Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Plantagenet, Ontario,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus.

 

2007-12-01 - Soir

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Jésus est le Roi d’amour. Il est Celui qui nous a été annoncé depuis tout temps comme étant Celui qui était pour nous apporter le bonheur. Alors, il est venu à nous par le oui de Marie. Il est venu se donner à nous, il a ouvert une brèche en nous pour faire pénétrer sa Vie. Il fallait qu’il vienne cogner très fort, parce que là où il a cogné, c’était dur comme de la pierre : c’était notre cœur. Jésus veut parler encore ce soir du Cœur de l’Amour.

 

Jésus : Enfants d’amour, tant que vous n’aurez pas compris ce qu’est se donner, je parlerai de votre cœur, car c’est le cœur qui a toujours été mouvement qui porte. Votre cœur porte votre vie : puisque vous n’avez pas voulu la vivre, votre cœur l’a toujours portée; puisque vous avez regardé l’esprit de ce monde pour essayer de vivre votre vie dans ce monde, votre cœur a tout supporté, regardant votre âme et ne comprenant pas tant de délaissement. Elle qui recevait tout était si négligée! Elle qui était la beauté dans votre vie était si négligée! Vous qui cherchez à être beaux parmi ce monde, vous avez négligé ce qui était important pour que vous soyez toujours beaux : votre âme, la beauté de la vie, celle qui nourrit tout ce que vous êtes.

Je viens parler en votre cœur, puisque vous n’avez pas respecté votre âme. Je viens déclarer à votre cœur que vous m’appartenez et que je suis votre seul Dieu, que je suis Celui qui s’est donné sur la Croix par amour pour vous, par amour pour mon Père. Vous venez de moi par mon Père, c’est mon Père qui a voulu que je sois Homme-Dieu et je me suis accompli : telle est la Volonté de mon Père, telle est ma Volonté.

Enfants d’amour, ce que le Ciel veut vous parler ce soir, c’est de la Vie de Jésus dans le sacrement de l’Ordre. Le Fils de Dieu est la Lumière du monde, le Fils de Dieu fait Homme est la Lumière du monde. Tout m’a été donné par mon Père. Mon Père a donné à son Fils bien-aimé tout ce qu’il est. Voilà pourquoi vous êtes, parce que mon Père a regardé la beauté de son Fils et il a voulu que tout ce qui habite son Fils soit à son image. Le Fils de Dieu fait Homme est la Volonté de Dieu, et tous ceux qui sont créés à l’image du Fils de Dieu sont la Volonté de Dieu.

Comment est-ce que le plan de Dieu le Père devait se concevoir?  En mettant tout devant lui et tout était déjà accompli, car ce que Dieu veut, il l’obtient, car l’Amour ne cesse de se combler. Son Fils qui se donne et le Père qui se donne : mouvement qui ne cesse de croître, mouvement qui ne cesse de paraître et de grandir. Le Fils de Dieu fait Homme est la Volonté de Dieu dans son amour. Le Père a voulu cela, alors il a donné son amour, et le Fils, qui est du Père, aime donner. Lorsqu’il fut devant Dieu, il donna à son Père ce qu’il était : le Fils de Dieu fait Homme qui ne cesse de se donner à son Père et son Père qui ne cesse de donner à son Fils tout ce qu’il est. Dieu le Père contient tout : tout ce qui est en Dieu le Père est en Dieu le Fils. Que le Père veuille que la matière soit devant lui et le Fils donne, que le Fils soit dans l’accomplissement devant Dieu le Père et le Père donne : tout ce qui était à Dieu le Père est devenu à son Fils.

L’Amour, c’est un don d’amour, mouvement qui ne cesse de donner : le Père se voit et le Fils se voit. Lorsque je reçus la beauté de tout ce que je suis, moi le Fils de Dieu fait Homme, je ne cessais de m’émerveiller de ce que je voyais, car tout était en moi. Je regardais tous ceux que mon Père me donnait, et je ne cessais de donner, car ce que je donnais était de mon Père, et tous ceux qui étaient en moi me donnaient ce qui venait de mon Père, car ils reconnaissaient être dans ce mouvement d’amour : le Fils de Dieu fait Homme qui donne sans cesse et sans cesse sa Vie, et la vie qui reçoit sans cesse la Vie du Fils de Dieu fait Homme et qui ne cesse de donner. En la Chair Éternelle, tout est vie, toute vie se donne. C’est un mouvement qui ne cesse de croître, c’est un mouvement qui ne cesse de vivre l’éternité. Tout est mouvement d’amour : le Fils qui nourrit tout ce qui donne vie, le Fils qui ne cesse de recevoir tout ce qui est vie.

Il y eut ce mouvement de création où l’univers fut, où tout ce qui était dans l’univers fut. Tout ce qui était mouvement d’amour apparaissait devant le Fils de Dieu fait Homme; il donnait tout au Père et Dieu le Père agréait son offrande, car Dieu le Père reconnaissait que tout ce qui est de son Fils était de lui. Tout ce qui était dans l’univers était mouvement d’amour, mouvement d’amour qui se donne, car mouvement qui reconnaît être du Fils de Dieu, et le Fils de Dieu qui offre à son Père ces mouvements d’amour et le Père qui agrée ces mouvements d’amour qui viennent du Fils par amour, par amour pour lui. Tout ce qui fut créé dans tout ce qui était dans l’univers était mouvement de vie.

Lorsque la terre fut créée, il y eut mouvement de vie : tout ce qui était vie venait de la Vie et la vie offrait tout ce qui était en elle, et le Fils de Dieu fait Homme accueillait tout cela, car il était la Vie Éternelle. Alors, la Vie Éternelle donnait à Dieu le Père tout ce qu’elle était, et Dieu le Père regardait ses offrandes, car tout était de lui à son Fils et son Fils à lui. Lorsque le Fils regardait tout ce qui avait vie, il donnait et là, tout se faisait; là où il y avait la vie, on portait la vie, on multipliait le mouvement de la vie, car tout ce qui était dans la vie se donnait et là, on recevait, et là où on recevait, la vie était et tout se reproduisait. Le Fils de Dieu fait Homme, Vie Éternelle, était dans ce mouvement, car il portait tout.

Lorsque l’homme fut créé, il reçut la vie, il reçut la vie de Dieu le Fils fait Homme; il ne l’a pas reçue de Dieu le Père, il l’a reçue de Dieu le Fils, car Dieu le Père avait donné tout à son Fils. Lorsque Dieu souffla vie en Adam, il reçut la vie du Fils de Dieu fait Homme, il reçut l’Éternité, la Vie Éternelle. Tout ce qui venait de Dieu le Père avait pénétré en Adam. Adam était à l’image du Fils de Dieu fait Homme. Dieu le Père regardait ce mouvement de vie et il agréait ce mouvement de vie qui venait de son Fils, par amour pour lui : le Fils donnait tout à son Père, car tout était de son Père.

Lorsque l’homme vit sa vie, il donna sa vie à Dieu le Fils fait Homme, car il venait de lui. Il était dans l’émerveillement de ce qu’il était, car il se savait être de Dieu. Le Fils de Dieu, dans le mouvement de la Perfection devant son Père, faisait toujours présence à son Père. Alors, le fils qui vint sur la terre, Adam, était donc dans le mouvement de la Vie Éternelle! Il était la vie, et la vie est de Jésus parce que Jésus est la Chair Éternelle voulue par Dieu le Père, et Adam vivait cela : il était enfant de la Divine Volonté, Volonté qui était celle de Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit. Adam consentit à être dans la Volonté de Dieu et Dieu prit sa vie et de sa vie, il en sortit une vie, et cette vie portait la vie, elle avait reçu vie de Celui qui était la Vie pour elle.

Dieu le Fils fait Homme en Adam donnait sa Vie pour qu’Ève soit la vie qui porte. Dieu le Fils, Vie Éternelle, en la vie d’Adam donnait éternité en Ève, et Ève accueillit la Vie Éternelle qu’elle porta en elle. Elle offrait donc à son Dieu la vie; elle était l’offrande, car elle était choisie pour porter la vie, être l’autel de l’amour, accueillir la vie et la présenter sans cesse à Dieu, l’Éternel. À cet instant, Dieu, l’Éternel, agréait cette offrande et multiplia son amour afin que cet autel de vie porte sa Volonté. Donc, Ève portait toujours la Volonté de Dieu le Père, car Dieu avait choisi la femme pour porter ses choix, et Dieu le Fils fait Homme ne cessait de se donner afin que la vie puisse se donner et se mettre sur l’autel pour être présentée à Dieu le Père.

Petits enfants d’amour, ne compliquez pas votre pensée, ne vous chargez pas de ces paroles. Laissez à Dieu ce qui est à Dieu, vous êtes instruments d’amour. Vous, hommes, vous avez reçu la vie, vous compliquez-vous la vie lorsque vous pénétrez la femme? À Dieu ce mouvement, cela ne vous appartient pas. Et vous, la femme, qui recevez la vie et qui portez la vie, est-ce que vous cherchez à comprendre ce qui se passe à l’instant où vous savez que vous avez la vie en vous? Vous savez que c’est Dieu qui l’a voulu. Alors, c’est ce qui se passe ce soir : Dieu le veut. Ces paroles sont vie, ces paroles sont puissantes pour vous faire comprendre la Volonté de Dieu sur votre pensée, sur votre volonté. Tout cela, c’est pour vous faire avancer dans votre purification. N’ai-je pas dit que vous aviez encore des chemins à faire? Laissez-vous abandonner.

La femme, enfants d’amour, est l’autel de la vie, elle porte la vie pour la présenter à Dieu. Comme cela est beau et puissant! Dieu qui choisit ses autels afin de toujours agréer sa Volonté. L’homme est la vie du Fils de Dieu fait Homme pour Dieu le Père, c’est lui qui porte la vie, vie qui ne cesse de se donner, vie qui est de Dieu et qui est nourrie de Dieu : l’amour, l’amour et l’amour. La vie, c’est l’amour, c’est mouvement qui vient de Dieu le Père pour le Fils, c’est le Fils qui reçoit la vie et qui redonne à son Père ce qu’il reçoit. Il n’y a que le Fils qui puisse recevoir de son Père la vie et la lui redonner, et le Père ne cesse d’agréer ce qui est de son Fils. Lorsque l’homme[1], vie par Dieu le Fils fait Homme, est, c’est Dieu le Père qui a donné de l’amour à son Fils et son Fils donne vie, donne l’amour : il présente à son Père l’amour, il présente qui il est pour son Père.

Le Fils aime tellement son Père qu’il aime voir son Père le regarder et son Père aime son Fils. Il aime ce qui est de lui. Il est amour et l’Amour aime l’Amour : mouvement qui se fait par la puissance de l’Amour, Dieu le Saint-Esprit qui ne cesse de mouvoir ce mouvement : mouvement qui est présent, mouvement qui est éternel, dont aucune distance ne peut séparer, dont aucun temps ne peut séparer, pouvoir de l’amour, force de l’amour, éternel amour : Dieu Esprit Saint.

L’homme sur la terre est vie : par la Volonté de Dieu le Père, par le Fils et le Saint-Esprit qui fait ce mouvement d’amour sans cesse et sans cesse afin de faire goûter cet amour sans cesse et sans cesse au Fils de Dieu fait Homme : amour du Père, amour du Saint-Esprit, amour de Dieu le Fils. Et Ève, Ève qui porte la vie, Ève qui est le berceau de la création, qui porte le tout du Fils de Dieu pour présenter à Dieu le Fils fait Homme sa chair, chair qui contient tout : chair éternelle, chair d’amour, qui est voulue de Dieu le Père, elle est l’offrande. Elle offre ce qu’elle porte à Dieu et la Vie prend cette offrande entre les mains et la présente à Dieu le Père; le Fils qui donne ce qu’il est lui-même : l’amour, mouvement éternel qui ne cesse de se faire. Lorsque l’homme donne la vie, la femme reçoit la vie et elle porte la vie, et Dieu le Fils présente la vie à son Père, car elle est de lui.

Enfants d’amour, ce que vous êtes en train d’entendre, c’est l’offrande qui ne cesse de se présenter à Dieu par la vie. Dieu le Fils est la Vie Éternelle, l’homme est la vie en le Fils de Dieu parce qu’il est à l’image du Fils de Dieu; voilà pourquoi l’homme porte la vie en lui parce que Dieu le Fils porte la vie : toute vie humaine est en Jésus, en Dieu le Fils fait Homme. L’homme est fils de Dieu par Dieu le Fils fait Homme; l’homme est vie, fils de Dieu en le Fils de Dieu fait Homme voulu par Dieu : tout homme porte la vie. La femme reçoit la vie, elle porte la vie, elle est donc celle qui est présentée à Dieu par Dieu le Fils lui-même. Le Fils de Dieu prend ce qu’il a en lui pour le présenter à son Père, et Dieu le Père agrée son offrande. C’est comme si Dieu le Fils prenait la vie en lui et présentait à son Père la vie qu’il a en lui : «Regarde Père, tout ce que tu m’as donné, la vie que je porte en moi est ta vie; tout ce que tu m’as donné, Père, est de toi, je te donne ce qui est à toi.»

Enfants d’amour, la femme qui reçoit la vie porte la vie, et Dieu le Fils prend ce qu’elle porte : la vie, et la présente à Dieu le Père.

Lorsque je suis venu sur la terre, la Vie a pénétré le sein de la Vierge Marie; par la puissance du Saint-Esprit, je pris vie en le sein de Marie. À cet instant, la Lumière se présenta elle-même à son Père, la Vie était sur l’autel, elle se présentait à Dieu : «Père, me voici. Toute vie, Père, est devant toi. Toute vie sera sur l’autel et te sera présentée. Ton amour, Père, agréa mon amour, car la vie, c’est ton amour, et je te donne ton amour.» Lorsque je fus dans le sein de ma Mère, Marie, vous étiez : toute vie était en moi : Marie était l’autel choisi. Elle portait toute création, toute vie. Elle n’était pas la Vie, elle avait reçu vie par la Vie Éternelle, et elle portait ce que la Vie Éternelle avait déposé en elle, et c’est le Fils de Dieu lui-même qui présenta à Dieu le Père son offrande : sa vie.

Tout est de moi. Tout ce qui se présente à mon Père passe par moi, car je suis la Vie Éternelle qui prit chair par la Volonté de mon Père. Par amour pour mon Père, je ne cesse de lui donner ce qu’il est : l’Amour. Le Fils de Dieu fait Homme est le seul qui puisse présenter, à son Père, sa Vie; alors, tous ceux qui consentent à être moi par la puissance du Saint-Esprit ne sont plus eux-mêmes, ils sont moi, ils sont la vie en la Vie : Vie Éternelle qui prend la vie et la présente à Dieu le Père, la Vie qui se donne, Dieu le Père qui reçoit et qui donne parce qu’il agrée son Enfant.

Enfants d’amour, l’homme est la vie, donc il est choisi pour être celui qui est moi par le sacrement de l’Ordre ministériel. Enfants d’amour, l’homme porte la vie, et il est voulu du Fils de Dieu fait Homme qu’il soit celui qui est de moi par le sacrement de l’Ordre ministériel : il est moi; il n’est plus un être à la ressemblance de tous les autres, il est moi, car le Saint-Esprit le métamorphose : il est lumière. Tout se fait par la puissance de Dieu, il en est ainsi et il en sera ainsi. La femme qui reçoit la vie reçoit ma Vie, elle devient l’autel qui reçoit l’offrande. Elle est mouvement d’amour. Elle porte en elle tous ceux qui seront la vie, afin que ce mouvement soit perpétuel. Mon Père agrée ce qu’elle présente; elle n’est plus une simple personne, elle est mouvement d’amour, elle est la main du Fils de Dieu pour Dieu le Père.

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Ce que nous sommes en train d’entendre est voulu de Dieu pour l’Église afin de comprendre que l’homme est la vie et qu’il est celui qui représente le Fils de Dieu fait Homme auprès de nous. Lorsqu’il est dans le sacrement de l’Ordre ministériel, il n’est plus lui, il est le Fils de Dieu fait Homme dans sa donation de vie : il ne cesse de se donner.

Dieu le Fils s’est donné et il ne cesse de se donner à son Père, il donne ce qu’il est : la Vie. Dieu le Fils ne cesse de donner à son Père ce qu’il est : il est la Vie. Voilà pourquoi le Fils de Dieu a institué le sacrement de l’Eucharistie : sacrement qui donne la vie. C’est lui-même qui se donne à son Père : la Vie elle-même se donne à la Vie. L’homme porte en lui la vie, il la donne; il ne peut porter la vie, il la reçoit de Dieu pour la donner : ce qu’il reçoit, il le donne. Le Fils de Dieu est Celui qui prend la vie, et la donne lui-même à son Père. L’être humain, dans ce qu’il est, ne peut pas faire cela, il n’est qu’une partie du tout; mais Dieu le Fils, lui, c’est le Tout, alors il donne la vie. Mais lorsque l’homme consent à vivre son sacrement de l’Ordre, alors il n’est plus lui, il est Dieu le Fils, et c’est Dieu le Fils qui donne la vie à son Père. Par le sacrement de l’Ordre, il est le tout de toute vie : rien ne vient de lui, tout est de Dieu.

La femme, elle, ne peut être dans le sacrement de l’Ordre ministériel parce qu’elle ne peut être vie, elle ne peut donner vie, elle reçoit la vie : c’est elle qui porte la vie, elle porte toute vie. À l’instant où la Vierge Marie reçut la Vie Éternelle en elle, elle reçut toute vie; alors, la femme devint, à ce moment, celle qui était pour porter la vie éternelle. Dieu le Père lui-même choisit la vie qu’elle doit porter, et c’est Dieu le Fils lui-même qui présente à son Père ce que la femme a reçu de Dieu le Père. Par la puissance du Saint-Esprit, le Père regarde ce que le Fils lui présente. Parce que cela passe par les mains de Dieu le Fils, tout est purifié, donc la vie n’est plus une vie quelconque, elle est la vie de Dieu dans sa plénitude : la pureté, alors c’est le sacrement du Baptême. Voyez-vous, la femme, la femme porte la vie, elle est l’autel. Parce qu’elle porte la vie, elle porte elle-même l’enfant qui sera enfant de Dieu dans la pureté, elle devient donc le berceau de l’amour. C'est elle-même qui offre à Dieu le Fils son enfant, elle-même qui donne son oui. Tout comme Marie qui a prononcé son fiat, la mère prononce son fiat : c’est un mouvement d’amour qui consent à présenter la vie.

Tout est devant nous, tout est là pour nous montrer que Dieu a tout préparé : le moment où nous devions entendre et comprendre. Voilà pourquoi il y eut de la Volonté de Dieu de choisir 12 apôtres, 12 hommes, 12 vies : chaque personne choisie pour former l’Église a été choisie par Dieu le Père, et cela est de tout temps et cela sera toujours éternel : la vie, c’est la Vie et l’offrande est l’Offrande.

Nous qui venons d’entendre cela, nous devons nous réjouir de voir et de comprendre. À nous de mettre cela devant Dieu et de lui dire : "Merci Dieu, car cela est venu de toi et cela doit toujours retourner à toi. Ce n’est pas parce que mes oreilles ont entendu que j’ai pu pénétrer ce mouvement d’amour, alors je te donne ce que j’ai reçu afin que mon âme puisse en profiter, afin de faire grandir l’amour en ton Église." Ce moment a été choisi par Dieu parce que nous devons vivre quelque chose de très important : nous aurons à vivre, dans l’année qui s’en vient, un Congrès eucharistique, ce qui va nous faire comprendre l’importance des prêtres en l’Église.

On aurait pu aussi bien dire, nous faire comprendre les fils de Dieu choisis pour être les représentants du Fils de Dieu sur la terre, ceux qui ont été choisis par Dieu le Père, afin de toujours nous faire vivre ce Mouvement de vie éternelle : notre Nourriture. Il faut rendre grâce à Dieu d’être dans la vérité. Beaucoup se laissent prendre dans les ruses de Satan pour tromper les enfants de vie. Il faut rendre grâce à Dieu de comprendre ce que nous sommes : la vie. Satan veut tromper les enfants de la vie en mettant de la confusion dans l’Église : là où il y a de la confusion, là il y a de la discorde, il y a de la désobéissance. Nous devons être dans la vérité pour pouvoir nous soutenir. Allez dans l’Évangile, allez dans la Bible et tout est écrit. Ce que nous venons d’entendre est dans l’Évangile, mais parce que nous avons beaucoup souffert à cause de notre volonté humaine, nous n’avons pas compris.

C’est Jésus la Vie, c’est Jésus l’Offrande : Jésus Fils de Dieu fait Homme, Jésus qui accepte d’être en notre présence en allant dans le sein de Marie, Jésus qui se donne sur la Croix et qui, avant, institue le sacrement de l’Eucharistie afin que son offrande soit comprise par nous. Il aurait pu instituer le sacrement de l’Eucharistie sans passer par la croix, mais en donnant sa Chair, en laissant couler son Sang, là on venait de mieux comprendre son offrande : «Mangez ma Chair, buvez mon Sang.» À chaque fois que nous mangeons la Chair de Jésus, à chaque fois que nous buvons le Sang de Jésus, nous nous mangeons, nous nous buvons : nous sommes en la Vie du Fils de Dieu fait Homme. Tout ce qui est en la Vie du Fils de Dieu fait Homme est vivant et nous, nous sommes en le Fils de Dieu fait Homme : nous sommes sa Chair, nous sommes le Sang de Jésus. Donc, à chaque fois que nous prenons le Corps de Jésus et le Sang de Jésus, nous nous prenons, nous nous nourrissons de notre propre vie, nous nous donnons de l’amour.

Jésus, c’est l’amour, c’est l’amour du Père : nous sommes l’amour du Père en Jésus. Lorsque Jésus nous donne son Corps et son Sang, donc, il nous donne son amour et lorsque nous prenons le Corps et le Sang, c’est l’amour que nous prenons, donc comme nous sommes lui, nous prenons l’amour. Lorsque nous nous prenons, nous prenons la vie, nous prenons l’amour : nous nous nourrissons d'amour, nous nous nourrissons de nous-mêmes : je me donne de l’amour. "Jésus, je te donne de l’amour, tu me donnes de l’amour". Le même mouvement entre le Père et le Fils, le même mouvement entre le Fils et nous : le Saint-Esprit qui fait unité entre le Père et le Fils, et le Saint-Esprit qui fait unité entre le Fils et nous. L’Amour qui ne cesse de se donner : multiplication, multiplication d’amour sans cesse et sans cesse, nourriture spirituelle pour la vie, (pour) notre âme.

Voyez-vous, qui peut en une soirée nous faire découvrir cet amour? Au tout début, lorsque nous avons entendu : "Ouf! Seigneur!" Et en quelques minutes comprendre!

 

Tous : Rires!!!!!!!!!!!

 

Ce qui était important, c’est découvrir ce mouvement d’amour entre le Père et le Fils et entre le Fils et nous. Dieu nous met à notre place, là où nous devons être, là où Dieu le Père veut qu’on soit, et là le Saint-Esprit, lui, nous fait comprendre ce que nous devons comprendre.

 

Tous : Rires.

 

Ce que Dieu fait avec nous, il le fait comme s’il nous présentait un petit bonbon : «Prends-le et prends ton temps, tu pourras en savourer à mesure qu’il fondra en toi.»

 

Tous : Rires.

 

Dieu nous nourrit avec beaucoup de tendresse, hein? Il va nous en donner encore! Alors, c’est avec beaucoup de légèreté que nous allons terminer cela. Alors, Laurent?

 

♪♪♪ :    Rien, tandis que nous dormirons,

 ........

 

 


 

[1] Lorsque l'homme est vie par Dieu le Fils.