Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Plantagenet, Ontario,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus

 

2010-05-22 – Soir  Partie 1   Adoration

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Seigneur, mon Dieu, mon adorable Dieu, ce que tu veux pour chacun de nous, c'est qu'on s'oublie pour les autres. Tu veux que l'on vive dans le cœur des plus malheureux. Qui sont ces malheureux, Jésus d'amour? Montre-les-nous afin que nous puissions habiter leurs cœurs.

Est-ce l'enfant qui, ce soir, va se coucher sans un 'je t'aime'? Est-ce la maman qui est oubliée, là, dans une chambre où personne ne vient la visiter? Est-ce le père qui est en prison pour avoir violé son enfant? Toi seul tu le sais. Alors, amène-nous, amène-nous là où nous devons être : dans le cœur de tes enfants. Là, nous recevrons, nous recevrons des guérisons, des libérations, car tu nous montreras ce que, jadis, nous avons oublié de leur donner : de l'amour. Toi seul tu peux nous prendre par la main et nous amener pour nous montrer notre vie.

Ce soir, tu as réuni tes prêtres pour nous donner des consolations, pour nous montrer que tu veilles sur nous. Ô Dieu tout-puissant, que ta main soit sur nous à travers la main du prêtre. Là nous voulons être, pas comme nous, nous le voulons, mais comme toi tu le veux. Car nous savons que tu vas nous prendre tels nous sommes et nous ne nous sentirons pas écrasés, car tu es l'amour pour chacun de nous. Nous t'ouvrons notre intérieur pour que tu viennes te promener chez nous; alors, prends toute la place.

Viens faire notre chemin de vie comme tu l'as jadis fait avec les apôtres. Merci de nous amener là où nous, nous ne pouvons pas aller.

Père Emmanuel : Merci, Seigneur Jésus. Avec tout le respect, je vais te porter. Passe et fais tout le bien à ton peuple. Je te remercie d'avance pour ces maladies incurables que la force de l'Esprit déjà a brûlées au cours de l'Eucharistie. Béni sois-tu Seigneur.

Père Emmanuel : Nous chantons le Seigneur pendant que je le tiens. C'est comme si je me courbe et il se met sur mon dos. C'est ça que je vais faire.

Musique, chants et prières terminent ce temps d'adoration.