Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Hinckley, Ohio,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus

 

2009-09-08 – Soir  Partie 2

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Alors, nous allons commencer. Les questions doivent être sur ce que nous avons entendu ou ce que vous connaissez, mais rien de ce qui vous concerne personnellement. On serait tenté de poser une question comme : "J'vais-tu m'offrir un travail? Je vais-tu déménager? Est-ce que je vais vendre mon terrain"? Le Seigneur va vous donner les réponses à l'intérieur de vous. Alors, abandonnez-vous et priez, vous allez avoir ces réponses. Mais réservons cette soirée pour se nourrir en l'Église. Alors, vous avez la place.

Q. Tu as dit tantôt que quand on voit quelque chose ou qu'on entend quelque chose qui n'est pas bien, on le donne tout simplement au Seigneur. Est-ce que tu peux expliquer ça un peu plus?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Le Seigneur a porté tous nos choix, qu'ils soient bons ou qu'ils ne soient pas de bons choix. Il les a connus, il les a portés. Alors, nous devons donner à Jésus ce qu'il connaît de nous, afin qu'il prenne tout ce que nous allons lui donner. Ce que nous voulons donner à Jésus, c'est ce qui n'est pas pour nous. Si j'ai menti, il y a eu une cause à mon mensonge : la tentation. Un esprit impur, un esprit de mensonge est venu à côté de moi et il m'a tenté. Eh bien, si j'ai dit oui à cette tentation, là j'ai fait un mauvais choix.

La tentation, c'est un esprit impur. Je dois donner ce péché à Jésus, parce que c'est lui qui l'a porté, c'est lui qui a accepté tous les mensonges comme étant le pécheur. Comme enfant, je dois prendre la décision : "Bien, Jésus, ce n'est pas à moi ce péché-là, je n'en veux pas, je te le donne."

Quand on veut offrir quelque chose à Dieu, j'offre ma personne. Elle est à moi la personne : je m'offre. J'offre mon travail, mes actions, mais le péché, je dois le donner parce qu'il n'est pas à moi. Je n'en veux pas. Il est venu se faire connaître à moi hypocritement par un esprit impur. 'Je te donne ce péché et je te donne mon mauvais choix. Ce choix, je l'ai fait, ce n'est pas mon prochain qui l'a fait, c'est moi et je porte des conséquences et j'ai fait porter des conséquences à mes frères et à mes sœurs. Je ne veux plus porter ces conséquences. Je veux être libéré. Je veux que mes frères et mes sœurs aussi soient libérés de ça. Alors, je te donne causes, choix, conséquences.'

Mais lorsque je suis devant quelqu'un qui dit des mensonges, je ne veux pas le juger, alors je donne cause : son mensonge – l'esprit impur qui lui a fait dire un mensonge – son choix et sa conséquence. Par amour, je vais le donner. Ce que je vais donner va apporter de l'amour à mon prochain. Qui est mon prochain? C'est le monde entier et ça me revient. Alors, je le fais par amour pour moi devant Dieu, pour mon prochain qui est en moi devant Dieu. C'est ce que Dieu veut, mais il ne le fera pas si, nous, on ne le donne pas. Notre liberté! Merci, Seigneur.

Q. Si je suis en état de péché mortel, est-ce que le Seigneur est sorti de mon âme?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Ton âme est devant le Seigneur. Elle reçoit la lumière du Seigneur, elle adore son Seigneur, elle est tout éblouie par sa beauté. Dieu est présent. Il est dans sa beauté. C'est lui qui a créé l'âme, alors ils sont ensemble. L'âme est à Dieu et Dieu se donne à l'âme. Lorsque je suis en état de péché, mon âme a honte. Elle ne veut plus regarder son Dieu, elle se sent sale. Elle est incapable de se sentir devant sa beauté parce que cela la fait souffrir : elle agonise. Elle a tellement besoin de son amour qu'elle se meurt et son Dieu se languit d'elle. Il l'a créée, il la veut à lui. Dieu veut qu'elle regarde sa lumière, car Dieu a créé pour que l'âme créée donne ce qu'il a donné : sa Vie.

Alors, Dieu, lorsque nous sommes en état de péché mortel, est là, mais notre âme, elle est repliée sur elle-même. Croyez-vous que Dieu va s'enfuir? Il ne s'est pas enfui, il a pris la Croix, mais nous, on dit qu'il se retire. Parce qu'il voit tellement l'âme souffrir, il vient nous donner des grâces à nous afin qu'on puisse se reprendre, afin qu'on aille au pied de sa Croix et qu'on se laisse inonder de son Sang d'amour. Là, on peut aller recevoir notre Dieu. Merci, Seigneur.

Q. Tu as parlé des trois jours de noirceur, est-ce que tu pourrais parler un peu plus de ça? Les trois jours, non, les trois jours de purification, est-ce que tu pourrais parler de ça un peu plus?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Le Seigneur dit trois jours de noirceur. Lorsque cela sera terminé, la Grande Purification sera accomplie. Il y aura une Grande Purification, mais cela prendra trois jours, trois noirceurs : trois jours que Jésus a été aux enfers, trois jours que Pierre a pleuré. Nous aurons besoin de ces trois jours. Nous demeurerons en nous. L'Esprit-Saint nous couvrira et pas seulement que nous, tous les enfants du monde en un seul instant.

Il y aura un grand mouvement autour de la terre et ce mouvement sera celui de Dieu et il fera arrêter tout mouvement sur la terre, en la terre et dans les airs. Tout ce qui est en dehors du mouvement de Dieu de visible sera arrêté. Dieu est la Toute-Puissance. Il fait sa Volonté. La volonté humaine sera dans l'obéissance face à la Divine Volonté. Tout ce que vous serez, vous le serez par la puissance de Dieu. Vous vous accomplirez comme Dieu veut que vous vous accomplissiez. Rien n'écoutera la volonté humaine. Votre volonté humaine sera devant les faits. La chair obéira à la Divine Volonté et non pas à la volonté humaine. La chair sera devant tout ce qu'elle a accepté, tout ce qu'elle n'a pas accepté.

Tout ce qui était de Dieu sera dans la justice de Dieu. Tout ce qui devait être fait par amour pour Dieu et qui n'a pas été fait sera présent. Les fruits de chaque mouvement seront dans l'obéissance. Que cela soit fait avec amour pour Dieu, pour la personne, pour le prochain, cela sera. Et ce qui sera contre Dieu, ce qui a été contre la personne et le prochain sera, et cela, pour tout mouvement en la chair. Lorsque cela commencera, rien ne pourra arrêter ce mouvement. Lorsque Dieu, dans sa toute-puissance, dira : «Que cela soit», tout enfant de Dieu devra prendre sa décision : "Je veux de l'amour de Dieu pour l'éternité ou je ne veux pas de l'amour de Dieu et cela pour l'éternité". Lorsque cela sera dit, il n'y aura plus moyen de revenir en arrière, car l'éternité sera le présent.

Jésus : «Enfants de ma Volonté, vous qui voulez vivre la Grande Purification de la chair, je viens parler en votre cœur afin de vous préparer à vivre ce moment voulu de mon Père. Vivez cela avec les grâces de Dieu. Dieu vous prépare. Soyez vrais envers vous-mêmes, soyez vrais envers votre prochain et Dieu vous comblera. Manquez de vérité envers vous-mêmes, envers votre prochain, cela vous amènera là où vous, vous avez choisi. Mes grâces sont avec vous, mes enfants. Ma Mère apparaît à plusieurs endroits et elle vous dicte votre conduite.

Vous recevez beaucoup de grâces en ces temps. Le temps avance, mes enfants, le temps avance, le temps avance! Ouvrez votre cœur et accueillez, car vous avez beaucoup, beaucoup à apprendre. Cela se fera par la puissance du Saint-Esprit. Plus, mes enfants, vous vous abandonnerez entre les mains de Dieu et plus le Saint-Esprit fera jaillir de l'intérieur de vous ce que vous avez besoin d'apprendre. N'apprenez pas avec de la curiosité, mais avec de l'amour. La curiosité donne de la nourriture à la volonté humaine, car c'est la volonté humaine qui fait que vous êtes curieux car elle veut se nourrir. Abandonnez-vous avec amour. Laissez le Saint-Esprit vous nourrir. Faites ce que le Ciel vous demande avec l'amour de Dieu pour vous-mêmes et pour votre prochain.

Vous avez besoin des uns et des autres. Autant que vous avez besoin de chacun de vous ici ce soir, autant que vous avez besoin de tous les enfants de mon Père, même ceux qui me rejettent. Vous avez besoin d'eux, car en leur chair il y a tant de souffrances et vous portez cela en votre chair. Lorsque vous vous donnez pour eux, le Saint-Esprit fait ressortir de vous ce qui vous est nécessaire pour vous abandonner par amour pour eux. Je me suis donné pour tous les enfants de mon Père, donnez-vous pour chacun de vous, car vous appartenez à mon Père. La Croix, mes enfants, la Croix est le signe de l'amour. Laissez-vous marquer par le signe de la Croix et vous comprendrez que ce temps est un temps d'amour unique. Buvez ce temps, vous en avez besoin. Cela va vous donner des forces, cela va vous faire découvrir ce que vous ne connaissiez pas. Plus vous allez avancer en eaux vives, plus je vais vous faire goûter à ma Croix qui n'est qu'amour.

Ma Passion, mes enfants, ma Passion c'est l'amour. Soyez amour pour vos frères et vos sœurs, soyez la Croix en moi, votre Dieu. Je vous aime, mes enfants. Mon fils d'amour, ces trois jours, ces trois nuits, c'est ta vie. Je vais te la montrer, mais avant, je vais te donner des grâces de lumière, je vais te montrer qui tu es, je vais purifier, je vais te laver, afin que tu puisses me regarder et comprendre que ce temps que je vous parle est à mon Père. Je ne peux que dire les mots que vous comprenez, mais ce qui va se passer c'est au-delà de ce que vous pouvez comprendre. Voilà pourquoi je te veux à la sainte communion pur comme un enfant et là, je me penche sur toi et je te dis : Ensemble, nous allons vivre ces trois jours de noirceur : ensemble.»

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Pour Dieu. On n'a pas à avoir peur de ce qui va se passer. C'est merveilleux ce qui s'en vient, mais on ne peut pas l'expliquer, il faut le vivre. Et chacun de nous, ce soir, on le vit. Merci, Seigneur.

Q. Est-ce que les âmes au Ciel, voient ce que nous, nous faisons ici?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Ah, mais oui, l'Église! Mon Père, vous pouvez répondre, mon Père!  Merci, Seigneur.

Q. Quand une personne approche de la mort, est-ce que le Seigneur permet au diable de la tenter une dernière fois? Et si la réponse est oui, alors la deuxième question, c'est pourquoi?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Toute notre vie, nous avons dit des oui à la tentation à cause de notre volonté humaine et Jésus a toujours été là pour nous protéger. À l'heure de notre mort, il en sera encore ainsi parce que les démons voient ce que nous sommes devenus : des êtres faibles devant la tentation. Si Dieu laisse les démons nous tenter, c'est que nous vivons nos conséquences. Dieu ne veut pas, lui, qu'on tombe en tentation. Il nous demande de prier et il nous demande à nous, les enfants de Dieu, de prier pour les agonisants. Alors, si nous ne prions pas pour les agonisants, les agonisants sont sous la souffrance de savoir qu'il y a des démons, bien, pas savoir, mais qu'il y a des démons au côté d'eux. Où est notre place, si ce n'est que nous devons prier les uns pour les autres? Il est dit dans le 'Notre Père' : «Ne nous laisse pas tomber en tentation, ne nous soumets pas en tentation». Nous devons prier. Dieu empêcherait cela, mais si peu prient. Il faut se mettre ensemble, croire en notre prière, vivre ce que nous sommes : enfants de Dieu. Si notre Dieu nous sait saints, parfaits, purs, exempts de tout péché, oui, il laissera des démons approcher et l'agonisant donnera à Dieu cela, et Dieu sera victorieux jusqu'à la fin sur le mal, car il saura que son enfant a été jusqu'au bout. Amen.

Q. Il y a plusieurs personnes qui ont peur à cause de quelque chose dans le livre de l'Apocalypse où il est mentionné qu'on va avoir une marque sur notre corps. On entend parler qu'ils vont mettre la puce dans le passeport, dans le permis de conduire et même éventuellement dans notre main. Comment est-ce qu'on doit réagir face à tout ça?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Par obéissance au prêtre qui veut qu'on finisse de bonne heure, alors nous répondrons brièvement. Chacun de nous ici, nous avons lu l'Apocalypse et chacun de nous ici, ce soir, savons, pour la plupart, ce qui est en train de se passer. Qui n'a pas entendu parler de la puce? – Vous avez tous les mains en bas? –Qui n'a pas entendu parler de la marque? Vous avez tous entendu. Nous vivons la fin des temps.

Pourquoi Jésus vient-il parler dans notre cœur? Parce qu'il découvre des enfants qui ont peur, des enfants qui ont besoin d'entendre Dieu. «N'ayez pas peur! Laissez-moi votre vie et je vais en prendre soin. Depuis que je suis venu sur la terre, que j'ai parlé à mes apôtres, à mes disciples, vous avez été préparés. Maintenant, il est temps que vous compreniez ce que j'ai enseigné : l'amour, l'amour de Dieu pour soi-même et pour le prochain va vaincre.»  Amen.