Lancement du volume 2

Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Longueuil, Québec,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus

 

2003-02-23

 

Fille du oui à Jésus en le Saint-Esprit : Dieu accorde à ses enfants l’amour : il est l’Amour. Les gestes que l’on fait viennent de Dieu et c’est vers vous qu’il veut vous donner ces gestes d’amour.

Je suis un instrument, je suis une voix en Dieu.

Dieu est notre Tout, il veut nous apprendre à aimer.

Dieu parle en moi, il veut que je me taise pour vous : il veut prendre toute la place.

J’accorde à Dieu un oui total de ma vie, j'accorde à Dieu un oui total pour tous ceux que je porte en moi.

 

Jésus : Dieu est la Vie, je suis le seul Maître de la vie : chacun de vous, mes enfants, êtes vie par moi; le souffle, qui est en vous, vous apporte le Souffle de Dieu; tout en vous est en Dieu : vous êtes en moi, par moi vous vivez.

Mes enfants d’amour, laissez couler en vous la Vie.

Prenez la Vie en vous, saisissez ma Présence : une Présence vivante, une Présence qui vous fait savoir que vous, vous êtes en vie.

L’Amour est en chacun de vous pour vous apprendre : qui vous êtes, pourquoi, mes enfants, vous devez vivre à chaque jour. Il y a une étincelle qui s’allume en vous : c’est la lumière.

La lumière est vie, elle est chaleur, elle éclaire, elle abonde de présence.

Tournez-vous à votre droite, tournez-vous à votre gauche, que vous regardiez en avant ou que vous tourniez votre tête vers l’arrière : il y a la lumière.

Moi, mes enfants : JE SUIS. Je suis la Lumière de votre vie.

J’éclaire votre intérieur pour vous faire connaître qui vous êtes.

Depuis votre naissance sur cette terre, vous vivez de vos ombres, vous vivez dans vos peurs, dans vos incertitudes. Vous développez en vous, mes amours, des doutes; des doutes, mes enfants, qui vous empêchent d’être ce que vous êtes : des êtres de lumière.

Vous êtes vivants!

Vous êtes faits pour vivre que dans la Lumière!

Vous ne faites pas, mes enfants, ce que vous devez faire; vous doutez de qui vous êtes : vous venez de Dieu, vous devez vous abandonner dans la Lumière.

C’est moi seul, mes amours, qui vais éclairer votre vie extérieure.

Votre vie, mes enfants, à l’intérieur de vous, doit s’abandonner en moi, et doit vivre que de moi,

et doit apprendre à savourer ma Présence pour que votre vie extérieure soit dans la Lumière, non pour vous, pour ceux qui sont autour de vous, car si vous êtes à l’intérieur de vous en moi : en la Lumière, ceux qui seront autour de vous verront que vous êtes dans la Lumière; ils ne sentiront pas en vous la peur, le doute, l’incertitude; ils vont être en confiance, car vous développerez autour de vous ce que vous êtes à l’intérieur de vous.

Oh! mes enfants d’amour, je viens vous aider : à vous comprendre, à faire de vous des êtres de lumière pour que vous puissiez vous donner à vos frères et à vos sœurs.

Mes êtres d’amour, Dieu est vivant.

Il vous apporte à chaque jour, votre pain de vie.

Chaque jour, lorsque vous vous réveillez le matin, je dépose en vous des grâces de lumière : ces grâces vous aident à vous accomplir.

Savez-vous que sans mes grâces, vous ne pourriez fonctionner? 

Vous avez besoin de moi, vous avez besoin de la Lumière pour vivre en êtres d’amour.

L’amour fait partie de votre vie.

C’est moi l’Amour. C’est moi la Lumière. Je suis le Tout de votre être.

Vous n’avez pas à vous interroger sur ce que vous devez ou ne devez pas accomplir : abandonnez-vous, offrez-vous.

Lorsque durant votre journée il vous arrive un obstacle : vous vous sentez incapables de le franchir! si vous avancez seuls, en croyant que par vous-mêmes vous allez pouvoir passer à travers cet obstacle :

mes enfants, vous allez souffrir!

vous allez développer en vous de l’orgueil :

vous allez développer en vous, mes enfants, des manies de tout faire sans votre Dieu.

Regardez, combien connaissez-vous d’enfants qui vivent sans moi, qui ne veulent pas franchir les obstacles de la vie en s’abandonnant en Dieu?

Ils deviennent des enfants égoïstes, épris d’eux-mêmes : ils rapportent tout à eux.

Ils ne veulent pas de moi et ils ne veulent pas de leur prochain, car s’ils me refusent, ils refusent chacun de vous,

car, moi, je suis l’Amour : je suis en chacun de vous; s’ils me refusent, ils vous refusent : ils ne peuvent développer en eux l’amour.

L’Amour : c’est moi.

Il faut commencer par moi; il faut s’abandonner en Dieu, ne vivre que pour Dieu, avec Dieu dans son amour.

C’est moi à chaque matin qui vous nourris; je vous donne mes grâces pour que vous puissiez fonctionner dans un monde où ils ont oublié qu’ils doivent vivre en moi.

Mes êtres d’amour, vous êtes autour de Dieu : présents.

Je vous porte en moi : c’est moi qui vous fais vivre, c’est moi qui alimente votre vie.

Je viens vous apporter, mes enfants, un pain : un pain d’amour; il a été donné par mon Père à un  peuple choisi : le peuple d’Israël.

Dieu, mon Père, a donné à ce peuple de la nourriture : cette nourriture est sa Volonté : sa Volonté d’amour.

Par Moïse, ils ont reçu cette nourriture; ils ont reçu des lois d’amour : ces lois d’amour les ont nourris; il leur montrait comment se comporter en enfants dignes : en enfants de Dieu.

Ce peuple devait se comporter en s’abandonnant dans la confiance à Dieu :

il devait suivre des lois, se comporter en enfants dignes avec leurs frères et leurs sœurs.

Ils ont cheminé tout au long de leur vie en respectant ces lois d’amour; bien que leurs faiblesses humaines les faisaient tant souffrir. ils ont connu des souffrances, ils ont connu des maladies, ils ont interrompu les grâces d’amour de mon Père : ils devaient se reconnaître dignes de mon Père.

C’est par des sacrifices, par des hommes de loi qui les rappelaient à l’ordre, qu’ils devaient se repentir, et là, Dieu les comblait de ses grâces.

Mon Père a nourri ce peuple avec ses lois d’amour, mais l’orgueil humain a fait qu’ils ont passé des lois de mon Père à des lois venant de leurs interdictions : ils voulaient suivre les lois, mais avec leur regard, avec leur façon de penser : ils sont devenus un peuple où l’amour ne coulait pas.

Dieu, dans son éternel amour fit naître l’Amour, son Amour.

Il a donné tout de lui et la Lumière est venue en ce monde leur apporter de l’amour : l’Amour leur a rappelé les commandements, l’Amour leur a enseigné qui était Dieu le Père, l’Amour leur a montré à s’aimer les uns les autres, et l’Amour s’est donné.

Quand ce peuple a refusé de regarder la Lumière : ils ont vu leur volonté, et la Lumière s’est laissée couvrir par les ombres : il a pris tous les péchés; il a pris en lui tous les doutes, les peurs, les inquiétudes; il a pris ce qu’il y avait de plus vilain; il n’a rien oublié; tous les péchés ont été en lui; il a voulu tout prendre pour que vous, vous soyez dans la Lumière,

et Dieu le Père, dans son éternel amour, a fait jaillir la Lumière

et la Lumière a enveloppé tous les enfants.

Il est l’Amour, il est l’Espérance de votre vie; vous devez, mes enfants, aller vers la lumière, là où il y a l’amour.

Mes enfants, parmi vous, il y a beaucoup d’enfants qui vivent dans les ténèbres; vous, vous avez accepté d’avancer dans la lumière, de vous abandonner dans la Lumière : vous acceptez de vous nourrir.

Je viens, moi, Dieu, le Fils de Dieu, vous rappeler que Dieu est toujours nourriture,

qu’il ne cesse de vous donner et donner.

Parmi vous, je prends des enfants, des êtres de lumière; je les couvre de ma puissance afin qu’ils puissent s’abandonner, afin qu’ils puissent donner, afin qu’ils puissent disparaître dans la Lumière, afin que moi je puisse prendre toute la place : ils deviennent, pour vous, des instruments d’amour.

Ils ne sont plus en eux, ils sont en le Christ : ils se laissent nourrir d’amour, de mes grâces; ils se laissent nourrir de mes grâces de lumière pour que je puisse rejoindre mes enfants qui ne sont pas dans la Lumière; je les instruis des lois d’amour de mon Père, je leur rappelle mes enseignements d’amour.

Oh! enfants d’amour qui avez cheminé dans vos ombres, je viens vous faire voir qui vous êtes au plus profond de vous.

Vos manies, je les connais; vos souffrances que vous vous causez, je sais d’où elles viennent et, mes enfants, je vais vous en parler; écoutez, je vais vous dire :

«Oh! toi, toi qui te connais si peu, veux-tu apprendre à te connaître, à savoir qui tu es, afin que tu puisses te         donner à la Vie, à la Vie qui est en toi? Tu es en train de mourir, tu es en train de t’empoisonner avec ta volonté humaine.»

Je veux te faire découvrir combien tu es précieux à mes yeux, combien tu dois t’aimer! J’ai pour toi tant d’amour! Je veux te faire voir qui tu es, et c’est par amour que je vais te faire découvrir tes défauts, c’est par amour que je vais te montrer d’où viennent tes défauts, et c’est par amour que je vais te dire : «Ne reste pas ainsi car, très bientôt, tu devras rendre des comptes de ton comportement à ton Père, celui qui t’a choisi.

Oh! toi que j’aime tant, je suis la Lumière et la Lumière veut te faire voir ton intérieur : tu t’y trouveras dans ces écrits.

Tu verras qu’avec moi, tu pourras te donner la chance de découvrir l’amour : ton intérieur.

Je t’aime et c’est pour toi que je parle, pour toi en particulier.»

Je vis en chacun de vous et ces paroles s’inscrivent en chacun des enfants de la terre entière.

Mes enfants d’amour, je viens vous apporter un pain : un pain de votre jour; vous vivez dans un monde où il ne veut pas se nourrir de Dieu, mais vous qui acceptez cette nourriture, partagez-la, partagez-la avec ceux que vous portez à l’intérieur de vous.

Lorsque vous lirez ces lignes d’amour et que vous vous reconnaîtrez, n’oubliez pas que celui qui est auprès de vous a besoin aussi de se reconnaître; si vous me l’abandonnez, il recevra ce que je vous donnerai, à vous :

je donne un pain d’amour, c’est un pain du Ciel; il est pour vous et pour tous ceux que vous portez.

Je suis l’Amour, l’Amour aime donner, donnez-vous.

C’est moi, mes amours, qui vais vous aider à vous donner, et vous verrez que cela se fera avec mes grâces d’amour, dans un abandon d’amour; cette transformation est commencée pour vous : vous avez accueilli mes grâces d’amour.

Votre oui à l’Amour a fait de vous des êtres de lumière; laissez-vous prendre dans ce mouvement d’amour; je suis tout en vous, pour vous; je me donne à vous : donnez-vous.

Je vous aime, mes tendres amours.

Dieu accomplit son œuvre, c’est l’œuvre du Père et elle sera éternelle.

Par la toute-puissance de l’Amour, je fais don en vous de grâces de lumière; prenez, mes enfants, distribuez à mes enfants, à ceux que vous portez.

Votre oui est important!

Je suis un Dieu d’amour, je respecte qui vous êtes, je ne peux forcer personne; mais lorsqu’un enfant d’amour donne son oui, moi, je le comble, et lorsqu’un enfant de lumière donne son oui pour ses frères et ses sœurs, je le comble : je le multiplie, car il devient pour ses frères et ses sœurs un don d’amour.

Dieu seul peut combler : recevez, mes amours.

 

Fille du oui à Jésus en le Saint-Esprit : Par Dieu tout-puissant, il m’accorde la voix, elle est au service de Dieu, et avant de donner à vous, mes frères et mes sœurs, ce que Dieu attend, Dieu veut vous combler par la bénédiction de son fils consacré.

 

Père Clément : Alors, je vais vous donner la bénédiction, comme si c’était ma première bénédiction après mon ordination. Alors, mon Dieu, que j’étais plein d’ardeur, et le Seigneur répondait vraiment à nos demandes. Alors j’aimerais avoir cette même ardeur pour que tous et chacun apportiez, chez-vous tous, les grâces dont vous avez reçues, aujourd’hui, et qui vont continuer pour le reste de votre vie, à chacun.

 

Alors : Que Dieu tout-puissant vous bénisse, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

 

Tous : Amen!