benoît XVI. Soyez obéissants. Aimez sans condition. Ceux qui viennent prendre mon Corps, boire mon Sang, doivent être purs en esprit, en leur cœur. C'est le petit enfant qui avance. Votre chair meurtrie ne peut comprendre combien il est bon d'avancer, enveloppé de la puissance de Dieu. À Dieu de mesurer ses grâces.

Q. Il me semble qu'on ne peut jamais savoir comment prier pour une personne. On peut voir, on peut sentir, on peut être au courant de ses besoins, mais on ne peut jamais vraiment être sûr de comment prier pour cette personne-là. Il me semble que la plus belle prière, la prière la plus efficace, soit pour un individu, soit pour le monde, c'est la prière de louange et de demander tout simplement que cette personne, un jour, connaisse la joie et la paix du Ciel, sans demander sa guérison, qu'il ait de l'argent pour payer son loyer, etc.

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : C'est comme l'oiseau, l'oiseau qui s'envole vers le ciel. Il ne se pose pas de question s'il faut qu'il ouvre ses ailes ou qu'il les ferme selon le mouvement du vent, il sait qu'il faut qu'il vole. Alors, nous devons être ainsi. Dieu nous demande de prier; alors, nous devons prier comme nous sommes. Il y en a qui vont dire que deux mots et voilà que la prière est entendue par Dieu; d'autres vont prendre des livres de prières, un après-midi à prier. Selon les grâces qu'ils ont reçues, ils reçoivent tout de Dieu, mais s'ils disent des paroles inutiles, seulement pour se faire entendre, Dieu ira chercher ce qui est de plus sincère en eux, jusqu'au jour où quelqu'un les instruira sur ce qu'ils donnent de trop-plein. La prière est une grâce qui vient du Ciel et non pas de nous-mêmes. Un chant, un chant vaut un rosaire quelquefois, mais quelquefois un rosaire ne vaut pas un chant. C'est le cœur. Il faut prier avec le cœur. Amen.

Q. Je sais que le Seigneur n'approuve pas l'insémination artificielle. Est-ce que Dieu met une âme dans un enfant qui est conçu de cette façon?

R. Jésus : Si l'être humain vivait de ses grâces, il serait fertile, tout serait dans l'abondance. Mais la terre est devenue stérile, alors il vit de ce qu'il se nourrit. Voilà pourquoi des hommes et des femmes ne sont pas fertiles. La science fait des recherches. Lorsque des médecins sont en Dieu, lorsque des médecins font cela par amour pour Dieu, pour l'amour de leur prochain, cela ne vient pas de la science stérile, mais de la science qui vient de l'Esprit-Saint. À Dieu de donner ses dons.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Maintenant, il vient de me dire : «Tais-toi.» Merci, Seigneur.

Q. À cause de la confusion qui existe, tout le renversement des valeurs, le rôle des hommes et des femmes est tout mélangé dans la société. Comment est-ce que le Seigneur voudrait que les femmes vivent et que les hommes vivent?

R. Jésus : Comme Dieu les a créés, avec leurs dons d'amour, avec l'âme qui ne cesse de recevoir de Dieu afin qu'ils puissent procréer. L'homme et la femme ne sont pas venus pour travailler ou être des politiciens, des étoiles qu'on écrit dans le ciel afin d'avoir de gros salaires. L'homme et la femme ont été créés pour procréer, pour donner à Dieu ce qui est à Dieu, de prendre soin de ce qui est à Dieu, de rendre grâce à Dieu pour tout ce qu'ils reçoivent, car lorsqu'on tient entre ses mains une créature de Dieu, voulue de Dieu, par amour pour Dieu, Dieu inonde de grâces la personne qui tient son enfant. La femme est le trésor de Dieu pour l'humanité et l'homme est le gardien de ce trésor. L'homme et la femme ont perdu cela parce qu'ils refusent leur beauté. Tout est beau en Dieu, tout est parfait en Dieu.

Vivez votre purification de la chair. Sachez reconnaître que Dieu et miséricordieux. Suivez les pas de Marie, l'humble Marie qui a aimé Joseph, son époux choisi par Dieu. Soyez une famille d'amour comme la Sainte Famille. Oui, soyez en ces temps des modèles d'amour pour ceux qui ont besoin de vous. Vous avez tous une place choisie par Dieu. Votre place sur la terre, mes enfants, est votre place dans les cieux. À vous de la trouver dès cet instant. Faites tout avec votre cœur d'enfant. Là, vous commencerez à comprendre ce que Dieu veut pour vous au présent : l'amour, l'amour, l'amour. Vivre en la Trinité, c'est vivre votre place en la sainteté.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Fais ce que tu as à faire, toujours en sachant que tu es devant Dieu. Aime qui tu es et aime ceux qui sont autour de toi. La femme a beaucoup reçu et l'homme a beaucoup reçu. Profitons de ce que nous sommes pour donner à l'homme, et l'homme donnera tout ce qu'il a reçu de Dieu pour nous. Et cela se fait en l'an 2009. Amen.

Q. Maman disait toujours qu'on devrait toujours prier pour les morts qui apparaissent dans nos rêves. Des fois, il y a des rêves très agréables, d'autres fois, des rêves très violents. Est-ce qu'il y a une signification à ces rêves-là?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Lorsqu'on est dans notre volonté humaine et qu'on a de l'imagination, il est facile pour Satan de nous faire apparaître qui il veut dans nos rêves. Lorsque nous sommes abandonnés entre les mains de Dieu, c'est qu'on veut que notre âme soit pure. Alors, Dieu, parfois, dans sa Volonté, nous fait voir des personnes qui ont besoin de nous. Cela, on le ressent en nous parce qu'on est dans la joie, dans la paix et dans l'amour. Beaucoup de personnes ont vu des personnes qui venaient leur dire : "Merci pour les prières." Ils les voyaient dans la lumière. Quelquefois, il y avait des personnes qui venaient alors qu'elles étaient décédées et qui n'étaient pas dans la lumière. Ils savaient, sans savoir pourquoi, ils savaient qu'il fallait qu'ils prient pour eux, ils vivaient l'abandon. Être dans l'abandon, c'est vivre notre vie en notre vie spirituelle et le Ciel est présent. Amen.

Alors, il est dix heures moins quart, hein? Alors, on va demander à notre bon Father Diaz de venir nous bénir.