Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Plantagenet, Ontario,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus

 

2009-05-30 – Soir   

 

♪♪♪       À l'Esprit Saint :

 

La Fille du Oui à Jésus en l'Esprit Saint : L’Esprit de Dieu est sur vous. L’Esprit plane sur vous, il vous envahit de sa puissance. Ne cessez de demander, car je suis l’Esprit d’amour, l’Esprit de puissance. Faites valoir, ô Dieu tout-puissant, vos droits, vos droits d’amour.

Dieu écoute vos besoins de vie. Je descends en vous mon Esprit d’amour. Je vous fais présence à vous-même afin que vous soyez en union avec tous les enfants de Dieu. Moi, l’Esprit d’amour, je prends tout de vous et je vous fais naître en un esprit nouveau : un esprit d’amour, un esprit de vérité, un esprit de foi, un esprit d’union.

Vous êtes unité d’amour, vous êtes l’amour. Je vous enveloppe d’une puissance qui vous rend purs, lumineux, et je vous conduis au Cœur de l’Amour où rien n’échappe à Dieu. Regardez votre vie à travers mes rayons d’amour qui purifient, qui guérissent, qui libèrent. Vous prenez naissance en votre vie, vous êtes un 'je t’aime' de Dieu. La lumière est sur vous et la lumière vous enveloppe : vous êtes tout amour, car l’Amour vous regarde. Vous êtes enfants de Dieu et Dieu vous donne ses dons d’amour, dons essentiels à votre vie qui vous unissent à la Vie. Dieu vous aime tant. Vous êtes parfaits à l’image de Dieu. Ce que Dieu regarde, il regarde sa Vie : vous êtes la vie en Dieu. Moi, l’Esprit de puissance, je vous mets au présent, au tout début de votre vie, et je prends, je prends tout de vous et je vous le fais sentir par ma Volonté.

Ressentez en vous la lumière, une lumière qui réchauffe, la lumière qui envahit tout, la lumière qui fait de vous l’être voulu par Dieu. Rien ne vous manque. Tout devient vrai en ce moment même pour vous, car la connaissance de Dieu vous envahit et vous pénétrez la connaissance de Dieu. La connaissance de Dieu, c’est l’amour. Vous êtes l’amour et Dieu dit que cela est bon et vous donnez à Dieu son amour. La puissance de Dieu pénètre en votre être et il répare, il répare les instants où dans votre vie il y a ces blessures : blessures de vie qui ne se sentent pas désirées, blessures de présence qui ne se sentent pas être, blessures de votre propre oui qui ne se font pas ressentir. Je prends tout.

Vous êtes enfants de la Divine Volonté et Dieu prend tout, car vous n’avez plus votre volonté humaine. Vous donnez tout à Dieu : votre vie d’enfant de Dieu. Ce que vous ressentez, c’est la guérison de votre présence dans le oui à la Divine Volonté. Vous pénétrez l’éternité et mon Esprit vous enveloppe. Vous entrez dans les sillons de la vie où rien n’arrête la vie, où tout n’est que lumière, chaleur, ce feu qui brûle et qui ne s’arrête jamais, car Dieu est la Présence, Dieu est le Tout. Vous entrez dans ce Tout. Vous êtes enfants d’amour. N’empêchez pas l’Amour de vous pénétrer. Laissez-vous dans ce sillon de vie éternelle. Quittez ce monde, car vous êtes à Dieu. L’enfant en le sein de la mère choisie de Dieu est vivant; il entre dans ce temps d’éternité, dans l’amour de Dieu, pour l’amour de Dieu. Telle est sa vie, telle sera sa vie sur la terre.

Chacun est présent en ce moment même par ma puissance. Vous êtes ce petit embryon dans la Volonté de Dieu et la lumière est là, la lumière vous réchauffe et la lumière est le 'je t’aime' de Dieu. Entendez le 'je t’aime' : «Tu es mon enfant, tu es mon choisi. Mon éternité s’ouvre à toi, je te réchauffe de mon 'je t’aime', il est présent. Je te mets en ce monde avec ma puissance, avec mon 'je t’aime', et je t’offre tout. Tout ce qui est à moi, je te le donne. Avance et n’aie crainte, Dieu est là, ton Père est là, et il sera toujours là. Mon amour est éternel et il t’enveloppe, et tu apprends que tu es de moi. Tu n’oublieras pas mon 'je t’aime', il t’accompagnera sur le chemin de cette vie. Je mets près de toi ma présence. Chaque mouvement de ta vie sera toujours sous mon regard. Je t’aime tant, tu es mon enfant, tu as de la valeur à mes yeux, car mon regard est éternel.

«Souviens-toi de mon amour. Je mets en toi cette lumière, c’est ma force, c’est la puissance de ton Dieu. Cela t’aidera à toujours te conduire en enfant de Dieu. Mon amour est toi et tu es mon amour. Avance et laisse-toi prendre par ma Volonté. Regarde, tu grandis et tu es avec moi; les jours avancent, les semaines se présentent : tu es avec moi. N’oublie pas mon 'je t’aime', n’oublie jamais qui tu es et cela, je le mets en toi. Moi, l’Éternel, je mets en toi ma Volonté et ma Volonté sera pour toi un guide d’amour. Il y aura sur ton chemin des moments où tu n'auras besoin que de moi : toi et moi. Ensemble, nous nous rappellerons ce que moi je veux pour toi. Je serai pour toi un Père et tu seras pour moi mon enfant. Nous serons ensemble, je me pencherai sur toi et je te dirai encore et encore : je t’aime, tu es à moi, tu n’appartiens qu’à Dieu.

«Avance, avance dans ce sillon de vie : te voilà quelques mois. Ta présence est toujours avec moi, en moi, car je suis ton seul Dieu. C’est moi qui te veux comme tu es. Je dépose en toi mes fruits d’amour qui feront de toi un être bon envers toi-même, envers ceux qui feront partie de ta vie. Ces fruits te rappelleront ta beauté, ta douceur, ton humilité. Tu apprendras à te regarder et à accepter ce que tu es : ma Volonté, mon 'je t’aime', ma lumière, car je brillerai pour toi, et lorsque tu me regarderas, tu seras comme moi je veux que tu sois : une lumière, car je me regarderai à travers toi; ceux qui te regarderont me verront. Vois comme tu es beau, vois comme je t’aime.

«Ces mois sont achevés maintenant. Il faut que tu viennes là où je te veux, parmi tous les autres qui eux aussi ont pris naissance pour démontrer à Dieu que seul le 'je t’aime' de Dieu est important, car ce 'je t’aime' doit retourner à Celui qui est : Moi. C’est moi le 'je t’aime'. Je te laisse ce temps où tu dois me montrer mon 'je t’aime'. Je serai toujours avec toi, je me tiendrai toujours en ta présence. Tu ne seras jamais seul. Maintenant, va, telle est ma Volonté.»

«Enfants d’amour, vous êtes cet enfant. Vous devez vivre encore dans ce 'je t’aime' dans lequel je vous ai plongés par amour pour moi. Je connais vos souffrances, je connais vos besoins qui n’ont pas été comblés à cause des choix venant de la volonté humaine. Moi, l’Esprit de Dieu, je viens vous dire mon 'je t’aime'. Il est vrai, il est puissance. Je vous enveloppe de ma puissance et je vous amène à regarder votre vie, votre vie qui est unité d’amour.

«Vous, petits enfants d’amour, qui souffrez en votre cœur, je dépose ma puissance en vous afin que vous puissiez vous unir avec tous les enfants qui ont été avec vous devant Dieu, et je vous redonne cette unité d’amour qui ne vous a jamais quittés, mais que vous, vous avez ignorée. Cette unité d’amour est ce qui vous manque.

«Je suis le Saint-Esprit : Dieu. Ma puissance est telle, mes enfants, que je peux en un instant renverser ce monde. J’ai ce pouvoir. Aujourd’hui, je viens vous parler en votre cœur pour vous rappeler mon 'je t’aime' : celui qui a été présent en vous, celui qui vous a conduits là où vous êtes aujourd’hui, celui qui vous donne la force de vous aimer devant Dieu et devant vos frères et sœurs. Telle est la Volonté de Dieu.

«Un seul mouvement de vous qui porte une blessure est un mouvement qui vous fait souffrir. Prenez mon 'je t’aime', plongez dans mon 'je t’aime', laissez-vous guérir, laissez-vous prendre par la chaleur de mon 'je t’aime', le même qui vous a accompagnés sur cette terre. Vous êtes vérité. Oui, enfants d’amour, vous êtes vérité. Rien en l’enfant de Dieu n’est mensonge, mais vos mauvais choix devant les tentations ont blessé vos mouvements de vie, et ce que vous êtes devenus, ce sont les manques de 'je t’aime', les blessures causées par le manque de foi envers le 'je t’aime' de Dieu. M’aimez-vous, mes enfants?»

L'assistance : Oui.

La Fille du Oui à Jésus en l'Esprit Saint : «Chantez, mes enfants, l’Amour. Louez l’Amour : Jésus. Dieu présent va répandre sur vous son 'je t’aime' et ce 'je t’aime' sera une pluie de son Précieux Sang sur vous et sur tous ceux que vous aimez. Tel est voulu par Dieu. Levez-vous, mes enfants, et chantez, chantez l’Amour.»

♪♪♪       Jésus, Jésus, Jésus, Jésus.

♪♪♪       Béni soit le Seigneur Israël.

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Seigneur, regarde, regarde tes enfants, Seigneur, ils ont confiance en toi. En ce moment même, tu nous regardes et ce que tu vois devant toi, c’est l’enfant qui crie. Oui, nous crions, nous crions : libération, nous crions : guérison. Va, ô Dieu d’amour, à travers mon regard chercher l’enfant qui a dit non à ta Volonté. Va, prends-le, Seigneur, il est en moi, guéris-le, Seigneur, car sa guérison va faire pénétrer en moi ta Volonté, Seigneur, et ta Volonté va guérir mes blessures.

Regarde, Seigneur, ce que je suis devenu. Je suis devenu un enfant qui souffre en ma chair, en mes membres, en ma colonne, qui a mal dans ma tête, dans mon cœur; j’ai de la difficulté à parler, à penser, sans pleurer, sans crier vengeance. Dieu, tu connais les enfants que je porte en moi et qui font partie de ma vie depuis toujours, viens les toucher. Coupe, Seigneur, coupe cette noirceur, cette noirceur qui les a envahis et qui empêche mon amour de s’étendre sur tous les enfants du monde, car c’est ton amour, je ne peux limiter mon amour à moi-même.

Ô Dieu d’amour, à travers mes demandes, il y a les enfants du monde entier, car si je te demande la guérison de mon enfant qu'il cesse sa drogue, je dois aussi demander la guérison de tous ceux qui ont voulu mettre la drogue entre les mains des enfants de Dieu et soigner leur cœur. Viens arracher de leur cœur ce besoin qui a durci leur amour jusqu’à ne plus comprendre que ce qu’il faisait était contre eux-mêmes. Viens briser tout cela, car je sens en moi couler l’amour, cet amour dont j’ai tant besoin pour m’aimer et t’aimer inconditionnellement. Comment mon être peut-il demander la guérison si je ne sens pas ton amour? Si je ne sens pas ta force en moi, je ne peux ressentir cette force.

Ô éternelle Présence, en regardant mes frères comme étant loin de moi, je veux les sentir en ma chair, je veux les sentir pour que mon âme explose de joie devant ta Volonté, devant tes grâces, devant ce que tu fais pour eux. Je me réjouis de ce qu’ils ressentent en ce moment même, car je sais que ce que tu me donnes en ce moment même, c’est pour eux; tu ne peux te limiter à moi. Tu es la Puissance, tu es la Divine Volonté.

Je t’aime, mon Dieu d’amour. Entends ce 'je t’aime'. Ce 'je t’aime', c’est le battement de notre cœur qui ne fait qu’un seul 'je t’aime'. C’est le même que nous avons entendu lorsque tu nous as créés. Il est là, il fait partie de nous. Nous sommes ta Volonté, oui ta Volonté, que ta Volonté. Accomplis toute guérison en nous, car lorsque nous recevons une guérison, ils reçoivent une guérison.

Tu changes la face du monde, ô Dieu d’amour, car en ce moment même les ténèbres viennent de se séparer, car l’Amour a pris place. Ta puissance, Dieu, est sur nous, ton éternité est sur nous. Nous sommes devant la lumière, ta lumière, et nous consentons à vivre cet instant d’amour en toi, qu’en toi. Sois loué, sois adoré, sois sanctifié, car nous nous unissons pour te louer, pour chanter ta Gloire, car nous sommes un merci. Merci Dieu. Alléluia.

♪♪♪       Chant à l'Esprit Saint

♪♪♪       Psaume de la création.

Père Galbert : Je crois qu’il y a des personnes qui ne manqueront plus jamais la Pentecôte à Plantagenet, parce que l’expérience que nous vivons ici ce soir, c’est extraordinaire. C'est une expérience que l’on vit rarement et c’est vraiment extraordinaire, c’était comme cette puissance d’amour que l’Esprit Saint nous a donnée ce soir. C’est comme une boule de feu; oui, le feu en braise là, c’était comme une boule de feu en braise que le Seigneur met dans le cœur et pas seulement une boule qu’on voit à distance qui réchauffe effectivement comme si on était au bord du feu. Vous savez, c’est curieux, c'est comme..., je ne sais pas si vous avez ressenti ça comme moi, mais en tout cas, c’était comme si on était au bord du feu, c’est curieux.

Aussi, il n’y a pas de soleil dans cette salle, mais le soleil était là au milieu de nous, c’est curieux, mais oui. Donc, cet amour que le Seigneur, l’Esprit Saint, dans sa bonté infinie a voulu dans cette veillée, que le Seigneur lui-même a permis que nous fassions ensemble vraiment, beaucoup de personnes qui ont accueilli des grâces vont commencer à accueillir des grâces ce soir, et ce sera une fête…. Demain, quand certains vont se lever le matin, ils vont se dire : 'Je suis où', parce que ça changé dans leur vie et vous bénirez le Seigneur, vous bénirez le Seigneur.