Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Plantagenet, Ontario,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus

 

2010-10-10 - A.M.    

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Avancez en faisant des pas pour plaire à Dieu, c’est laisser son coeur ouvert afin que Dieu puisse mettre de la lumière là où on a besoin de voir. Dieu sait ce qui est bon pour chacun des enfants de Dieu.

Lorsque Dieu parle, il parle pour tous les enfants du monde. Chacun de nous, nous sommes nourris par tous les enfants du monde et chaque enfant du monde est nourri par nous-mêmes, car la nourriture ne vient pas des enfants, elle vient du Ciel. Si, sur la terre, il y a des enfants qui pleurent, si, sur la terre, il y a des enfants qui font la guerre, c’est qu’ils refusent de prendre cette nourriture. À chacun de nous de prendre la nourriture qui nous vient du Ciel.

Nous ne pouvons pas négliger ce qui se dit en notre cœur pour ce temps. Ne soyons pas des êtres qui passent notre volonté humaine avant la Volonté de Dieu. Ne soyons pas des êtres incapables de faire la Volonté de Dieu, car lorsqu’on dit ne pas faire parce que cela nous semble impossible, cela nous le faisons après avoir vécu notre rejet. Laissons la Mère de Dieu nous expliquer ce que nous venons d’entendre.

Maman Marie : Mes petits enfants, vous avez besoin de comprendre que tout ce que vous faites, vous devez le faire avec un consentement, et ce consentement, mes tout petits, vient de votre vie avant de prononcer les paroles.

Tout ce que vous faites durant votre quotidien devient une nourriture; tout ce que vous pensez, tout ce que vous dites, tout ce que vous entendez, c’est une nourriture pour vous. Cette nourriture pénètre et forme l’être que vous êtes; une fois que votre être est formé de ce que vous entendez, regardez, dites, pensez, là tout devient des actions. Et votre cœur est témoin de tout ce que vous lui présentez : vous lui présentez ce qui est de vous-mêmes et votre cœur, qui est témoin, prend une décision. S’il accepte de prendre ce que vous lui donnez, il vous donnera à son tour ce qu’il est; et ce qu’il est, avec ce que vous lui présentez, devient un tout. Et là, tout ce que vous allez être capables de faire devient pour vous quelque chose qui se concrétise : tout ce qui est devant vous s’accomplit, tout ce qui est concret devient quelque chose de vrai.

Mes petits enfants, comprenez que ce que vous êtes présentement est le résultat de ce que vous avez été. Voilà pourquoi la Mère de Dieu vous a demandé de prier, de prier, de prier. Je vous ai demandé de faire des sacrifices, je vous ai demandé de faire des jeûnes, mes enfants, je vous ai demandé de faire pénitence. Oh, mes petits enfants, tout cela est dans votre quotidien. Combien de vous avez entendu les paroles qui venaient du Ciel lors de la neuvaine de Marie Reine des Cœurs? Chaque jour le Ciel vous accordait des grâces, des grâces pour vous préparer pour ce qui vient.

Tous ceux qui sont venus sur la terre, tous ceux qui sont nés sur la terre par le Vouloir de Dieu ont été préparés à vivre pour ce qui vient : la grande, très Grande Purification de la chair. Le non à la Divine Volonté a fait que votre chair a connu la souffrance. Chaque enfant a avancé vers la très Grande Purification de la chair. Lorsque mon adorable Fils, votre Dieu, est venu, il est venu vous parler de l’amour, de la fidélité envers l’Éternel. Il a parlé que les lois de son Père étaient des lois d’amour et qu’il fallait passer par le Cœur du Fils pour comprendre ses lois, car il était la Loi : l’amour inconditionnel, la foi inconditionnelle, le don de vie inconditionnel. Tous ceux qui écoutaient le Messie, tous ceux qui voulaient vivre la Parole reconnaissaient qu’il sortait de lui de la puissance. On suivait Celui qui parlait.

Mes petits enfants, cela est aussi pour vous. Comme il est important de croire, d’avoir cette foi! Comme il est important de suivre les paroles du Christ! Comme il est important de vous donner les uns pour les autres comme lui il s’est donné. À vouloir vivre la foi, l’espérance et l’amour, la charité, mes enfants, la charité, vous quittez votre volonté humaine. Il faut se donner pour pouvoir connaître le bonheur éternel. Je me suis donnée, mes enfants. J’ai ouvert mon Cœur et mon Cœur a été comblé. Je vais déverser dans votre cœur tout ce que le Ciel m’a donné si vous me le demandez. Mon Cœur ne peut pas se vider, car il est toujours plein de grâces. Je suis la Mère toute-puissante et j’ai reçu du Ciel le pouvoir de vous protéger.

Comprenez que ce que vous êtes présentement est venu de mon Cœur. Je vous ai amenés à mon Fils. Vous avez obtenu beaucoup de grâces. Il faut que vos puissiez continuer à vous donner, mes enfants, par les grâces que moi j’ai à vous accorder. Voilà pourquoi la prière est très importante, elle vient de ma demande. Vous allez être préparés pour accueillir tous vos frères et vos sœurs. Le nombre de ceux qui iront vers vous est accompli et c’est le Ciel qui accomplit; et vous allez les amener vers moi afin qu’ils puissent comprendre que dans le Cœur de Marie, il y a l’amour.

Satan et tous les méchants anges ne peuvent pas venir dans mon Cœur. Comprenez que mon Cœur, c’est l’Arche. Je vais vous réunir afin que vous puissiez vivre un temps d’amour qui va vous aider à comprendre que la Terre Nouvelle sera peuplée d’enfants de connaissances de grâces pour que vous puissiez, petits enfants d’amour, profiter des dons que le Ciel vous a donnés. Il vous faut des grâces, et Dieu m’a donné toutes grâces. Je suis la Grâce, je suis Celle qui a été choisie pour vous amener à découvrir votre don de vie.

Comprenez, mes amours, que j’ai voulu mourir sur la Croix, et Dieu m’a dit : «Ma Fille, tiens-toi près de mon Fils». Ainsi, je participais à la Rédemption. Je me tiens près du Cœur de mon adorable Dieu. Mon Cœur est lié au sien. Voilà pourquoi là où la Mère est, le Fils est; là où le Fils est, la Mère est. Le peuple de Dieu va reconnaître que le Cœur du Fils et le Cœur de Marie ne forment qu’un seul Cœur. Le peuple de Dieu sera conduit par l’amour : un amour, un seul, pour la plus grande Gloire de Dieu. Tous les cœurs s’élèveront vers le Ciel et Dieu le Père accueillera ces cœurs. Et une pluie, une pluie d’abondance d’amour s’étendra à la surface de la terre pour témoigner à la création que les enfants sont fidèles à la Volonté de Dieu. Et les enfants se souviendront que Dieu a accueilli leurs cœurs et que Dieu leur a redonné en abondance son amour. Ils vivront en la présence de Dieu sur la terre.

Tous ceux qui entendent ont été choisis par Dieu. Vous avez tous été choisis et d’autres enfants de par le monde ont aussi été choisis. Mes petits, ayez la foi, ayez la foi, ayez la foi. On vous annonce que bientôt la terre sera frappée d’un grand séisme, mes enfants. Toute la terre entière sera sous le mouvement de la purification. L’orgueil de ce monde disparaîtra afin de laisser place aux enfants humbles, humbles comme le Cœur du Fils, humbles comme le Cœur de la Mère du Fils de Dieu.

Mes enfants, le temps approche, le temps approche, le temps approche. Soyez enfants de la prière. Ce temps doit se préparer au présent avec vos pensées, vos regards, vos écoutes, vos paroles, vos actions, afin qu’ils rendent témoignage à votre cœur de votre oui. Nourrissez-vous de votre oui. Attention à vos paroles, mes enfants! J’entends, j'entends des enfants qui ne cessent de critiquer : on critique sur les enfants de ce monde, on critique sur ce qui les entoure et on critique sur sa propre chair; et les enfants de ce monde vivent les conséquences, et ces conséquences reviennent à ceux qui critiquent. Tout ce qu’il y a autour de ceux qui critiquent n’est que conséquences et cela, ils s’en nourrissent.

La chair, la chair vient de Dieu, la chair doit être aimée et respectée, mais on critique, on critique la chair qui souffre à cause des conséquences de tout ce qui est en la chair par la pensée, le regard, l’écoute, la parole, l’action et le sentiment, et cela revient, cela revient comme une nourriture qui ne cesse d’alimenter la chair. Je vous ai parlé de dire un 'Je vous salue Marie' à chaque fois que vous faites une critique. Lorsque vous entendez que vous venez de dire 'je suis fatigué', alors dites un 'Je vous salue Marie', votre Mère va prier pour vous, pauvres petits pécheurs.

Toutes ces paroles, ce sont les paroles que je vous dis, parce que, mes enfants, il est important de bien vous conduire dans ce temps pour ce qui est en ce moment même (en train) de se produire. Ne vous ai-je pas dit que toutes les paroles portent conséquences? Ces conséquences, mes enfants, vont vous montrer que vous n’avez pas écouté. Écoutez bien. Si vous voulez faire plaisir à Maman, faites-lui plaisir en vous conduisant comme des enfants qui ont la foi en ce que le Ciel leur fait savoir.

Si, mes enfants, vous parlez en utilisant des paroles inutiles sur ce qui s’en vient comme : la masse, sa trajectoire, l’inondation, les feux, les tremblements de terre, les maladies, les famines, oh, petits enfants, que ces paroles inutiles vous redonneront ce que vous avez prononcé. Cela veut dire, mes petits enfants, que lorsque vous direz, par curiosité, entre vous des paroles pour vous montrer qu’il y a quelque chose d’intéressant à parler, il y aura comme conséquence une nourriture pour votre curiosité : vous ne serez jamais satisfaits de ce que vous venez de dire et d’entendre, et cela vous nourrira. Votre journée, vous la ferez dans un état d’insatisfaction ainsi que vos nuits.

Comprenez, mes petits enfants, que vous devez vous conduire comme des tout petits enfants d’amour pour Dieu. Pensez que lorsque vous parlez entre vous, Dieu fait partie de votre conversation. Croyez-vous qu’il va participer avec tout son amour, pour vous donner des grâces afin que vous puissiez continuer cette conversation? Pensez-vous que Dieu est ainsi? Il vous fera vivre vos conséquences : il vous soumettra en tentation, car c’est vous qui aurez choisi de vous maintenir en tentation. Mes enfants, si vous lui demandez : "Ne nous soumets pas en tentation", croyez-vous qu’il va vous écouter? Il va vous dire : «Continue à me prier et va voir Marie pour obtenir des grâces afin que tu puisses encore prier; ainsi, tu occuperas tes journées à la prière plutôt qu’à des paroles inutiles».

Mes enfants, cela vaut beaucoup mieux que de vous maintenir dans des conversations qui vont vous blesser. Que ferez-vous au moment où le froid sévira? Est-ce que vous allez entendre la Parole de Dieu en vous ou vos paroles inutiles?» Satan va tout faire, mes enfants, pour que vous puissiez vous servir de paroles inutiles, car il va vous maintenir dans une noirceur.

Je suis ici auprès de vous. Ce lieu est béni, mes enfants, demandez-moi la grâce de l’amour, demandez-moi la grâce de l’amour, et je vais vous l’accorder au centuple, mes enfants, pour vous et pour tous ceux que vous portez en votre cœur. Écoutez le Cœur de votre Maman, il s’ouvre à vous. Il vous demande de vous maintenir dans la lumière du Ciel et la lumière du Ciel, c’est l’amour. Il faut que cela soit dans votre quotidien comme l’air que vous avez besoin pour respirer. Il est mieux de se priver de l’air que de l’amour, tant cela est important. Tout ce que vous avez entendu est la vérité. Tout ce que vous devez vivre, vous devez le vivre avec l’amour.

Laissez à Dieu ce qui est à Dieu et n’ayez pas peur. Lorsque vous me demandez la grâce de l’amour, je vous l’accorde, et tout devient pour vous une nourriture, et cette nourriture pénètre, pénètre les cœurs, les cœurs de ceux que vous aimez. Vous voulez vos enfants auprès de vous, vous voulez qu’au moment du grand froid ils puissent eux aussi entendre et croire, alors, mes enfants, demandez-moi la grâce de l’amour. Le Ciel va préparer vos enfants à vivre des événements qui vont les préparer. Tout doit être de l’abandon comme votre Messie, comme votre Maman. Il faut faire confiance au Ciel, mes enfants.

Le temps que vous vivez est le temps choisi par Dieu, et ce temps est un temps de justice. Il faut que vous avanciez tous ensemble dans l’abandon. Laissez à Dieu ce qui est à Dieu, c’est lui le Chemin de la vie. Il vous guide, mes enfants. Ne vous préoccupez pas des chemins. Les chemins que le monde a faits ne sont pas les chemins de Dieu. Dieu connait toutes les routes qui mènent à l’Arche. Lorsque le moment sera venu, vous verrez que vous vous retrouverez ensemble avec moi dans mon Cœur, et mon Cœur c’est l’amour. J’étendrai mon Cœur et vous entrerez. Il y aura une grande, grande, grande chaleur; vous reconnaîtrez l’endroit par la chaleur. N’oubliez pas, mes enfants, que la chaleur vous la ressentirez par l’intérieur et non pas par l’extérieur; elle s’étendra en vous et votre extérieur la ressentira.

Vous avez été témoins de la puissance qui émane de mon amour pour vous, et je vous promets, mes enfants, que cela se multipliera. Soyez fidèles envers les messages du Ciel qui vous demande : priez, priez, priez; faites pénitence, faites sacrifices; faites des jeûnes lorsque le Ciel le met dans votre cœur; allez à la messe; recevez mon Fils, votre Dieu, en état de grâce; servez-vous des sacramentaux. N’utilisez pas votre langue, Dieu se sert des paroles du cœur. N’allez pas parler de la masse qui vient frapper la terre à ceux qui ne savent pas, gardez le silence et parlez très bas à ceux qui savent, non pas que le Ciel ne veut pas qu’ils sachent, le Ciel va leur parler avec le cœur. Croyez-vous que ce langage peut être entendu en eux si, vous, vous obtenez des grâces pour eux? Voilà ce que le Ciel vous demande.

Le Ciel demande à certains de préparer des refuges dans mon Arche, oh, mes petits enfants, croyez-vous qu’il va y avoir assez de place dans mon Arche? Par la grâce, le Seigneur m’a divinisée, 'par la grâce', mes enfants. Ne suis-je pas montée au Ciel avec mon corps et mon âme? Ne suis-je pas l’Immaculée Conception? Ne suis-je pas Notre-Dame-du-Rosaire, la Reine de la paix, la Mère de toutes nations, la Reine des reines? Je suis avec vous. Alors, ayez confiance et faites ce que le Ciel vous demande. Ne courez pas tous à Chertsey, mes enfants, mais ceux qui reçoivent dans leur cœur doivent écouter et faire ce que le Ciel vous demande.

Ce lieu ici est un lieu choisi par le Ciel. N’est-ce pas ici Bethléem? C’est votre naissance, mes enfants, que vous fêtez. Lorsque le moment sera venu, vous irez dans mon Arche et ensemble, mes enfants, nous serons à l’abri. Comme Joseph a écouté, écoutez à votre tour. Qui a averti Joseph qu’il fallait qu’il prenne la Mère et l’Enfant pour fuir le danger? Est-ce que Joseph a écouté dans la paix? (R : Oui.) Alors, mes enfants, ce qui s’est accompli s’accomplira. Chacun de vous devez vivre ces instants avec beaucoup de foi et de silence, afin que vous puissiez être toujours prêts. La prière fera de vous des témoins de foi.

Mes tout petits enfants, vous savez que lorsque le Ciel parle, le Ciel accomplit sa Volonté. Tout est pour vous afin que vous puissiez comprendre que ce temps est un temps d’amour, est un temps de lumière, un temps de purification, et c’est pour vous. Laissez tout entre les mains de Dieu afin que vous puissiez vous accomplir. Vous serez instruits, mes enfants, par les grâces du Ciel qui seront en ceux qui ont été instruits par le Ciel, pour ce qui vient. En ce moment même des enfants sont en train d’apprendre; en ce moment même des enfants sont en train de laisser le Ciel leur montrer ce que vous, vous aurez à apprendre. Tout est préparé.

Combien d’enfants ont vu, sans qu’ils le réalisent, ce qui vient! Combien d’entre vous maintenant réalisez que le Ciel vous avait préparés! Et cela depuis si longtemps, même lorsque vous étiez très jeunes. Je mets dans votre cœur beaucoup, beaucoup, beaucoup d’amour pour tous vos frères et vos sœurs qui auront besoin de vous, et tout cela est enveloppé de grâces d’humilité. C’est l’humilité, mes enfants, qui vous protège. Soyez obéissants devant votre Maman qui vous le demande. Maman vous aime.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Merci, Maman Marie. Alors, nous allons nous préparer pour la messe. (Après la messe, ce qui suit)

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Le Seigneur nous a rassemblés et il est très content de nous, parce que nous avons tout accepté, parce que, sans critique, nous nous sommes allongés là où la place nous avait été désignée par Dieu. Noëlla, elle a beau regarder ses livres, ses chiffres, ses numéros, ainsi que Josée, rien ne vient d'elle. Je mets dans leur cœur ce dont vous, vous avez besoin.

Jésus : Rappelez-vous ce que vous avez entendu ces jours-ci : je vous prépare à ce qui vient. Avez-vous été tassés ces jours-ci? Ce n'est rien, mes enfants. Ce que vous allez donner est beaucoup plus et vous allez le donner avec mes grâces. C'est pourquoi, mes enfants, vous avez reçu des grâces spéciales en fin de semaine pour ce que vous allez devoir vivre. Ce va-et-vient dans la maison, c'est comme tous les enfants qui vont quitter pour aller à l'endroit où Dieu va les désigner. On se rencontrera et on se sourira, on partagera les couvertures, on déposera sous la tête de quelqu'un son propre oreiller. Tout ne sera qu'harmonie.

Mais je vais prendre soin que les taies d'oreiller et les draps soient bien propres. Voilà pourquoi je vais demander à mes choisis de laver les draps. Oui, mes enfants, lavez vos draps avant de les amener ici la prochaine fois, et je vous ferai penser de les ramener chez vous afin qu'ils soient encore dans la laveuse. Plus vous ferez cela, mes enfants, et plus je multiplierai les grâces afin de vous préparer, car là où vous allez être, il n'y aura pas de laveuse automatique, mais certains devront pédaler.

Mes enfants, c'est de la joie que je vous prépare, de la culture physique gratuite. Tout est là pour vous afin que vous soyez ensemble dans la joie. Quel échange, mes enfants, de parler en premier temps de vos petites courbatures! Mais quelle joie de savoir qu'à la communion, tout disparaît. Ce lieu, mes enfants, ici, c'est moi qui l'ai choisi afin de vous préparer pour ce que vous devrez donner là où moi je vous enverrai. C'est ma Mère qui vous a amenés ici et je vais vous envoyer vers ma Mère.

Soyez prêts, mes enfants, chacun de vous devra dorénavant suivre avec propreté ce que vous devrez faire. Je remercie tous ceux qui ont retenu leur pesanteur de talon dans le passage. Oh! combien d'anges ont assisté tous ceux qui ont fait la vaisselle! Ils n'ont pas enlevé les grâces à ceux qui devaient laver la vaisselle, ils les ont assistés; ainsi, votre ange gardien vous réserve encore de la vaisselle.

Merci, mes enfants, d'être la joie de ma Mère. Merci tous ceux qui servent l'œuvre de Dieu. Merci de vous dévouer pour moi, pour mes enfants. Dieu tout-puissant vous aime. Tu vois, Noëlla, ce n'est pas difficile. Amen.  Merci, Seigneur.