Rencontre avec l’agir de Dieu à Saint-Boniface, Manitoba,

par son instrument la Fille du Oui à Jésus.

 

2004-04-24

 

Jésus : Je suis avec l’Amour, l’amour c’est chacun de vous.

Comme vous venez de mon Père, vous êtes amour, et l’Amour est moi.

Lorsque vous savez que vous êtes amour, vous vous laissez prendre par l’Amour lui-même, afin que vous deveniez des enfants de Dieu, dans l’obéissance à Dieu en donnant toute votre vie.

Ne gardez pas en vous ce qui appartient à Dieu, tout ce que vous êtes est à Dieu; si vous retenez quelque chose en vous, vous retenez une partie de ce qui est à Dieu.

Dieu vous veut entièrement, il ne veut pas seulement une partie de vous : il veut tout votre être.

Lorsque vous gardez en vous une partie, vous retenez en vous une partie de l’amour qu’il a déposé, alors vous ne donnez pas tout l’amour à Dieu; Dieu est l’Amour, Dieu est un tout, vous devez redonner à Dieu ce qui est à Dieu.

Si vous vivez votre vie en vous demandant si votre vie est complète, n’est-ce pas parce que vous avez gardé une partie de vous-mêmes? Comment Dieu peut combler ce qu’il ne reçoit pas? Dieu veut votre don de vie pour combler votre vie.

Lorsque Dieu donne, Dieu remplit.

Si vous donnez à Dieu une partie de vous, mais vous gardez en vous une partie de vous-mêmes, la partie de vous-mêmes est en relation avec votre volonté humaine : alors, cette partie devient impure;

et comme Dieu vous donne de l’amour, cet amour qui pénètre en vous est en contact avec l’impureté : alors, vous gardez en vous ce que Dieu veut vous donner, et lorsque vous donnez à Dieu l’amour, cet amour n’est pas pur, et ce qui n’est pas pur devient pour Dieu un mouvement qui n’est pas dans son complément, parce que Dieu est parfait, il ne prend que ce qui est parfait.

Allez, mes enfants, magasiner, et essayez d’acheter ce qui est beau, et enveloppez-le dans un linge sale qui a une odeur de puanteur; le linge qui aura contact avec ce linge qui a une puanteur sentira; alors, lorsque vous mettrez ce linge sur vous, vous aussi sentirez cette puanteur.

Voyez-vous, Dieu essaie de vous expliquer que lorsque vous ne donnez pas tout à Dieu, vous gardez en vous de la puanteur : alors ce qui sort de vous sent la puanteur.

Oh! mes enfants, je ne vous dis pas que vous sentez mauvais, je vous dis que : ce que vous faites devient mauvais parce que vous avez eu contact avec ce qui n’était pas bon.

Enfants d’amour, il faut réaliser vos actions!

Si vous faites des actions en consentant à donner une partie de vos actions qui sont en vous-mêmes à Dieu, mais que vous gardez une partie de vos actions pour les donner aux humains : vous allez faire de vous des enfants qui ne savent pas tout donner à Dieu; alors, Dieu recevra une partie de vous-mêmes et l’autre demeurera pour les enfants de ce monde; lorsque vous ferez ce mouvement, à chaque jour, il y aura un mouvement de plus qui se fera pour les hommes; une autre partie voudra se donner à Dieu et, tranquillement, l’autre partie humaine, elle se débattra pour avoir une partie à elle-même; alors, ce que vous êtes deviendra un déchirement parce qu'une partie voudra se donner à Dieu et une autre partie voudra se donner aux hommes, et vous-mêmes serez dans la tristesse de ne pouvoir vous donner.

Un jour, vous vous rendrez compte que ce que vous avez fait a été contre vous-mêmes parce que lorsque l’on ne donne pas tout à Dieu, Dieu ne peut combler, parce que Dieu donne ce qu’il a reçu de vous-mêmes.

Si vous donnez la moitié de vous-mêmes, l’autre moitié aux humains, Dieu comblera la moitié de ce qui vient de lui : alors, une seule partie de vous-mêmes sera remplie de grâces, et l’autre sera vide; cette partie vide, elle voudra prendre de la place, car elle prendra de l’ampleur sur l’être humain : un jour, la partie humaine prendra une partie de la vie spirituelle, il y aura un combat en vous; plus que vous serez dans la faiblesse de votre humanité, plus vous allez souffrir et, un jour, votre souffrance se tournera contre vous, elle vous fera sentir la honte de ce que vous faites à Dieu et, pour effacer votre honte, vous voudrez oublier ce que vous avez fait contre Dieu; alors, vous vous comblerez dans ce que vous pensez être le bon.

Lorsque vous avez une douleur, vous voulez qu’elle s’arrête, n’est-ce pas? Vous allez dans votre pharmacie et vous essayez de trouver un médicament pour vous soulager.

C’est la même chose lorsque vous avez une douleur en vous : une honte envers Dieu, vous cherchez des paroles qui pourraient satisfaire votre "moi" pour vous donner bonne conscience.

Comme vous serez dans un état d’oubli face à votre vie spirituelle, votre volonté humaine prendra encore plus de place, et la vie spirituelle, elle, perdra de la place en vous; alors, Dieu se retirera dans un coin de solitude.

Une toute petite flamme brillera en vous, mais à cause de votre volonté humaine, cette flamme perdra de sa chaleur : alors, votre vie sera dans la froideur, elle oubliera combien c’était important de vivre pour Dieu.

C’est ce qui se passe dans ce monde en ce moment : les enfants de ce monde vivent pour eux-mêmes, ils ne vivent plus pour Dieu, ils se sont donné bonne conscience en se donnant des règles.

L'enfant, ainsi, se comportera envers Dieu comme un être tiède.

Oh! il dira aimer Dieu, mais sans effort; il fera semblant de connaître les commandements, mais il ne les suivra pas; il fera un effort pour oublier les enseignements de Jésus en s’éloignant des messes parce que la vie de ce monde l'attirera plus que la vie en Dieu.

Quand l'enfant de ce monde s’éloigne de l’amour de Dieu : il s’éloigne de l’amour du prochain.

Il cherche à écraser tout ce qui vient de Dieu pour se donner une bonne conscience, alors il bannira tout ce qui a été en lui : tout ce qu’il a appris étant jeune, il ne voudra plus s’en souvenir; tout ce qu’il gardera de ce qu’il a appris sera des mots qui l’ont déplu comme "privations, sacrifices, pénitences, péchés, enfer".

Il ne voudra plus entendre parler de péché ni d’enfer, il voudra rejeter ça de sa vie, afin de ne pas ressentir la peur en lui : tout cela parce qu’il aura rejeté la vie en Dieu.

Il vivra comme un enfant dans la noirceur, rejetant loin de lui tout l’amour de Dieu : un amour qui s’est donné, un amour qui s’est offert, un amour qui veut tout prendre en lui, un amour qui respecte, un amour qui apporte l’obéissance : l’obéissance à Dieu.

Cet enfant sera aux prises avec l’impureté, il apportera avec lui la déchéance de sa foi.

Tout ce qu’il fera sera contre lui-même : il deviendra un enfant non respectueux des lois de Dieu, il ne respectera plus son prochain,

il se fera maître de tout ce qu’il a, il ne partagera rien, car il vivra dans la peur, il ne voudra pas qu’on l’atteigne, alors il se protègera pour ne pas avoir mal.

Celui qui a mal, c’est parce qu’il vit dans la peur : la peur vient du péché.

Lorsqu’on a peur, c’est qu’on s'est éloigné de la paix; lorsqu’on donne tout à Dieu, on n’a rien à craindre parce qu’on sait que Dieu prend soin de nous.

Mais l’enfant qui craint Dieu avec la peur fuit Dieu, il ne veut pas connaître le jugement, il ne veut pas que les autres le jugent, comme il ne veut pas être jugé par les autres : il fait ce que les autres font parce que ces enfants portent en eux l’impureté.

L’impureté a plusieurs facettes, il ne s’agit pas seulement de ceux qui tuent leur prochain; lorsqu’on atteint la vie d’un enfant par des actes de violence, cela se voit parce que ces enfants se font punir par la justice des hommes : alors, les hommes peuvent facilement dire : "Tu as péché contre Dieu, tu es devenu un enfant comme Caïn";

mais lorsque l’enfant nuit à son prochain en ne nourrissant pas l’amour qu’il a en lui, en ne donnant pas de l’amour pour son prochain, celui-ci se met en rivalité avec l’amour de Dieu; il atteint l’amour du prochain, alors cet enfant est dans l’impureté parce que si on nuit à Dieu, on nuit à notre prochain : on se tient dans l’impureté.

Voyez-vous, aujourd’hui, il est difficile pour vous de comprendre ce qui est bien et ce qui est mal.

Vous avez eu de la difficulté à me suivre dans mes paroles, n’est-ce pas? Regardez-vous, vous êtes tout mélangés!

C’est ce qui se passe en vous lorsque vous ne donnez pas tout à Dieu; vous êtes si mélangés que vous ne savez plus ce qui est bon pour Dieu, ni pour votre prochain.

Lorsque vous ne faites pas confiance en Dieu totalement, vous vous laissez troubler par ce monde; alors vous ne pouvez pas prendre des décisions pour votre âme.

Et lorsque votre âme n’est pas nourrie par les grâces de Dieu, votre corps, lui, n’est pas nourri, non plus; alors votre corps (réagit à la) peur, votre corps doute des actions que vous allez faire; vous vous demandez : "Est-ce que cela va plaire à Dieu?"

Mes enfants, je vous dis qu’il faut tout donner à Dieu.

Dieu va vous faire voir la lumière, vous allez vivre dans la vérité : la vérité, n’est-elle pas en Dieu? La Lumière, n’est-elle pas Dieu? C’est à Dieu que vous devez tout donner, c’est vers Dieu que vous devez aller, non vers les hommes : vous devez tout donner, faire confiance en tout à Dieu.

Que ferez-vous, mes enfants, lorsque le temps des ténèbres va envelopper totalement la terre? Où allez-vous piger vos réponses?

Si vous regardez autour de vous, si vous demandez aux autres ce qui est bon, vous ne trouverez pas de réponse parce qu’eux-mêmes seront enveloppés d’une noirceur.

Il n’y a qu’en vous que vous allez trouver la réponse, là sera la lumière, car ce monde, mes enfants, s’est laissé tromper par Satan.

Même un enfant qui se dit être en Dieu et qui porte en lui la trace de l’humanité, et qui croit en l’humanité, et qui se donne des droits de dire que l’humanité est supérieure à tout ce qui a été de Dieu : cet enfant qui croit à cela sera perdu parce que ce qu’il croira sera vérité pour lui-même.

Parce qu’il se croira en Dieu, il ira piger dans son humanité en pensant que cela vient de Dieu, alors qu’il s’est nourri de la volonté humaine; parce qu’il croira que Dieu a approuvé ce qu’il a fait, il se verra dans ses droits, il se dira que Dieu a approuvé ce qu’il a fait : il ne se comprendra pas.

Oh! enfants d’amour, lorsque l'enfant consent à vivre dans la tiédeur : il entre dans une vague et cette vague le fait monter et descendre; lorsqu’il est en haut de la vague, il a l’impression de respirer, n’est-ce pas? Lorsqu’il est au fond de la vague, il voit qu’il a de la difficulté à respirer, alors il cherche à monter la vague, mais il n'est pas capable de demeurer à la surface de la vague, il retombe et la vague le couvre complètement.

Mes enfants d’amour, ce monde vit du modernisme!

Le modernisme est un mouvement qui monte et qui descend, le modernisme vous fait miroiter à la surface ce qui est beau.

Lorsqu’on vit dans le modernisme, l’intérieur, lui, est négligé : à l’intérieur la noirceur vit.

L’humain est la créature de Dieu, l’humain ne peut vivre de la volonté humaine parce que dans votre vie, il y a aussi la vie spirituelle.

Par sa création, l’être humain a besoin de rentrer en lui pour se demander si ce qu’il fait est correct, et lorsqu’il voit que cela n’est pas correct, il se donne une bonne conscience en disant que ce qu’il fait est bien : voilà qu’il remonte la vague, alors il voit que le monde moderne, dans lequel il a accepté de vivre, remplit son besoin;

comme l’intérieur est troublant, il cherche à demeurer à la surface avec ce monde moderne; il regarde autour de lui et il essaie de se convaincre que c’est ça, la vie, alors il devient un enfant qui vit de ce monde, reniant le don total de sa vie en Dieu :

s’il ne se donne pas totalement en Dieu, il ne reçoit pas les grâces de Dieu : il ne peut donc pas vivre comme un enfant de Dieu.

Mes enfants d’amour, ce monde est rempli d’enfants qui vivent de ce monde.

Ils veulent se compléter avec ce qu’ils voient à l’extérieur d’eux-mêmes, alors ils perdent en eux ce qu’il y a de plus précieux : la foi en Dieu, l’amour en Dieu, cet amour qui se donne totalement et qui ne veut que Dieu dans sa vie.

Je vous emmène dans la profondeur de votre intérieur.

Je veux, mes enfants, que vous preniez un temps avec moi, je veux vous faire découvrir l’amour de Dieu pour vous.

Enfants d’amour, je suis votre Dieu d’amour, je veux vous faire découvrir combien vous m’êtes précieux, je veux vous démontrer l’amour d’un Dieu qui s’est donné pour chacun de vous.

Ne prenez pas ce qui vient de l’extérieur, ne le faites pas entrer en vous, ce n’est pas ce monde moderne qui va vous rendre heureux, ce n’est pas en faisant comme les autres que vous allez vivre en Dieu.

Il faut venir puiser en Jésus votre force parce que le monde moderne a pris beaucoup d’importance dans votre vie.

Plusieurs n’ont pas vu le piège de Satan : Satan a voulu leur faire miroiter un monde qui veut aider son prochain, mais avec l’aide du monde, et ils ont oublié que Dieu peut tout faire; ils ont fermé leurs yeux à la beauté intérieure, et ils ont fermé leurs oreilles pour ne pas suivre les enseignements de Dieu, parce qu’ils ont été séduits par le monde extérieur.

Beaucoup de mes enfants veulent attirer les enfants en mon Église, en mon Corps, lorsque je parle de mon Église, je parle de Jésus, je suis le Corps Mystique; ce monde a atteint plusieurs enfants de toute langue, de toute nation, il a ensorcelé les enfants de ce monde et, aujourd’hui, ils sont aux prises avec des idées différentes, ils ont aussi des valeurs religieuses différentes; mais ils ne trouvent pas de solutions parce qu’ils cherchent leurs solutions dans ce monde en voulant faire des lois, en voulant se réunir pour trouver des solutions à leurs problèmes, en essayant d’investir dans leurs réunions des enfants qui ne sont pas préparés à se donner à Dieu, à offrir leur vie à Dieu : ces enfants, ce sont des enfants du monde.

Alors, ils sont entrés dans mon Église, et ils ont pris une place dans mon Église : ces enfants qui ne se donnent pas totalement à Dieu se sont insérés dans mon Église, apportant leurs idées humaines.

En emportant avec eux-mêmes une nourriture impure avec des paroles de tromperies, ils ont inséré des lois semblables aux lois de Dieu, mais avec beaucoup d’astuces; ils ont inséré leur propre volonté humaine, voulant prendre la place de Dieu, et ces enfants étaient conscients de ce qu’ils faisaient parce que ces enfants sont contre Dieu : ils sont venus empoisonner mes autres enfants.

Cela a été calculé, cela a été préparé depuis très longtemps.

À cause de ce monde extérieur, mes enfants se sont laissé prendre au piège.

Lorsque mes enfants, qui viennent régulièrement à la messe, arrivent chez eux et écoutent la télévision et la radio, remplissent leurs étagères de livres ésotériques parlant du Nouvel Âge, introduisant des jeux pour leurs enfants qui ne sont pas respectueux de la vie en Dieu : ces enfants se laissent tranquillement  engourdir.

Lorsque ça fait cinq ans, dix ans, vingt ans, quarante ans, que des images se présentent à eux et ces sons entrent en eux, et qu’ils ne réagissent pas : même si ces enfants ne croient pas à ce qu’ils entendent, quel est le niveau du refus en eux?

Voyez-vous, à l’intérieur d’eux, il y a comme deux hauteurs : à la droite, il y a les enseignements de Dieu, les commandements de Dieu; à la gauche, il y a la volonté humaine : le modernisme.

Alors tranquillement, lorsqu’ils regardent ces images et ces sons, cela voyage autour d’eux; quelquefois ça frappe le côté gauche qui est pour le modernisme, alors ils se trouvent à accepter ce qu’ils viennent de voir et entendre, disant que cela n'est pas méchant : alors, le côté gauche vient de prendre un niveau un petit peu plus haut, et le côté droit vient de baisser, et lorsque cela se continue à chaque jour, le côté gauche commence à avoir une pesanteur sur son côté, alors que le côté droit qui n’est qu’amour perd de sa place.

Comment un enfant qui regarde constamment ces images et entend ces sons peut-il rester inactif devant ce qu’il a devant lui? Il est un être vivant, il est en mouvement, et ce qu’il entend, ce qu’il voit, c’est un mouvement.

Si ce mouvement n’est pas pour Dieu, il est contre Dieu.

Voyez-vous, les enfants de ce monde se sont laissé prendre par un mouvement qui n’est pas de Dieu : les enfants de ce monde se sont laissé tromper par Satan qui a voulu introduire en eux des faussetés et ceux qui ont refusé ces mouvements et qui ont résisté reçoivent en eux aussi des résistances lorsqu’ils veulent parler de Dieu, lorsqu’ils veulent se donner totalement à Dieu.

Parce que l’enfant qui a, sans le savoir, laissé entrer des mouvements contraires à Dieu ne s’est pas aperçu qu’il faisait des mouvements contre Dieu; alors, il essaye de garder sa place (en convainquant son prochain) qu’il a raison.

Pourquoi? Parce qu’il ne se voit plus comme un enfant abandonné totalement en Dieu, car lorsqu’on combat son prochain, c’est qu’on n’est pas totalement abandonné en Dieu.

Dieu est amour, Dieu est libre, il ne force pas, il laisse l’enfant venir à lui.

Mes enfants, ce monde est aux prises avec le modernisme, il faut que vous preniez conscience que vous vivez parmi eux, vous vivez avec des tièdes.

Dites-moi, mes enfants, êtes-vous assez forts pour prendre la part de Dieu? Est-ce que vous voulez donner totalement votre vie à Dieu? Est-ce que vous voulez vivre pour l’amour de Dieu, pour l’amour de vos frères et de vos sœurs? Si vous me dites : "Oui", alors vous êtes avec Dieu, si vous me dites : "Je ne sais pas", celui qui ne sait pas est contre Dieu.

Il n’est pas avec moi, car Dieu n’a pas de demi-mesure : il est Total.

Les enfants de Dieu doivent être totalement en Dieu, il ne peut avoir de mesure de "peut-être" en eux.

Enfants d’amour, je vous prépare à ce qui vient; vous devrez affronter ces enfants qui vont vous traiter d’illusionnistes, de "troubleurs" de fête.

Ils voudront vivre leur vie avec ce qu’ils sont, et comme vous ne serez pas comme eux, vous serez pour eux des rappels de ce qu’ils auraient dû être et, à l’intérieur d’eux, il y aura quelque chose qui sera contre vous parce qu’à l’intérieur d’eux, leur conscience leur dira qu’ils ne sont pas totalement amour, alors surgira d’eux un mouvement contre vous.

Moi je vous dis : «Demeurez en Dieu, soyez bons envers vous-mêmes, ne prenez pas pour acquis que vous êtes supérieurs à eux, soyez humbles et doux de cœur.»

Ce n’est pas en vous mettant comme des adversaires que vous les vaincrez, car vous allez frapper un mur parce qu’ils sont sûrs que : eux ont raison.

Je vous donnerai des grâces d’amour, des paroles de justice; je mettrai en vous des mots qui ne feront pas mal : vous serez doux comme je suis doux, on n’aide pas son prochain en l’écrasant.

Si votre prochain a tombé dans le piège de Satan, il n’y aura que l’amour qui le sortira de là.

Voilà pourquoi je vous dis, mes enfants : «Aimez-vous les uns les autres. Aimez Dieu par-dessus tout.»

C’est moi qui vais vous guider; n’ayez crainte, Dieu a tout préparé pour vous.

Ne rejetez pas, mes enfants, ce qui vient; avancez dans la foi, Dieu a déjà fait les pas pour vous.

Vous n’aurez qu’à mettre vos pieds dans mes pieds, l’Amour va vous guider.

Mes enfants, recevez des grâces par mes deux prêtres. Amen.

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : L’amour de Dieu est puissant, mais cet amour semble porter une pointe : il veut percer notre carapace.

Nous avons véhiculé dans notre vie avec notre volonté humaine; cette volonté humaine a pris beaucoup d’importance dans notre vie. 

Cette carapace est très lourde sur nos épaules.

Si nous continuons ainsi à vivre avec cette volonté humaine, nous allons nous écraser sous le poids de tout ce qu’elle nous a fait connaître.

Depuis plusieurs siècles, l’homme vit dans sa volonté humaine; depuis plusieurs siècles, l’homme se débat avec des armes; depuis plusieurs siècles, maintenant, on se bat entre nous; maintenant, il faut prendre conscience qu’une arme nouvelle a pris de l’importance dans notre vie : c’est l’arme de la pensée.

On a introduit à l’intérieur de nous des images contre nous, on a introduit en nous des paroles contre nous, et ces images, ces paroles contre nous sont en train de faire un combat en nous.

Chacun d’entre nous (nous) avons connu des paroles d’amour qui ont fait de nous des enfants de Dieu, plusieurs d’entre nous avons connu ce qu’est d’aller à la messe régulièrement, de dire le chapelet, n’est-ce pas? Nous avons cela en nous!

Tant que nous avons laissé de la place aux sacrements, aux commandements de Dieu, aux enseignements de Dieu, on pouvait combattre le mal qui venait nous attaquer de l’extérieur.

Combien d’enfants ont vécu ou entendu parler des violences terribles contre l’humanité? On parle des armes à feu, on parle aussi de produits qui empoisonnent le corps humain : tout ça avait un but de nous tuer, n’est-ce pas?

Lorsque quelqu’un reçoit comme une bombe, c’est son corps qui meurt, n’est-ce pas? Mais son âme n'est pas atteinte!

Mais, aujourd’hui, des armes de destruction de la vie spirituelle ont pénétré en nous.

Nous avons inconsciemment laissé pénétrer en nous ces armes; sans s’en rendre compte, Satan s’est servi des armes intelligentes : ces armes intelligentes ont été crées par l’homme : c’est la télévision, la radio, les journaux.

Alors, ils ont introduit ça dans notre vie et, sans s’en rendre compte, nous avons ouvert une porte à tout cela, et tranquillement, nos pensées se sont laissé remplir de tout ce qu’on voyait, de tout ce qu’on entendait.

Tranquillement, Satan a commencé à nous donner des images agréables à regarder; tranquillement, il nous a fait entendre des sons agréables : des belles petites musiques.

Nous nous sommes laissé séduire par ça!

Entre ces musiques, à travers ces images, il laissait passer ses messages, et nous ne nous en sommes pas rendu compte, et le mal a entré en nous.

Notre âme est en contact avec ces armes.

À chaque jour, nous avons des images en nous qui s’attaquent à notre vie spirituelle, pouvez-vous réaliser ce qu’on vit à chaque jour? À chaque jour, on est en train de se battre contre ce que nous avons consenti à entrer en nous.

Nous ne sommes plus capables de se passer de ces images, nous ne sommes plus capables de passer une journée sans entendre ces musiques.

Alors, tranquillement, Satan a introduit des programmes à travers ces images agréables : on a inséré des informations, des commentaires; (par exemple) : on a écouté parler de l’homme préhistorique à la télévision, alors on a commencé à douter de ce qu’on avait lu dans l’Ancien Testament; tranquillement, on a laissé ça entrer en nous et on ne s’en n’est pas occupé.

On a commencé aussi à écouter des conférences sur des hommes qui débattaient une question de gouvernement; on voyait des hommes qui n’étaient pas en accord avec les uns les autres, et nous avons même participé, sans s’en rendre compte, à ce débat.

Combien de fois on a fermé notre écran de télévision en poursuivant la conversation? On commençait, tranquillement, à juger notre prochain, et même avec de la violence.

Et il a été facile pour Satan de commencer à parler : contre Dieu, contre l’Église de Dieu, contre l’amour de Dieu.

Satan a été contre les enfants et depuis longtemps, mais nous, nous, on ne s'en est pas rendu compte : peut-on se méfier des personnes qui sont comme nous? On ne s’est pas méfié parce que ces personnes étaient des humains et, nous, on est des humains.

Pour nous, Satan : c’était un être qui avait des cornes, qui avait une queue, puis qui était très laid, mais ce n'est pas ce qu’on voyait à la télévision : on n’a pas compris qu’il se servait de nous.

Il s’est servi des créatures de Dieu contre les créatures de Dieu et, nous, nous avons joué dans son jeu.

On a aimé voir des scènes à la télévision, des scènes qui étaient impures : lorsqu’on voit des personnes qui laissent dévoiler une partie du corps et qu’on regarde ces parties du corps, on s’habitue à la chair qui est découverte, n’est-ce pas? Alors, tranquillement, on ne se méfie pas et nous aussi, on laisse à découvert une partie de notre corps : cela se fait parce qu’on s’habitue tranquillement à voir des images devant nous.

Et, tranquillement, on habitue des sons à entrer en nous, parce que ces gestes sont accompagnés de paroles douces et, souvent, de musique agréable, n’est ce pas? Voyez-vous, Satan, dès les premières images, il a su mettre des paroles douces avec de la musique, et, tranquillement, il a inséré des gestes impurs, toujours accompagnés d’images agréables et de musiques agréables.

Tranquillement, on a associé ce qu’on voyait avec ce qu’on avait déjà vu qui était agréable à nos yeux et à nos oreilles : alors, on a laissé entrer ça en nous : ce qu’on a fait, c’est qu’on a remarqué un tout petit peu plus les scènes agréables et la musique, mais on s’est habitué sans s’en rendre compte à ces gestes impurs.

Alors, il les a insérés sans s’en rendre compte dans notre vie quotidienne, pourquoi? Parce que lorsqu’on dort, il y a des images qui reviennent en nous, il y a des sons qui reviennent en nous, car à chaque jour on acceptait sans s’en rendre compte ce qu’on voyait, ce qu’on entendait.

Alors, lorsqu’on a entendu des émissions qui parlaient contre Dieu, nous ne sommes pas devenus indifférents, mais on n'avait pas de réaction : on était déçu de ce qu’on voyait, mais on n'était plus capables de réagir.

Pourquoi, à ces moments là, n’avons-nous pas donné tout cela à Dieu? Pourquoi n'avons-nous pas donné ça sur l’autel? Tout simplement parce qu’on était comme engourdis : on s’est laissé prendre au piège de Satan.

Sans s’en rendre compte, nous avons aussi fait des gestes contre l’Église; sans s’en rendre compte, nous avons regardé des émissions qui ridiculisaient les prêtres.

On a ridiculisé les religieuses, croyez-vous que cela est quelque chose du hasard? Il n'y a hasard que pour les humains; en ce qui concerne le spirituel, il n’y en a pas, c’est calculé.

Lorsque le mal, qui est Satan, veut atteindre les enfants : il prend tous les moyens pour le faire.

La vie spirituelle n’est que justice, la vie spirituelle n’est que vérité : il n’y a pas de tiédeur dans la vie en Dieu, il faut que ce soit : oui.

Nous devons prendre conscience que Dieu est en train de nous faire réaliser que nous aurons un choix à faire.

Nous allons devoir prendre la décision de choisir si nous sommes pour Dieu ou pour ce monde.

Parce que si nous penchons vers le monde, nous ne sommes pas pour Dieu, car Dieu veut tout de nous, Dieu veut tout nous donner.

Il ne veut pas de nous qu’une seule partie, il veut totalement notre vie.

C’est le seul moyen, pour nous, d’obtenir des grâces, pour nous réveiller de ce que nous avons consenti à faire.

Il va falloir prendre conscience du mouvement qui s’en vient : Dieu va nous faire savoir sa Volonté bientôt.

Vous allez être en présence d’un geste de Dieu; ce geste, tout le monde va le voir, il sera du Ciel : il nous fera réagir.

Si nous ne prenons pas conscience que Dieu est le Tout, si nous ne prenons pas conscience que Dieu veut qu’on s’abandonne totalement en lui, lorsque nous verrons le Signe, nous aurons de la difficulté à croire parce que des gens de ce monde vont nous tromper.

Lorsqu’on a un esprit du monde et lorsqu’on sera en présence d’un signe d’amour, un signe du Ciel, notre esprit est habitué à juger et à analyser, alors notre esprit va essayer de comprendre ce qui se passe devant nos yeux; comme on nous a nourris avec des images fausses, comme on nous a nourris avec des paroles fausses, comme on nous a habitués à essayer d'analyser ce qu’on voyait, on est devenu des enfants dans un monde d’informatisation, de technique : alors lorsqu’on voit un signe dans le Ciel, on cherchera à trouver comment cela se peut-il.

Voilà pourquoi plusieurs de ceux qui vont voir le signe, comme leur cerveau a été habitué à tout ce qui était faux, vont aussi essayer de trouver si cela est vrai ou faux; Comme ils ont été habitués à écouter le monde, ils vont pencher vers le monde, alors qu’ils vont voir quelque chose de merveilleux.

Il y en a qui vont croire, mais il y en a beaucoup qui ne croiront pas, mais Dieu compte sur les enfants qui vont croire.

Pourquoi il fait ces rencontres? C’est pour vous réveiller, c’est pour que vous preniez conscience de votre place dans votre monde.

Chacun de nous, nous avons été choisis pour aider notre prochain.

Nous ne pouvons pas nous sauver tout seuls; nous devons prendre en nous notre prochain et l’aider à croire.

Ce n’est pas avec des paroles humaines que nous allons aider notre prochain, parce que ces paroles humaines-là, ils les entendent à la radio, puis à la télévision, alors ça aura aucun impact sur eux : voilà pourquoi nous allons parler en Dieu.

Les paroles vont vous venir par le Saint-Esprit, et cela va atteindre l’intérieur et non pas ce qui est dans leurs pensées.

Si on se servirait des paroles humaines, on frapperait un mouvement qui a déjà été déposé en nous, et ce mouvement est une nourriture du mal.

Mais si on passe par l’intérieur, nous allons directement aller à l’âme.

Nous, on ne peut pas faire ça, nous ne sommes pas Dieu, c’est seulement Dieu qui va pouvoir nous faire dire des paroles en Dieu.

Souvenez-vous de ce que vous avez entendu ce soir : c’était des paroles dites en Dieu.

Ces paroles ont atteint votre intérieur sans que votre pensée puisse vraiment les comprendre, parce que tout ce qui vient de Dieu est la beauté de Dieu, c’est une nourriture de Dieu pour l’âme.

Dieu ne vient pas pour changer notre façon de nous habiller, de nous coiffer : ça, on est capable de le faire soi-même en écoutant les autres; Dieu vient pour parler à notre intérieur.

Il n’y a seulement que Dieu qui va pouvoir nous changer parce que

nous aussi on s’est laissé prendre au piège de Satan.

Nous avons de la difficulté à se corriger d’un petit défaut comme manger les coudes sur la table; alors, comment pouvons-nous nous changer face à Dieu? Dieu veut le faire par ses grâces d’amour.

Il nous demande aussi de se protéger contre Satan, en allant dans le Cœur de Marie.

Marie ne s’est pas laissé influencer par les enfants du monde.

Même les enfants qui ne connaissaient pas la télévision, ni la radio, se sont laissé atteindre par Satan : il y avait beaucoup de violence, on prenait tous leurs biens, et on se les appropriait (si on) était plus grand, plus fort, ou on se réunissait en groupe : une masse d’hommes, et par le pouvoir ils allaient prendre ce qui leur plaisait : alors ces enfants aussi ont été influencés par Satan.

Marie a toujours gardé son obéissance à Dieu, Marie a toujours été dans son Oui; elle gardait tout dans son Cœur, Marie, elle se laissait nourrir de l’amour de Dieu

Voilà pourquoi Satan n’a pu la tenter parce qu’elle était humble, obéissante : elle donnait tout à Dieu.

Dieu nous l’a donnée comme Maman, alors nous devons demander de la protection à Marie; elle nous dit : «Venez en mon Cœur, venez, là où est votre seul refuge.»

Nous devons avoir la foi en ce qu'on nous apprend.

L’Église, c’est Jésus; l’Église, ce sont les membres actifs : les membres actifs, ce sont les prêtres, et nous, nous sommes les membres qui avons besoin des prêtres pour aller chercher des grâces.

Les prêtres reçoivent des grâces qui passent à travers eux par Jésus, et notre âme, elle, reçoit ces grâces.

Aujourd’hui, les membres sont contre les membres, il y a une bataille entre les enfants de Dieu et les enfants de Dieu, et aussi il y a une bataille entre les prêtres et les prêtres.

Des prêtres sont dans leur volonté humaine, mais ils ne peuvent se battre entre sacerdoce et sacerdoce parce que leur sacerdoce, c'est le Christ-Prêtre.

Ils sont unis, c'est la force.

Nous devons puiser notre force dans les bénédictions du prêtre qui passent à travers son sacerdoce, nous devons aller puiser des grâces dans les sacrements et ces sacrements, ce sont les prêtres qui nous les donnent.

Il n'y a que les prêtres qui peuvent consacrer le pain et le vin pour que le pain et le vin se changent en Corps et en Sang de Jésus; alors, nous pouvons recevoir Jésus en nous par le sacerdoce des prêtres.

Nous devons regarder le prêtre dans son sacerdoce, nous devons le soutenir dans le combat qui va se faire bientôt.

En ce moment même, il y a des prêtres qui sont attaqués par la franc-maçonnerie.

La franc-maçonnerie, Jésus dit : «C’est un mouvement contre Dieu. Ils ont un but, c’est d’enlever tout ce qui parle de Dieu.»

Si les prêtres nous donnent Jésus par le sacerdoce : alors la franc-maçonnerie a attaqué à la source même.

Ils s'y sont pris avec beaucoup d’astuce, ils se sont dit pour Dieu pour entrer dans l’Église, voulant empoisonner par leur façon de parler, par des façons de se comporter : les prêtres.

Par leur façon de parler et par leur façon de se conduire, ils ont attaqué les prêtres.

Beaucoup, beaucoup sont parmi les prêtres, il y en a même qui sont au Vatican et sont contre notre saint Père.

Ce sont des anti-Christ parce qu’ils ne croient pas en Jésus, ils veulent détruire la Présence : Jésus dans les églises.

Croyez-vous que Satan est demeuré inactif lorsqu’il a vu que Jésus était le Messie?

Lorsqu’il a vu Jésus en croix, il s’est promis de détruire l’Église; lorsqu’il a vu la Sainte Vierge debout au pied de la Croix, il a reconnu la Grande Dame, celle qui devait lui écraser la tête; et il a été permis qu’il voie, à travers Marie, l’amour pour tous ses enfants, pour tous les enfants de Dieu.

Alors, Satan a formé des plans pour briser tout cela, il déteste les humains.

Et les humains forment le Corps de Jésus.

Jésus est la Tête et les prêtres sont les membres actifs et, nous, nous sommes les membres.

Essayez de comprendre que Satan, qui voit des humains être des membres actifs du Corps du Christ, il ne peut rester sans rien faire parce que, en lui, tout n’est que haine pour les humains; c’est l'humain qui a été la cause de sa chute, alors lui qui est en enfer, il veut vous avoir tous en enfer : voilà pourquoi les prêtres sont si attaqués.

Il a tout fait pour que des enfants de Dieu soient à son service : ces enfants se sont donnés à Satan et il se sert d’eux pour détruire notre âme.

Il fête déjà sa victoire, parce qu’il voit l’Église, il voit combien les églises se sont vidées!

Regardons-nous, la plupart d’entre nous sommes âgés; ils sont très peu les jeunes qui viennent à l’église, n’est ce pas? Oh! on dira oui, mais il y a la jeunesse qui s’en vient, et ils vont se réveiller.

Comment peuvent-ils se réveiller si, nous, nous restons endormis? Nous devons prendre conscience que nous-mêmes sommes endormis pour pouvoir réveiller cette jeunesse, pour en faire des membres actifs.

C’est une source d’amour, les prêtres.

Dieu a besoin de ses enfants de la Lumière, Dieu a besoin de ces êtres qui ont la tête blanche, car votre force réside en vous, non pas à l’extérieur de vous : la puissance de Dieu n’a pas d’âge.

Dieu veut se servir de ce que, nous, nous sommes parce que nous sommes le talon de Marie : en ce moment même, nous sommes dans le refuge même du Cœur de Marie, et Marie va bientôt ouvrir son Cœur, et elle va nous envoyer parmi les enfants pour parler en son Fils.

Le Saint-Esprit va mettre des paroles en nous, et nous allons aider nos frères et nos sœurs.

Nous allons contribuer à faire de cette terre une terre d’amour.

Comme Maman, elle a consenti à demeurer près de son Fils, elle a tout donné afin de nous prendre en nous, alors nous devons aussi tout donner afin que nos enfants soient en Dieu.

Lorsque nous allons avancer comme des soldats d’amour, rien ne viendra de nous-mêmes, tout sera fait en Dieu.

Dieu va mettre en nous des grâces de force, des grâces d’abandon et des grâces de paix.

Même si on va entendre des insultes, ça ne nous atteindra pas, nous allons avancer quand même, et ce qui est merveilleux, c’est qu'on ne nuira pas à notre prochain.

Parce que Dieu veut tous les enfants du "oui".

Lorsqu’il est venu sur la terre, Dieu a prêché l’amour, la patience : il avait des mots de tendresse en lui, il n'est pas venu pour punir, il n'est pas venu pour condamner, il ne s’est pas servi de violence, alors que tous ses enfants avaient été influencés par la violence; ils ne se donnaient pas à Dieu, mais ils ont été nourris de son amour à l’intérieur.

Jésus a choisi des apôtres, des pêcheurs; très peu d’entre eux étaient instruits et, pourtant, ils ont prêché, et des milliers de personnes les ont suivis.

Voilà pourquoi Dieu nous dit que c’est lui qui va tout faire.

Nous aussi nous allons attirer les enfants de Dieu par milliers, parce que c’est Dieu qui va le faire, et ce n’est pas nous.

Lorsque vous verrez prochainement des mouvements qui ne sont pas de Dieu, vous devrez les mettre sur l’autel; consacrez votre vie à Marie, car Marie vous veut dans son Cœur, et lorsque le moment sera arrivé, vous le saurez.

Mais, en attendant, il faut que vous viviez votre vie dans l’amour du prochain, il faut croire à ce que Dieu nous dit en ce moment.

Il nous apprend que toute vérité dure, tout ce qui est humain s’envole : voilà pourquoi Dieu va nous faire avancer, et ce n’est pas nous qui allons avancer, c’est Dieu lui-même, parce que c’est Dieu la Vérité, pas l’humain.

La peur n’est pas de Dieu, il ne faut pas garder la peur en nous.

Il faut être dans la Volonté de Dieu et pas dans notre volonté, il ne faut pas s’irriter sur ce que vous voyez, laissez cela à Dieu, il faut se soutenir les uns les autres.

Dieu met en vous sa Volonté.

Lorsque vous ressentez la paix en vous, lorsque cette paix dure, dites-vous que ça vient de Dieu parce que Satan ne procure pas la paix.

Des pensées inquiétantes, des pensées qui font peur : cela ne vient pas de Dieu, mais cela est nourri de ce que nous avons vu et entendu parce que Satan s’est servi de la télévision, de la radio et des journaux pour nourrir cette peur et ces doutes en nous.

Voilà pourquoi lorsque nous pensons que nous sommes dans le bon chemin, mais qu’en nous il y a de la peur, du doute et qu'on ne se sent  pas bien en nous : cela a déjà pénétré en nous par ce que nous avons en nous.

Voyez-vous, Satan a mis ses armes contre nous à l’intérieur de nous et, nous, nous ne pouvons pas combattre ces armes; il n'y a seulement que les grâces de Dieu qui sont vérité, qui sont lumière, qui vont nous faire voir la vérité.

Alors pourquoi s’inquiéter? On a seulement à se laisser faire en Dieu, mais faites l’effort de dire : "Oui à Jésus".

Donnez-vous à tous les jours à Dieu, donnez-vous à Marie; allez dans son Cœur et emmenez-y tous vos frères et sœurs.

Lorsqu'on complique sa vie, c’est parce que nous nourrissons nos inquiétudes, nous nourrissons les pensées qui sont entrées en nous, et ce que nous avons entendu devient pour nous une vérité : alors, nous formons nous-mêmes des armes contre nous.

Nous devons tout donner à Dieu et lui dire souvent qu’on l’aime.

Tranquillement, Marie nous demande de fermer la télévision; Marie ne nous demande pas de tout couper, elle connaît aussi nos faiblesses.

Tranquillement, fermez votre radio : si vous avez besoin d’entendre de la musique : chantez des chansons à Marie!

Si vous avez besoin de la télévision, alors servez-vous des armes contre Satan : il y a des petits vidéos qui parlent de saints; visionnez-les, et tranquillement, vous allez fermer votre télévision parce que lorsque vous aurez vu, au moins, cinquante fois le même petit vidéo, vous n'aurez plus le goût d’aller regarder la télévision : Jésus va nous guérir.

Allez vous promener dehors : regardez le soleil, regardez les fleurs, saisissez le vent qui souffle et qui vous caresse.

Et lorsque vous marchez avec quelqu’un, parlez donc de Dieu.

Si vous êtes inquiets de ce que vous allez manger (au repas), laissez ça à Dieu.

Faites de votre vie quotidienne une vie agréable : rendez service; lorsque vous êtes occupés à faire le gazon du voisin, vous allez voir que vous ne perdrez pas votre temps devant la télévision, ni la radio; alors, vous aurez fait des actes d’amour pour vous et pour votre prochain.

On a oublié ce qu’est : se donner, parce que Satan nous a installés devant la télévision, et à qui on a servi? À ceux qui veulent se nourrir de ce que nous sommes : lorsqu’on regarde la télévision et qu’on voit, entre des émissions, des annonces nous montrant des nouvelles autos, certains restaurants : alors on sert ceux qui veulent profiter de nous.

vous savez, il n’a rien négligé!

À nous de laisser Dieu nous ouvrir les yeux, alors donnons-nous de l’amour ce soir et disons-nous : "On s’aime." Merci.