Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Régina, Saskatchewan,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus.

 

2004-10-26 - Soir

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Dieu lui-même nous envoie un peu partout dans ces temps-ci, il veut que chacun soit à l’écoute de sa Volonté.     

C’est la troisième fois que je viens dans l’Ouest, beaucoup de grâces ont été accordées lors des rencontres et Dieu dit : Beaucoup d’autres grâces seront accordées» parce qu’il dit : «Je transforme les cœurs, je change l’intérieur afin qu’il soit accueillant : mes grâces les transforment en êtres d’amour.»

Voici venir le temps de la Purification; un temps d’amour se prépare et Jésus dit que beaucoup d’entre vous ont commencé leur purification.

Partout dans le monde, Jésus montre son agir; la Sainte Vierge a préparé nos cœurs à entrer dans le Cœur de son Fils.

Depuis 2001, j’entends le Seigneur à l’intérieur de moi, ce sont des locutions intérieures; Jésus parle à l’instrument que je suis; il dit qu’il n’y a rien qui doit venir de la volonté humaine parce que cela ne porte pas de grâces; alors il dit que ces rencontres, ce sont ses rencontres à lui, il dit : «À moi d’instruire mes enfants.»

Lorsque je témoigne ainsi, c’est là que je suis couverte par le Saint-Esprit : le Saint-Esprit prend ma volonté et les paroles viennent sans que je puisse en connaître le contenu; ces paroles sont en chacun de vous et il me les fait comprendre; mon intérieur aussi est lié à votre intérieur, c’est comme si on faisait un seul membre dans le Corps de Jésus.

Malgré que nous sommes tous uniques en Jésus, Jésus réunit notre cœur pour faire un seul cœur : le sien; Jésus veut parler à ses enfants.

Les mots qu’il va dire, ce seront des mots d’amour pour nous, des mots qui vont nous donner des grâces : Jésus veut couper nos chaînes, Jésus veut nourrir notre âme de ses grâces afin que notre corps puisse profiter de ses grâces, il veut donner beaucoup à ceux que nous portons en nous, nos enfants, nos frères, nos sœurs : c’est la Purification; alors, il me demande de fermer les yeux.

 

Jésus : Amours de ma sainte Présence, vous êtes tous réunis afin d’apporter à votre être votre abandon; votre oui fait de vous des êtres d’abandon et là ma Volonté passe; laissez-vous entrer à l’intérieur de vous.

Ne faites aucun effort, cela se fait par la puissance du Saint-Esprit; vous ne pouvez par vous-mêmes entrer en vous, c’est le Saint-Esprit qui agit; la volonté humaine n’a pas les grâces qu’il lui faut : votre oui vous est nécessaire, et je connais votre oui.

La puissance de Dieu veut vous faire comprendre que plus vous vous abandonnez en moi, Jésus, en prononçant votre oui, plus Dieu fait de vous un être d’abandon.

Lorsque vous vivez votre abandon, votre intérieur se laisse transformer par les grâces.

Je viens à vous, je vous prends en moi pour que ne soyez plus en vous; je suis la Lumière et la Lumière est la Puissance; parce que vous vous laissez prendre par moi, j’agis pour mon Père : en êtres d’amour, vous serez; tranquillement cela se fait.

Une lumière s’est laissé voir à vous, maintenant vous commencez à voir l’agir de Dieu, vous commencez à vous apercevoir que Jésus a préparé votre intérieur à ce qui s’en vient.

Un grand mouvement bientôt va se faire voir en vous, personne sur la terre ne pourra résister à ce mouvement; c’est un mouvement d’amour, ce n’est pas un mouvement de punition, ce n’est pas un mouvement forcé : aucun ne sera forcé comme vous, vous le pensez.

À cause de vous, mes enfants de la Lumière, à cause de votre consentement, vous avez fait naître en vos frères et vos sœurs des grâces; par votre oui, j’ai donné des grâces aux enfants que vous portez, à ceux qui ne croient pas, à ceux qui ne veulent pas de moi; ces grâces sont en eux, et lorsque le moment sera venu, ces grâces feront éruption en eux, et tout se fera.

Par la Volonté de Dieu le Père, tout s’accomplira.

Je vous parle pour vous prévenir que le temps approche, mes enfants; la volonté humaine ne peut comprendre mon temps, mais ce n’est pas à vous de comprendre, mes enfants, mais à (vous de) prononcer votre oui, je sais ce qui est bon pour vous.

Le temps est venu pour chacun de vous de prendre place en mon Église : mon Église est un lieu d’amour.

Je suis l’Église et vous, mes enfants, vous devez vous placer en moi afin que vous puissiez vivre ce moment d’amour.

Comprenez ce que je veux vous faire comprendre : chacun devra rentrer en lui, chacun a une place en mon Église; vous avez tous été choisis pour vivre ce moment et chacun a une place particulière en mon Église pour vivre ce moment.

Mes enfants de la Lumière, vous serez les premiers en mon Église à vivre ce moment.

Vous serez ceux qui vont apporter des grâces à mes enfants qui vont être en eux, en mon Église; votre place les aidera à faire place en eux.

Je choisis ceux qui ont déjà commencé leur purification : ceux qui espèrent; ceux qui ne pensent pas que cela sera, mais qui ont foi en Dieu; ceux qui ont perdu la foi en Dieu mais qui ont quand même une espérance de vie éternelle, ainsi de suite; mes enfants, avez-vous remarqué qu’il y a une évolution?

Chaque enfant qui est venu sur la terre pour vivre ce moment a tout reçu pour vivre ce qui va venir.

Chacun était libre d’accepter ce que Dieu avait donné à leur intérieur : avec les années, ils ont soit profité de ce qu’ils avaient ou soit négligé ce qu’ils avaient, mais tous ont reçu, il n’y a personne qui a été négligé.

Maintenant, Dieu regarde ceux qui ont profité des grâces; maintenant, Dieu parle à ses enfants de la Lumière qui ont accepté les grâces afin qu’ils puissent aider ceux qui ont eu de la difficulté à accepter certaines grâces.

Mes enfants, vous allez aider les autres à accepter leur place

afin que tous soient prêts pour le moment.

Mon Père du Ciel vous veut tous en son Fils; il veut que tous ses enfants, que tous ses élus, soient dans son mouvement d’amour avec les grâces qui leur sont nécessaires.

Voici que je parle pour chacun de vous : «Enfants, vous avez vu la lumière, vous avez compris ce qui vient; parce que vous avez vu et entendu, vous avez reçu beaucoup : ce que vous avez reçu a beaucoup aidé vos frères et vos sœurs.

Combien d’entre vous ont regardé leurs enfants en se demandant si eux étaient pour être prêts? Votre place, mes enfants, a donné une place à vos enfants et vous avez aussi fait place pour aider les autres enfants.

Il va venir un mouvement bientôt et ce mouvement va les aider à comprendre qu’ils devront prendre place en eux.

Un mouvement viendra du Ciel bientôt, il fera lever les yeux vers le ciel.

Il apparaîtra dans le ciel une croix, cette croix sera remplie de ma Présence : elle illuminera; elle aura comme impact pour chacun de vous de vous apporter la foi en ce que Dieu veut pour vous.

Chacun qui verra la croix se rappellera que le Christ est venu sur la terre, cela lui démontrera la Rédemption qui est sa rédemption.

Il fallait que je prenne tous les péchés du monde et les amener à la mort, il fallait que le Fils de Dieu soit dans la mort pour ressusciter; ma Résurrection fut glorieuse, par mon Père je fus glorifié.

Chacun verra cela, car la croix brillera; elle rappellera aux hommes ma victoire sur le mal, et tous ceux qui n’auront pas demandé pardon pour leurs péchés devront se frapper la poitrine; tous ceux qui n’auront pas cru devront se frapper la poitrine; tous ceux qui refuseront le repentir, une grande douleur se fera en eux, ils seront aux prises avec le mal : punition pour ne pas vouloir ma Croix.

Ma Croix glorieuse est une récompense pour tous les enfants de la terre.

Parce qu’elle a été pour eux un signe de souffrances, parce qu’ils ont consenti à participer à mes souffrances en acceptant leurs propres souffrances, ils seront récompensés.

Ils ressentiront en eux une joie, ils voudront que cela ne s’arrête pas, et tous ceux qui vivront cette joie verront leur être dans un mouvement d’amour.

Toute douleur disparaîtra, tout ce qui a fait de leur corps un corps meurtri disparaîtra : c’est un mouvement de guérison afin que mes enfants croient en ce qu’ils verront.

J’annonce cela, mes enfants, afin que vous soyez témoins de ce qui va se passer.

Tous ceux qui entendent, en ce moment même, seront des témoins de la Vérité : personne ne pourra nier qu’ils n’ont pas été avertis.

Des enfants des ténèbres voudront nier ce mouvement : parce que vous, vous avez su à l’avance, vous aiderez mes enfants à croire lorsqu’il y aura des doutes.

À cause de votre volonté humaine qui sera encore en vous, le doute sera aussi en vous, mais parce que vous savez, vous aiderez : cela est la Volonté de mon Père.

Chacun doit comprendre la place qu’il a en moi, en l’Église : voilà pourquoi je vous dis que vous êtes les premiers.

Vous ne serez pas plus glorifiés qu’eux, les derniers, mais vous préparerez les derniers à se faire glorifier, car tous vous serez glorifiés par ma glorification.

Je parle afin que vous puissiez comprendre que chacun avez un rôle important, mes enfants, en le Corps du Christ.

Vous êtes l’Église, je suis l’Église, vous devez vous donner comme je me suis donné.

Lorsque vous serez devant ce signe d’amour, votre joie sera si grande : vous ne pourrez pas arrêter ce qui vient, vous recevrez des grâces pour supporter cette joie, car la Volonté de mon Père est si grande; à cause de votre volonté si faible, vous avez besoin des grâces du Ciel pour ce qui vient.

Mes enfants, croyez à ce que vous entendez, tout a été préparé pour vous; je vous prépare depuis si longtemps; chaque mouvement vous amène à connaître un autre mouvement.

J’ai écrit pour vous, vous avez lu mes messages et maintenant vous apprenez à vivre mes messages; vous êtes dans mon agir et, parce que vous me donnez votre oui, c’est moi qui fais tout pour vous.

Mon Église, mes enfants, mes prêtres, ont de la difficulté à croire; dans votre mouvement d’amour, priez pour mes prêtres. Comme leur joie sera grande! Ils croiront, mes enfants, et la Volonté de mon Père se fera sur toute la surface de la terre malgré le combat qu’il restera à faire, car les enfants des ténèbres continueront à combattre les enfants de la Lumière, mais la grâce surabondera sur toute la surface de la terre.

Il y a pour vous, mes enfants, des sons qui résonnent; entendez, mes enfants, cela est de Dieu : tout est pour vous, mes enfants, c’est le Ciel qui parle à chacun de vous.

Demeurez simples, et sachez que Dieu connaît les moments.

Il n’y a pas de hasard en Dieu, il n’y a que la Volonté de Dieu : soyez dans le mouvement de l’Amour.

Voici venir des jours que vous attendiez : écoutez votre intérieur qui vous parle, il vous fait avancer vers votre gloire.

Vous vivrez sur la terre, mes enfants, dans un bonheur sans fin : le bonheur commence pour vous.

Comment ne pas accepter ce qui vient en ressentant la joie en vous, en sachant que Dieu prend soin de vous et que tout se fait selon ce que Dieu a déjà accompli.

Mes enfants, ces jours vous les attendiez, maintenant, vous les vivez : soyez dans l’allégresse.

Je vous aime, mes amours.

 

La Fille du oui à Jésus en le Saint-Esprit : Dieu fait appel à chacun de nous afin de ne former qu’une seule voix : la voix de l’amour, celle qui crie vers les cieux, celle qui remercie son Dieu d’amour pour tout ce qu’il fait, celle qui veut chanter des louanges, celle qui veut rendre grâce à Dieu; c’est la voix du Christ, celle qui a crié sur la Croix : «Père, voici tes enfants, ils sont à toi.»

Il n’y a que le Fils qui pouvait parler au Père; le Fils prend notre voix et la rend agissante : il a entendu souvent nos cris, Jésus a pris ces cris et il a crié vers le Père.

À chaque instant dans notre vie, Jésus vivait en nous; il a pris nos doutes, nos désespoirs, et il les a enveloppés de son oui, et son oui a fit naître quelque chose en nous : c’est notre oui.

Parce que lorsque nous avons crié vers Dieu, lorsque nous avons douté et que parfois nous avons pleuré, c’était notre oui blessé, c’était le oui qui voulait s’échapper de notre volonté humaine; il était comme emprisonné à cause de nos péchés,

alors Jésus a pris soin de ce que nous étions et il nous a enveloppés de son Précieux Sang.

À chaque instant dans notre vie, nous avons été en Jésus.

Jésus nous a préparés à ce qui vient, il n’a oublié personne; aucun de nos enfants n’a été oublié, aucun de nos frères et de nos sœurs, qui pour nous semblent perdus, n’a été oublié : ils vont vivre ce que nous allons vivre, ils vont voir ce que nous allons voir.

Si, en ce moment même, nous, nous recevons des grâces, si en ce moment même, nous sommes réunis pour ne former qu’un seul cœur, cela ne veut pas dire qu'eux non plus ne ressentent pas quelque chose.

Jésus nous apprend que cela est impossible qu’ils ne ressentent pas quelque chose parce que nous sommes l’Église, nous sommes en le Corps de Jésus; alors lorsque nous ressentons une seule petite joie, eux aussi la ressentent, c’est impossible qu’ils ne la ressentent pas.

Et s’il a entendu notre oui, ainsi il entend aussi leur oui parce que leur oui a aussi un langage différent pour chacun; quelquefois, c’est un oui qui est rempli de colère, oui ils sont en colère à cause de tout ce qu’ils vivent; quelquefois, ils ont le goût de crier qu’ils sont tannés de cette vie, qu’ils ne croient pas en l’Église, c’est parce qu’ils sont malheureux, ils veulent crier : "Oui, Jésus, viens-t’en”, mais ils ne peuvent pas le sortir, c’est la colère qui les en empêche, mais Jésus connaît leur oui, c'est un oui; lorsqu’ils crient qu’ils ne croient pas à tout ça, ils sont comme indifférents à tout ce qui vient de Dieu, mais c’est un oui;

lorsqu’ils disent : “Oh! qu’importe tout ce que tu vis, moi je veux rien savoir de tout cela”, mais c’est parce qu’à l’intérieur d’eux, il y a quelque chose d’inconnu en eux qui fait mal; comme ils ne peuvent pas mettre le doigt dessus, ils veulent l’ignorer, alors ça sort comme de l’indifférence : c’est un oui blessé, Jésus le connaît ce oui.

Alors ce que nous faisons en ce moment, nous, lorsque nous acceptons de vivre ce que Dieu veut nous faire vivre, cela entre en eux aussi : Dieu leur donne des grâces de douceur, de consolation, des grâces d’amour, des grâces de lumière, de paix, et leur intérieur le ressent.

Lorsqu’ils verront le signe, ça va comme exploser à l’intérieur d’eux, croyez-vous qu’ils ne voudront pas croire? Ça va guérir leurs blessures : ils vont voir la lumière!

C’est pour nous, ce temps; c’est pour eux ce temps.

Merci.