Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Hinckley, Ohio,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus

 

2009-09-09 – P.M.  Partie 2

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Lorsque j'ai écrit les quatre livres pour Jésus, un livre, mais en quatre parties, on faisait toujours un lancement à chaque volume : volumes 1, 2, 3. Alors, le quatrième était prêt à être présenté. Alors que j'étais en voyage dans l'Ouest canadien, voilà que Jésus me dit : «Je veux que tu ailles chez Maureen», parce que j'avais été une fois chez – grâce à Nicole – une personne dont il y a des statues qui suintent de l'huile. Nicole, tu peux prendre quelques minutes pour expliquer ce qui se passe chez Maureen? 

Alors, juste avant le lancement du livre 4, le Seigneur, il a dit : «Va chez Maureen»; alors, j'ai été voir Nicole – elle ne parle pas le français, Maureen. Je savais que le Seigneur m'envoyait là comme en mission. Alors, j'ai dit ce que le Seigneur me demandait à Maureen. Je répétais les mots comme je fais ici. À un moment donné – le  Seigneur – j'entends Jésus qui dit: «Va te mettre à genoux devant moi». C'est parce que, sur le mur, il y a une grande tapisserie où on voit Jésus, et Jésus a les deux doigts comme ça, puis il touche son Cœur. Alors, je me suis mise à genoux et Jésus a parlé. Mais, à un moment donné, l'image de Jésus a disparu et voici que je vois l'image du Père. Il avait les cheveux, j'ai vu, je n'ai pas vu de main, je l'ai vu à partir que d'ici, mais il avait des cheveux et ses cheveux ondulaient avec, comme des mèches; il y en avait des plus pâles que d'autres et il était très beau. Ah, il n'est pas… je ne l’ai pas vu comme un vieillard, mais il n'avait pas la même, même, même, même image que le Fils, là, pas du cent pour cent, mais c'était son Père. Sa voix! Ah là, sa voix! Lorsque j'entends le Père et que je répète pour le Père, eh bien, là, ma voix prend une intonation différente, ça se fait sans que j'aie à faire quelque chose. Alors il a donné un message, mais ce que je me rappelle du message, c'est : «…du Cœur de ma Fille et du Cœur de mon Fils coulent des larmes qui guériront et purifieront».

Une fois terminée, je suis retournée à la maison. Là, il a donné un message pour les prêtres et c'est à partir de ce moment-là que j'ai su qu'il y aurait des petites bouteilles d'huile qui seraient apportées pour le lancement du livre 4. Et les prêtres présents – il y en avait onze – ont marqué les enfants du signe d'enfants de Dieu sur le front. Et à plusieurs endroits maintenant, Dieu prépare votre cœur. Et ce n'est que le Christ qui peut nous marquer. Le prêtre n'est pas lui, il est le Christ.

Voilà pourquoi nous pouvons ce soir, si vous le voulez, recevoir la marque du signe d'enfants de Dieu sur le front. Cette marque, nous la recevons qu'une seule fois, mais nous pouvons recevoir encore une bénédiction sur le front; mais pour ceux qui doivent la recevoir, c'est comme s'ils recevaient des grâces. Jésus, il a expliqué que lorsque l'on reçoit la marque, c'est comme si la lumière s'agrandissait et ça peut dépasser les murs. Nous recevons beaucoup de grâces et lorsqu'arriveront les grandes, grandes tribulations, cette marque nous protégera.

Nous savons tous qu'il y aura un grand châtiment où les anges frapperont les enfants qui diront non à la Divine Volonté. Tous ceux qui auront une marque sur le front ne seront pas frappés par l'ange de la mort. Alors, ne nous inquiétons pas pour nos enfants, pour ceux qu'on aime, les anges vont en prendre soin. Telle est la promesse de notre Dieu. Voilà pourquoi, si vous voulez bien, dans un recueillement, nous pourrons laisser la place aux prêtres. Est-ce que vous êtes d'accord?

Salle : Oui.

Note : Après avoir marqué les personnes présentes de cette huile, le prêtre a posé une question.

 

Q. Quelle est la différence entre l'illumination qui va se passer pendant l'avertissement et l'illumination qu'on va vivre pendant la Grande Purification de la chair?

R. Jésus : Petits enfants d'amour, je vais vous raconter une histoire. Un jour, des enfants ont marché sur la terre. Ils ont regardé le ciel et ils ont cru en Dieu. Ils se sont maintenus ensemble. Ils se sont retrouvés toujours autour de Celui qui parlait de Dieu et lorsqu'ils entendaient ce que Dieu était, leurs cœurs se gonflaient d'amour. Tout semblait être pour eux un mouvement qui pénétrait au plus profond d'eux-mêmes. Ils savaient que c'était la vérité. Ils buvaient les paroles et les paroles les nourrissaient. Ils étaient des enfants de la vérité.

Vint une noirceur qui remplissait la terre. Les mêmes enfants qui voulaient écouter Celui qui parle de Dieu n'étaient plus capables d'entrer en eux, car leur regard était porté vers ce qui apparaissait devant eux : un esprit de ce monde qui prenait forme, un esprit de ce monde qui remplissait l'esprit des enfants de Dieu. Tout semblait être dans l'interrogation : 'Allons-nous écouter celui qui parle de Dieu, alors que ce que nous voyons nous apprend? Nous pouvons partager maintenant ce que nous voyons'.

Les enfants étaient incapables de comprendre que la noirceur était l'esprit du mal. Ils se sont éparpillés de par le monde. Ils ont perdu ce qu'il y avait de plus précieux dans leur vie : la foi en Dieu, l'espérance d'une vie éternelle, un amour inconditionnel qui est celui de Dieu. Avec le temps, ils se sont affairés à chercher ce qu'ils avaient perdu, car ils savaient que maintenant l'esprit de ce monde ne leur apportait pas ce que Dieu voulait, car ils se souvenaient, ils se souvenaient que les paroles de Celui qui parlait de Dieu étaient des paroles de douceur qui portent à l'amour celui qui écoute.

Où était Dieu? Pourquoi Dieu les avait laissé entrer dans cette noirceur? Ils se sont mis à crier, les enfants de par le monde, qu'ils voulaient entendre parler de Dieu. Ils voulaient savoir ce que Dieu attendait d'eux et Dieu vint leur parler en prenant leur cœur. Il leur parlait de fidélité. Il leur parlait de la connaissance des sacrements. Tout ce qu'il leur avait légué devait être pour eux quelque chose de précieux, car tout était si vrai lorsqu'ils lisaient ce que Dieu avait fait écrire. 'Cela nous rappelle la Révélation', dirent-ils entre eux. Avec le temps, ils vinrent à avoir le même esprit : celui de faire la Volonté de Dieu. Et Dieu réchauffait leur cœur, Dieu s'attendrissait devant leurs besoins oubliés par eux-mêmes, car Dieu savait ce qui était bon pour eux, alors qu'eux avaient tout oublié. Il leur parlait de ce qui était pour leur arriver, il leur parlait du signe, un signe qui devait les combler : la Mère du Fils de Dieu. La Mère du Fils de Dieu vint instruire les enfants de Dieu. Alors, ils entendirent ces paroles.

Marie : «Mes enfants, vous qui entendez la voix de votre Seigneur, vous qui voulez savoir ce qu'est vivre en Dieu, sachez, petits enfants, que tout ce qu'il y a à l'intérieur de vous sera devant vous. Vous saurez que chacune de vos pensées a apporté quelque chose dans votre vie et dans la vie de vos frères et de vos sœurs. Vous verrez tout cela, mes enfants, car la puissance du Saint-Esprit vous couvrira. Vous serez devant la Volonté de Dieu. Vous saurez ce que Dieu attend de vous. Vous vous arrêterez et vous verrez, car l'amour de Dieu vous veut obéissants.

Soyez prêts, mes enfants, à vivre ce qui s'en vient. Avec les enseignements que vous recevez, vous allez accepter tout de ce qui est du Ciel. L'illumination des consciences, mes enfants, c'est connaître ce qui est le bien, c'est reconnaître que le mal n'est pas pour vous, alors que vous, vous avez été dans ce mal. Vous allez être devant tout ce qui a été devant vos choix. Cela se fera par la puissance du Saint-Esprit. Chaque enfant recevra ce dont il a besoin pour regarder sa vie. À un moment donné, il y aura beaucoup de sacrifices de votre part, car lorsqu'on découvre ce qui a été dans votre vie et qui était contre votre vie éternelle, il faut se sacrifier, il faut des renoncements, il faut vivre dans la grâce de Dieu.

Oh, mes enfants, l'illumination des consciences, c'est regarder ce qu'il y a en vous. Vous, vous ne pouvez faire cela, c'est le Dieu tout-puissant qui vous amène là où vous n'êtes pas capables d'être, mes enfants. La puissance de Dieu fait de vous des êtres qui doivent s'accomplir. Il faut que votre cœur s'abandonne entre les mains de la Mère de Dieu. Venir à moi, mes enfants, c'est découvrir que vous aimez mon Fils, et moi je vous donne des grâces d'abandon, afin que vous soyez devant tout ce qui est en vous.

Beaucoup d'enfants seront appelés, mais certains boucheront leurs oreilles à cause de l'esprit de ce monde. Mais le Ciel est en train de vous préparer à aider ceux qui seront appelés à venir là où Dieu les veut. Cela se fera avec votre consentement, mes enfants. Il faut que vous soyez prêts pour vivre ces moments d'amour. Ne vous ai-je pas parlé d'amour et de paix? Je ne cesse de vous répéter, mes enfants, de prier, de prier, de prier. Mon cœur de Mère vous demande d'adorer mon adorable Enfant-Dieu. Vous êtes tous ensemble pour vivre les sacrements. Il est important d'aller là où sont les grâces afin de bien vous conduire entre vous. Vous recevez tant de messages, mes enfants. Il faut que vous soyez de bons enfants et faire ce que le Ciel vous demande, dans la paix. Il n'y a que dans la paix que vous pouvez vous accomplir.

Mes petits enfants, lorsque le moment sera venu, vous devrez être dans ce mouvement demandé par le Ciel. Il arrivera comme le vent du matin. Vous reconnaîtrez, par votre intérieur, ce qui vous est demandé. L'illumination des consciences, mes enfants, c'est un moment d'arrêt dans votre vie que le Ciel va vous demander. Il y aura de grandes guérisons qui seront accordées, afin que les enfants qui auront refusé puissent être témoins de l'agir de Dieu. Savoir ce qui est bien pour chacun de vous vous aidera à vivre la Grande Purification de la chair. La chair, mes enfants, est meurtrie, elle est incapable de vivre ce qu'elle est. Tout enfant sur la terre devra vivre ce moment. Ceux qui porteront un oui en eux, et ceux qui portent un non en eux à mon adorable Dieu seront pris par la puissance du Saint-Esprit.

La justice de Dieu sera sur tous les enfants de la terre. Aucun ne sera épargné, car le Ciel sera dans son mouvement de justice d'amour et cela sera irrévocable. Chacun verra tout ce qu'il y a en sa vie spirituelle et corporelle. Tout enfant qui a fait souffrir l'âme sera témoin de sa vie spirituelle. Tout enfant qui a été contre l'amour, contre Dieu, contre lui-même, contre le prochain, en utilisant sa chair à cause de la volonté humaine, sera témoin de cela, car tout devra se laisser voir. Telle est la Volonté de Dieu. Cela se fera comme Dieu le veut. Certains enfants vivront cela dans une très grande joie. Certains enfants vivront cela avec les grâces nécessaires afin qu'ils puissent donner leur oui à Dieu. Ils auront besoin de grâces, mes enfants.

Vous devez vous donner pour eux. Vous devez vous accomplir, car vous êtes les choisis qui devez guider les enfants, qui sont aux prises avec la noirceur, vers la lumière. Il vous est demandé beaucoup, mes enfants, mais beaucoup vous est donné. Vous vivrez ce moment ultime dans l'amour. Ceux qui portent un non et qui diront non à Dieu, leur souffrance sera telle qu'ils souhaiteront la mort à leur être, mais la mort ne les écoutera pas.

Oh, mes enfants, priez, priez, priez. Ces trois jours de noirceur totale à l'extérieur de vous vous maintiendront à l'intérieur de vous, car la puissance du Saint-Esprit est telle qu'aucune volonté humaine ne pourra être en mouvement extérieur. Rien ne répondra à l'extérieur : les oiseaux se tairont, les poissons se tairont, la création de Dieu sera dans le silence, les astres se tairont. Telle est la Volonté de Dieu, car ceux que Dieu a créés seront, devant leur premier jugement, devant ce qu'ils sont avec leur volonté humaine.

Mes enfants, le Ciel vous prépare à vivre ces instants. En ce moment même, vous recevez des leçons d'amour pour vivre l'illumination des consciences. Cela est une grâce pour vous. Accomplissez-vous en enfants de Dieu. Priez mes enfants, adorez mon Fils, tenez-vous en état de grâce. Les sacrements, mes enfants, sont importants. C'est une nourriture pour vous. Oh, petits enfants, combien d'entre vous ne comprennent pas les messages! Laissez le Saint-Esprit vous nourrir et gardez-vous tout petits. Des tout petits enfants en ces temps voient ce que vous ne voyez pas et vous, vous vivez avec certains de ces enfants. Vous ne voyez pas et ne comprenez pas. Il faut avoir le cœur d'un tout petit bébé.

Alors, venez dans mes bras. Laissez votre Maman vous bercer. Il est important, mes enfants, de vivre ces temps en enfants voulus par Dieu. L'adulte est trop orgueilleux de lui-même. Il se pose tellement de questions que la volonté humaine lui donne des réponses. Mes enfants, laissez à Dieu ce qui est à Dieu.

Prenez votre chapelet maintenant et, en signe d'amour, dites une dizaine du chapelet et la soirée sera terminée. Votre Maman du Ciel vous aime. Après cela, je demanderai si mon fils de prédilection veut bien vous bénir.»

 

Récitation d'une dizaine du chapelet et bénédiction du prêtre.