Message de Dieu à son instrument la Fille du Oui à Jésus
par son instrument, la Fille du Oui à Jésus

2020-03-14 –  Chacun est libre d'aimer

Mes enfants, vous êtes tous mes choisis et je vous aime tous. Aimez-moi, je suis votre Dieu. Mes petits, laissez-moi vous raconter une histoire.

«Un petit garçon avait pris l'habitude d'aller visiter une dame âgée. Chaque fois qu'il prévoyait aller voir sa grande amie, il n'oubliait pas son petit sac rempli de biscuits que sa maman avait confectionnés. Un jour, alors qu'il se préparait pour aller voir son amie, sa maman lui dit: ''Tu sais ce qui se passe en ce moment?'' Le petit garçon répond: ''Est-ce que cela concerne mon amie?''

«La maman le regarde et lui dit sans prendre un ton dramatique: ''Il y a des corbeaux qui ont fait un nid gigantesque. C'est du jamais vu! Il est si énorme que cela a impressionné ceux qui l'ont découvert. Pour le moment, ils se disent être dans l'impossibilité de le déplacer sans causer de graves dommages à la bâtisse. Là où il se trouve, il obstrue une partie de l'ouverture de la cheminée. Comme il fait un temps froid, il est impossible de faire un feu de cheminée pour réchauffer la maisonnée. On a dû déplacer tous les gens de la maisonnée.'' Elle continua en disant: ''Tu sais où les corbeaux ont fait cet énorme nid? À l'endroit même où ta très grande amie demeure.''

«Le petit garçon garda sa paix et dit : ''Maman ne t'inquiète pas, je sais que mon amie va penser à moi là où elle se trouve et je sais qu'elle sait que je vais penser à elle là où moi je me trouve. Nous avons parlé de ce qui était pour arriver le jour où le Bon Dieu viendra la chercher pour l'emmener dans sa nouvelle demeure. Et tu sais, maman, où elle habitera? Avec le Bon Dieu. Dieu est là, il ne la quitte pas et bien que je ne le vois pas, il ne me quitte pas.''

«La maman du petit garçon se dit: ''Il est bien sage de penser ainsi. Comme Dieu est puissant d'avoir réuni ces deux forces: lui petit et courageux, elle âgée et forte. Là où il est et là où elle est, ils accepteront ce qui se passera au présent dans la paix, dans la joie, car ils seront l'un pour l'autre de l'amour.''»

La rencontre de ces deux amis leur avait appris que l'amour se vit mutuellement par le cœur. Et cette maman comprenait que tout ce que l'on fait doit être amour pour les autres, et ce qui est amour pour les autres revient toujours à son point de départ.

Vivre ce temps de privation d'autrui, c'est vivre ce temps par amour pour ceux qui ont besoin de comprendre que c'est ensemble que l'on construit un monde d'amour. Mes enfants, soyez, vous aussi, des êtres d'amour en acceptant ce temps de réclusion, car là où vous êtes, vous saurez que les autres là où ils sont acceptent ce qui leur est demandé, ainsi la peur s'estompera et votre paix nourrira la paix.

Oui, mes enfants, soyez obéissants et demeurez dans l'abstinence sociale, cela est amour pour tous ceux qui craignent la contagion. Ne faites pas des actes téméraires, cela ne servirait que vous et ceux qui se disent être à l'abri de tout danger.  Vous êtes des enfants de Dieu, soyez au service de ceux que vous aimez. Ils sont nombreux ceux qui veulent que le virus s'estompe, aidez-les en faisant comme eux: ne pas prendre à la légère les recommandations de Rome.  Placez à la première place  les enfants de Dieu, le temps est à l'amour et les cœurs sont ouverts aux grâces du Ciel. Là où vous êtes, ma Mère, l'Immaculée Conception et moi, Jésus, sommes avec vous.

Dieu vous bénit