2012-09-26

Ce que tu as vu, c’est pour eux aussi

 

Je me suis donné par amour pour que tous les enfants de mon Père soient purs le jour où ils seront devant lui. Il est plus grand que le tout, il est plus tendre que le tout de tout, il est plus juste que le tout du tout. Qui est plus grand que mon Père? Il n'a pas de mesure, il est plus que la mesure. La mesure est limitée, mon Père n’a pas de limites. Il vous a donné son Fils bien-aimé, lui, Dieu. Pouvez-vous mesurer son amour pour vous?

Mes enfants, veillez pour ne pas tomber en tentation. Ma Mère, votre Mère que mon Père vous a donnée, veille sur vous, elle vous apprend à prier. Moi, le Fils de Dieu, je vous ai donné ma Mère en disant : «Fils, voici ta Mère». Ces mots sortaient de mon amour, l’amour de mon Père. Je fais la Volonté de mon Père.

Écris pour ceux que j’aime. Le jour bénit de Dieu qui vous amène autour de la Sainte Table est un jour de grâces où tous les enfants de Dieu sont nourris par les grâces de Dieu. Chaque enfant qui accepte de se donner à Dieu reçoit des grâces qui se répandent en lui et tous ceux qui sont de mon Père reçoivent de cette Nourriture : ma Chair et mon Sang. Toute vie est nourrie de Dieu. Le Tout se donne à son tout, vous êtes le tout de Dieu.

Lorsque tu t’es fait présence en moi, ton 'je t’aime' a été accueilli en moi : je suis en toi et tu es en moi. Ma joie de te savoir entière est de Dieu, rien ne vient de toi. Je t’ai fait vivre ce que les autres enfants vont vivre. Qu’ont-ils compris de ces deux visions?

La première : c’est ce qu’ils auront à affronter et qui est dans leur vie : la peur.

Mes enfants, la peur vous a empêchés de choisir le bien. Cette noirceur est en vous, ce qui vous empêche de connaître la paix, et vos pensées ne se tournent pas vers Dieu. Lorsqu’on manque de confiance en Dieu, tout ce qui s’en résulte est la peur. Elle entre hypocritement sans faire de remous, vous ne le réalisez pas; pourtant, la peur est installée et elle fait manœuvre en vous à la moindre pensée qui n’est pas en Dieu : en la confiance en Dieu.

La deuxième : la noirceur, qui est habitée par les soldats diaboliques qui se mettent à l’œuvre pour maintenir la peur et ses avalanches de manœuvres, dans le but de vous faire faire des mauvais choix.

Vous n’êtes plus capables de voir la lumière qui émane de vous. Votre regard est sous leur contrôle. Ce qui est devant vous est voulu de vous à cause de votre manque d’amour envers Celui qui vous a donné ce qu’il a créé pour vous. Votre regard ne voit que ce qu’il y a en vous. Que voyez-vous? Ce que votre abandon en Dieu vous montre. Votre abandon a été masqué par les ruses de Satan qui a tous ses soldats pour le servir, et vous, lorsque votre regard ne s’est pas détourné du mal, vous avez servi le mal.

La troisième : elle a entendu des voix qui voulaient la maintenir dans la noirceur dans le but de la paralyser.

Qui de vous n’a pas entendu des mots de haines, de catastrophes qui amènent à l’indifférence, de jalousies, de haines, de complots contre le prochain, de manipulations, de mensonges, de frustrations, de contreparties, d’injustices, de manquements envers Dieu, vous-mêmes et votre prochain? Qui de vous n’a pas voulu faire le mal sans y parvenir? Qui n’a pas connu la vengeance devant une accusation? Qui ne s’est pas fait justice?

Les soldats de Satan vous amèneront vers le gouffre de la peur : ‘Tu ne seras pas pardonné. Tu es trop impur. À quoi sert d’avancer vers le bien, il ne veut pas de toi, tu es instable dans tes vouloirs. Tu es incapable de vivre dans le bien sans tes avoirs, cela ne changera pas, tu es fait comme ça...' Mes enfants, ils se serviront de tout ce qui est entré en vous par l’écoute. Ils ont réussi à tromper le monde avec des sons sans amour et combien ont entendu le mal sans lui résister? Le nombre est incalculable. 

La quatrième : une mer d’insectes. Aussi, nombreuses les paroles de haines qu’elle a entendues contre elle.

Cette mer de paroles est en vous. Ce sont les paroles que vous avez dites et redites et acceptées. Elles ont véhiculé le mal sous toutes ses formes. Comme elles sont nombreuses ces paroles! Vous avez si souvent tombé sous le poids du mal et vous avez fait du tort autour de vous. En vous ces paroles vous ont fait souffrir, si bien que pour ne plus souffrir vous avez semé des paroles sans vérité, sans amour, sans valeur, sans égard envers Dieu, vous-mêmes et votre prochain. Ces insectes venimeux, gluants, épeurants, car ils vous font peur par leurs formes diaboliques, ils vous effrayeront; les démons vous les feront ressentir en votre chair pour vous maintenir loin de mon amour. Comment ces paroles ont pris naissance en vous? Lorsque vous ouvrez votre bouche pour faire taire l’Amour. Qui est la Parole? Dieu. Qui vous a donné la parole? Dieu. Qui vous a donné la liberté de vous servir de la parole? Dieu. Qui vous a donné son amour pour que votre parole serve? Dieu. Qui a fait de vous ses enfants? Dieu. Les paroles qui n’ont pas servi l’amour et qui sont vos paroles, les démons s’en serviront contre vous. Oui, vos paroles ont bafoué Dieu, et eux s’en serviront contre vous. 

La cinquième : devant l’instrument, il y a des lames toutes cordées les unes après les autres, solidement ancrées dans une mer.

Jésus : Avance, ma fille.

J’avance en déposant mon pied, je sens les lames me couper. J’avance et je tombe sur mes genoux, j’avance. Puis, mes mains cherchent à me soutenir.

Mes enfants, toutes vos actions vous ont blessés, elles qui ne portaient pas l’amour vous ont pénétrés en vous accablant d'opprobres. Je suis Celui qui vous aime, et vous, vous avez fait des actions contre moi qui me suis donné par amour. Le passé vous a suivis et le présent vous a accablés, et votre avenir a été marqué par toutes vos actions. À moi de vous libérer, à moi de vous amener là où tout ne sera qu’amour. Venez à moi, je suis l’Amour. Avancez en réalisant que vos actions je les ai prises en moi pour vous conduire à l’amour. N’ayez pas peur.

La sixième : une mer de braises ardentes est devant l’instrument. C’est si rouge! Pas un seul endroit n’est pas rouge de feu, c’est à perte de vue. Des flammes sortent de l’air et lui brûlent la chair.

Mes enfants, vos sentiments sans amour sont les maux que vous avez accepté de connaître. Loin de l’amour, il n’y a pas de place pour la douceur, la tendresse, la patience, la gratuité, le partage, l’amabilité, la cordialité, la compassion, la bienveillance. L’amour véhicule ce qui est paix, joie : il y a tout dans l’amour. Qu’un sentiment ne porte pas la trace de l’amour, Dieu n’y est pas. Je suis l’Amour, vous avez besoin d’amour pour vivre. Qui de vous n’a pas connu la déception, la vengeance, le manque de pardon? Combien de vous ont connu des sentiments qui vous ont amenés à ne plus parler par manque d’amour? Combien de vous avez prononcé des paroles d’accusation par manque d’amour? Combien de vous n’avez pas été capables de vous ajuster pour plaire à votre prochain? Ces sentiments sans amour vous ont conduits à la division.

Mes enfants, j’ai pardonné à mes bourreaux. Je vous ai tous pardonné, car à chaque fois que vous avez eu des sentiments sans amour pour Dieu, pour vous-mêmes et pour votre prochain, mon Être entier ressentait ce feu qui brûle la chair. J’ai crié vers mon Père : «J’ai soif.» Tout de moi avait soif de votre amour.

Mes enfants, je vous aime, m’aimez-vous? Dites-moi que vous m’aimez. N’ayez pas peur, j’ai tout accompli. Dans le ‘je t’aime’, il y a votre oui; dans votre ‘je t’aime’, il y a la force; dans votre ‘je t’aime’, il y a Dieu, votre Père. Vous avez dit votre ‘je t’aime’ malgré votre non au ‘je t’aime’ de Dieu, et Dieu vous a envoyés sur la terre pour que vous vous accomplissiez.

Mes enfants, accomplissez votre ‘je t’aime’, il est en la présence de mon ‘je t’aime’. Vous êtes à Dieu. Dieu vous a créés. Je suis mort sur la Croix par amour. Tout ce que vous allez vivre sera votre ‘je t’aime’, et rien ne vous fera faiblir, car votre confiance sera totale. Mon instrument a ressenti son ‘je t’aime’ que je nourrissais de mon ‘je t’aime’. Il en sera de même pour vous. N’ayez pas peur, je vous aime. Mon Père est avec moi et le Saint-Esprit est là : vous avez en vous la Trinité. Avancez sans crainte. Satan et ses acolytes ont perdu la victoire sur le bien. Je suis dans la Gloire de mon Père. M’aimez-vous, mes enfants? Êtes-vous prêts à vivre ce que les jours qui vont suivre ce jour vont vous faire connaître? Vous qui avez dit ‘oui à l’Amour’, suivez mes pas. L’instrument a prononcé son oui.

La septième : elle a vu son Dieu dans la Gloire et elle a vu son être transformé en joie.

Des personnes en blanc se sont approchées et elle a entendu : ‘nous nous aimons d’un seul amour’. Oui, mes enfants, les saints et les saintes qui avaient commencé leur purification de la chair sur la terre, et qui ont été appelés par mon Père du Ciel, votre Père, ont été vers elle et ils ont témoigné de ce qu’ils ressentaient sur la terre : un amour tel qu’ils ont compris que seul Jésus pouvait leur faire connaître un tel amour. Ils sont partis en choisissant le Ciel plutôt que de demeurer sur la terre.

Mes enfants, vous aurez tous à vivre cet instant, tous vous serez appelés et seul mon Père choisira qui doit venir. Êtes-vous de ces enfants qui veulent de lui plus que tout? C’est dans le ‘je t’aime’ que vous répondrez.

Je vous aime, mes enfants.

Jésus, Roi d'amour.