Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Hohenzell, Autriche,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus

 

2010-03-20 – Partie 3

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Alors, il est neuf heures moins dix. Si on prenait une demi-heure de questions et de réponses : vous posez des questions et l'Esprit de Dieu répond. Est-ce que vous le voulez bien? Alors, s'il y a des personnes qui veulent poser une question, il va falloir parler fort. Alors, vous avez été bien nourris!

Q. Comment ça s'est passé quand tous les êtres ont été créés avec Adam?

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Nous avons eu d'autres rencontres comme celle-ci en Autriche, et notre ami Christian, avec cet appareil, a enregistré. Vous allez pouvoir vous les procurer en arrière, et Nicole Sicotte, elle a filmé ce qui a été dit. Vous allez pouvoir les avoir éventuellement. Ceux qui seront intéressés à les avoir vont pouvoir s'adresser à Christian. Nous, nous allons les mettre sur l'internet. Dieu a dit que cela était pour mes enfants. Vous allez pouvoir écouter, même vous aussi, les mettre sur les CD si vous voulez. Et le Seigneur demande que ce soit propagé, de faire connaître ces enseignements. Est-ce que ça répond?

Q. Qu'est-ce qui s'est passé avec les enfants avortés qui n'ont pu être mis au monde? Ils ont déjà été créés avec les autres.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Lorsque Dieu a voulu de nous, il nous a tous créés en un instant. Chaque enfant qui vient sur la terre, que l'homme dépose son germe de vie dans le ventre de la maman, il y a un enfant choisi. Que la chair souffrante refuse cet enfant et que cet enfant ne vienne pas en ce monde avec nous : il a été un court instant avec nous. Mais nous ne méritions pas cet amour, c'est de l'amour en moins pour nous.

Chacun de nous, qui avons été en Jésus avant d'être dans le ventre de notre maman, avons prononcé un 'je t'aime', chacun de nous avons dit : "Je t'aime. Oui, je vais m'accomplir, je vais vivre dans ton 'je t'aime'." Alors, nous avons tous consenti, à ce moment-là, d'être là où Dieu nous voulait. Mais tous, sauf Maman Marie, nous avons choisi la volonté humaine au moment où Satan a tenté la chair, et la chair qui est venue sur la terre a tout choisi, sauf Marie. Elle est la seule qui n'a pas voulu la volonté humaine. Nous avons tous choisi la volonté humaine. Les petits enfants avortés ont eux aussi choisi, car à l'instant où la chair vient dans le sein d'une chair, elle est dans la connaissance de la volonté humaine.

Mais Dieu met son amour en ce tout petit bébé, il est la vie. La vie ne peut pas être dans quelque chose qui ne grandit pas. Une roche reste toujours une roche, mais un tout petit embryon a reçu la vie, la vie a été mise dans la création, et voici l'embryon : c'est notre frère, c'est notre sœur : la vie. Mais à cause de la chair assujettie au péché, à cause de la volonté qui, elle, écoute le mal, la chair est dans sa souffrance et l'enfant écoute le tentateur. Pouvons-nous accuser cet enfant? Pouvons-nous accuser un enfant qui viole? Nous sommes en chaque chair. Nous devons nous soutenir les uns et les autres, nous devons nous aimer les uns et les autres. Nous ne devons plus faire les plans de Satan, c'est lui l'ennemi, l'ennemi de la vie.

Nous, nous avons fait des erreurs de choisir la volonté humaine et nous vivons dans nos conséquences. L'avortement est une conséquence, car l'avortement : c'est la vie qui s'arrête, pas pour Dieu, mais pour nous. C'est l'amour qui devait nous nourrir, mais que nous ne méritons pas, parce que chacun de nous avons fait des péchés et ces péchés ont marqué notre chair, et notre chair est devenue une nourriture contre toutes les chairs. Ma pensée, mon regard, mon écoute, mes paroles, mes actions, mes sentiments, sont devenus impurs. Ils ont donc empoisonné.

Qui peut lancer la pierre à un seul de ses frères et de ses sœurs en disant : 'Je n'ai jamais fait de péchés'? Jésus nous l'a dit ouvertement. Lorsqu'on a voulu lapider la femme adultère, Jésus a dit : «Que celui qui n'a pas commis de péché jette la première pierre». Et personne n'a lancé la pierre : ils s'étaient vus comme ils étaient. Ils ne pouvaient, eux, se voir, que si Dieu le permettait, car c'est la Parole de Dieu qu'ils ont entendue et Dieu a obligé la noirceur de se faire sentir en eux. Alors, soyons bons envers nous-mêmes et ne nous lançons pas la pierre, car c'est contre nous que nous lançons la pierre.

Mais ces tout petits bébés, ils nous aiment et ils intercèdent pour nous, car il y a toujours un prêtre qui les baptise, toujours. Et ils se retrouvent dans le Royaume de Dieu et ils intercèdent pour nous. Voilà notre Dieu avec sa miséricorde. Amen. (Une personne vient montrer un enfant).

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Cette personne est venue nous montrer un enfant de Dieu. Elle est avec nous parce que sa maman a dit non à l'avortement, et le papa.

Q. Qu'est-ce que Dieu dit quand les gens vont tous communier après s'être confessés seulement avec une célébration de Pénitence?

Jésus : Ce que vous êtes, vous l'êtes pour moi. Regardez-moi sur la Croix. Je me donne continuellement pour chacun de vous. Mon Cœur pleure sur mes enfants et mon Cœur va pleurer sur les enfants de ce monde. Vous, mes enfants, consolez votre Dieu. Aimez inconditionnellement, car ces enfants ont besoin de grâces afin qu'ils puissent avancer en sainteté. Chacun de vous êtes appelés à vous donner pour vos frères et vos sœurs; chacun de vous êtes appelé à ne regarder que ma miséricorde; chacun de vous devez prier ma Mère. C'est ma Mère qui amène les enfants au pied de ma Croix.

Il faut reconnaître l'amour inconditionnel de Dieu. J'ai soif de mes enfants, j'ai faim de mes enfants. Donnez-moi votre oui inconditionnel, il console votre Dieu. Je veux tous mes enfants purs. Combien d'enfants approchent vers moi et je vois combien leur âme agonise, elle porte le poids de tant de péchés. Petits enfants d'amour, portez ces enfants, demandez à votre âme d'aller consoler leur âme. Si vous êtes ensemble, soyez ensemble pour l'amour, ne leur refusez pas cette aide. Moi, j'attends : j'attends l'amour, j'attends leur lumière, j'attends leur vérité, j'attends qu'ils marchent sur le chemin de l'éternité avec le manteau de l'amour.

Petits enfants d'amour, voulez-vous prendre sur vos épaules le manteau de l'amour? Voulez-vous prendre ce manteau fait du cœur des enfants de Dieu? C'est un manteau de souffrances, mais il est l'amour. Ma Mère a fait ce manteau avec son Cœur d'amour. Ses mains, mes enfants, ont travaillé à vous amener à ces cœurs. Le travail de ma Mère a été un travail d'amour : elle a maintenu votre petit cœur près de son Cœur. Elle n'a pas regardé vos refus faits à son adorable Dieu, elle a accepté toutes les souffrances. Pas un moment, elle a eu à regretter de s'être maintenue près de vous. Elle se tient encore près de vous et elle se tiendra encore près de vous afin que vous puissiez aller jusqu'au bout.

Voulez-vous de ce manteau, mes enfants? Voulez-vous prendre sur vos épaules ce manteau fait de souffrances d'amour? Il est composé de tous les cœurs qui portent un oui à l'Amour. Levez-vous tous ceux qui veulent ce manteau.

Maman Marie : Petits enfants d'amour, ce que j'ai fait pour vous, je l'ai fait par amour. Mon Cœur s'étend sur chacun de vous, il vous enveloppe de ma sainte présence. En chacun de vous est la grâce de la présence en la Présence. La Mère de Dieu vous regarde, mes enfants, elle connaît votre petit cœur. Vous avez tant besoin des uns et des autres. Portez ce manteau, il est fait de mon amour. J'ai attendu toutes ces années, mes enfants, jusqu'à ce jour pour vous le déposer moi-même sur vos épaules.  

Je suis l'Immaculée Conception. À travers de ce petit instrument, Maman vient vous parler. Vous êtes devant votre Dieu. Regardez-le dans le Tabernacle, il est lumière, mes enfants. La lumière est sur vous et c'est devant votre Dieu que je dépose ce manteau fait de mon amour. Chaque petite maille est un cœur et ce cœur, petits enfants, est pour vous. Réunir tous ces petits cœurs a été pour moi des moments d'amour et de souffrance. Combien d'entre vous ont vu mes larmes? Combien d'entre vous ont entendu mes supplications? Mes enfants, je vous demande de prier. Priez mes enfants, car Satan voudra vous faire tomber. Ayez une pensée vers votre Maman et il ne pourra pas vous approcher. Je suis la Porte du Ciel et je vous fais entrer dans la lumière.

Mes enfants, que tout soit pour vous de la joie; ainsi, une grande paix se fera sentir en tous les enfants. Mon Cœur est amoureux de tous ces petits cœurs que vous portez maintenant. Pouvez-vous, maintenant, comprendre mon amour pour vous? Je vous confie mes petits cœurs, prenez-en soin. Maman va demander à la Trinité de vous bénir.

«Ô Dieu tout-puissant, toi qui as créé le ciel et la terre, étends ta toute-puissance sur ces enfants; toi qui as donné ton Enfant, que ton pouvoir s'étende sur eux. Que la puissance de l'Esprit de Dieu fasse de ces enfants des enfants obéissants à la Divine Volonté.»  Dans votre petit cœur, mes enfants, faites votre signe de la croix sur cette chair qui, bientôt, sera totalement purifiée.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Merci, Maman d'amour.

Q. Comment pourrait-on persuader ces enfants qui n'ont pas choisi le bon chemin?

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Les confier à Maman Marie. Toute personne qui s'inquiète pour ses enfants est près d'un esprit d'inquiétude. Voilà le moment de dire : "Je te donne causes, choix et conséquences. Je refuse de m'inquiéter. Merci, Jésus, d'envoyer ces tentations au pied de la Croix. Merci de guérir tout mouvement de vie malade. Merci, Marie, de nous donner des grâces." Il faut vivre ce que nous venons d'entendre.

Nous avons préparé, mais nous ne les avons pas tout de suite ces mots que nous devons préparer. Je ne sais pas si Christian les a imprimés, mais vous les recevrez. Cela va vous aider parce que cela nous a aidés. Nous, si nous avions eu besoin d'un papier sur lequel étaient inscrits ce mots – aujourd'hui, on n'en a plus besoin, on les sait par cœur pour les avoir prononcés souvent. Alors, nous allons terminer. Merci.