Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Tecumseh, Michigan,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus

 

2009-09-13 – Soir  Partie 2

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Alors, cette deuxième partie, nous allons la faire en posant des questions et l'Esprit de Dieu répondra. Les questions ne doivent pas être personnelles. Si vous voulez rencontrer votre futur mari, Dieu, demandez-le-lui, il vous répondra ce soir : «Prie si tu veux, tu es déjà marié».  Alors, s'il y en a qui veulent commencer, dans votre cœur, il y a sûrement des questions.

Q. Quand tout ceci a commencé dans ta vie?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Je ne sais pas si ça va nourrir l'Église. Tout simplement vers… Tout a débuté en '97, à la mort de ma sœur Rita, et Maman Marie est venue tranquillement instruire son enfant, sans que je le sache. Si j'avais su, si j'avais su ce que le Seigneur voulait de moi, j'aurais dit non. Je n'étais pas une personne faite pour le public.

J'ai été coiffeuse; de coiffeuse, j'ai demeuré à la maison des années. J'ai gardé des enfants à la maison. Peut-être deux ans avant que ma sœur Rita meure, là, mon mari a perdu son emploi. Comme il ne nous restait pas beaucoup de sous, on a acheté un vieux bloc en démolition; alors, j'ai été avec mon mari dans la rénovation tout seuls. Avec ça, bien, c'est comme si tout entrait sans difficulté en moi : la prière, aller à la messe à tous les jours – malgré que j'allais une fois par semaine à l'église – c'est comme si mon besoin était plus fort que moi; je ne le contrôlais pas, parce que je voyais des belles choses lorsque je priais. Je disais un 'Je crois en Dieu' pendant une heure, mais ce que je voyais était merveilleux; alors, j'avais hâte le soir d'aller me coucher pour dire mon 'Je crois en Dieu'.

En 2001, j'ai dit mon chapelet devant une croix, on l'appelle la croix d'amour. En disant mon chapelet, mes mains sont devenues pleines d'huile et le soir même, durant la nuit, là, j'ai entendu pour la première fois la voix de Marie. Tu sais, lorsqu'on dort et qu'on entend une voix de femme dire : «Ouvre la lumière et regarde tes mains», on obéit. Pourquoi j'ai obéi? C'est parce que j'allais à Marmora et là, j'avais des odeurs de roses. Il y avait des gens qui prenaient des photos, soit des photos du ciel et là, on pouvait voir comme une porte. Alors, entendre la voix d'une personne, d'une voix de femme, bien là, j'me disais : "Ça va avec le reste, je suis en train de devenir …", parce que je voyais des choses à l'intérieur de moi. J'avais aussi des attaques de Satan. Lorsque j'allais communier, tout partait.

Vers l'an 2000, un peu avant, j'ai connu ce qu'était d'avoir un père spirituel. Qu'est-ce qu'on dit à un père spirituel? Je ne le savais pas, moi. Avant que Maman Marie me parle, je ne connaissais pas ce qu'étaient des messages, ce qu'était la vie mystique. Tout cela, je l'ai appris. Alors, Maman Marie m'a appris à m'abandonner en son Fils. Elle disait : «Abandonne-toi! Abandonne-toi! Donne-moi tes enfants!» J'ai dit : "Maman Marie, je te les donne, mes enfants!" Alors, elle parlait, parce que je l'entendais. Je l'entendais toujours, Maman Marie. Je n'ai seulement qu'à rentrer en moi, et j'entends. Quinze jours plus tard, c'est une voix d'homme que j'ai entendue. Et depuis ce temps, j'entends tout le temps la voix de Dieu. C'est sa Volonté. Il m'a appris à être obéissante, à m'abandonner.

Ce que vous avez entendu ce soir, il ne m'instruit pas comme ça. Il dit : «Je t'aime. Donne-moi ta vie. Abandonne-toi. Fais ce que je te dis.» Comme ce soir, on a mangé à la table, il me parlait. Il disait : «Regarde, ce sont mes enfants. Comme je les aime.» Ce n'est que de l'amour. Quelquefois, durant la nuit, Dieu me montre des choses. C'est comme s'il ouvrait son Éternité. Je peux pénétrer dans quelque chose de tellement grand! J'ai l'impression de comprendre, mais c'est comme si ma chair n'était pas capable d'y demeurer; ça ne dure pas longtemps. Alors, j'accepte ce que Dieu me montre sans que je comprenne. Ce n'est pas mes affaires, c'est les affaires de Dieu. Je ne pose pas de questions au Seigneur. Ce n'est pas parce que je l'entends que je vais dire : pourquoi il y a ci, pourquoi il y a ça? Est-ce que mes enfants vont avoir un emploi? Est-ce que mon enfant va cesser la drogue? Je ne pose pas ça, d'ailleurs, il ne me répondrait pas. Il veut qu'on mérite nos grâces. Alors, il nous donne tout le temps de l'abandon. C'est ce qu'il me dit : «Je veux mes enfants. Mes enfants sont à moi».

Moi aussi, je voudrais rester à la maison. Je voudrais élever, je voudrais avoir mes petits-enfants. J'en ai six. Mais je ne peux pas. Je ne peux pas être une grand-maman comme les autres. Mes enfants aussi s'ennuient de moi. Mais pour Dieu! Alors, c'est ce qui me fait avancer. Ce que je fais, je sais qu'ils le reçoivent et je vais continuer par amour, parce que partout où on va, on voit des enfants comme les miens. Alors, j'ai l'impression que je le fais tout le temps en présence de mes enfants; mais c'est facile, parce qu'il me donne beaucoup d'amour pour vous. J'ai l'impression d'aimer tout le monde. Et c'est vrai, j'aime, mais ça ne vient pas de moi. J'ai pas aucun mérite, c'est les grâces. Voilà ma vie : l'obéissance.

Q. On entend beaucoup parler de refuges et de nourriture (dans le sens de mettre de la nourriture de côté). Est-ce qu'on va pouvoir mettre de côté suffisamment de nourriture pour les trois ans et demi et est-ce que le Seigneur va multiplier la nourriture pour qu'on puisse la donner à ceux qui vont venir frapper à la porte, à nos portes?

R. Jésus : Chaque pas vous conduit là où moi je le veux. Chaque pas vous ouvre à ce que vous ne voyez pas. J'ai marché auprès de vous, j'ai mangé avec vous, j'ai dormi avec vous, et je me suis accompli comme mon Père voulait que je m'accomplisse. J'ai donné ma Vie afin que vous puissiez donner votre vie.

Enfants de ma Volonté, soyez obéissants envers votre Amour. Ayez confiance que demain est à mon Père. Combien d'entre vous avez accumulé de la nourriture et cela depuis plusieurs années, étant même obligés de jeter nourriture et liquides. Est-ce que je vais arrêter de vous montrer l'obéissance? Est-ce que je vais arrêter de vous demander de vous sacrifier? Est-ce que je vais arrêter de vous montrer ce que fait votre volonté humaine lorsqu'elle est dépourvue de réponses? Que ferez-vous lorsque les événements que vous attendez seront à votre porte?

Je vous demande l'obéissance absolue, mais je vais vous apprendre. Je vais vous apprendre à vivre dans la paix, je vais vous apprendre à refuser les tentations, je vais vous apprendre à renoncer à votre superflu, je vais vous montrer ce qu'il y a dans vos demeures. Je parle d'idoles, mes enfants. Je vais vous instruire sur ce que vous ne connaissez pas et qui est dangereux dans votre vie depuis si longtemps. Mes enfants, si je vous avais instruits sur votre vie spirituelle, qui est essentielle pour ce qui vient, avant votre vie corporelle, vous n'auriez pas écouté. C'est votre chair, mes enfants, qui a besoin de nourriture et de liquide, c'est votre chair qui est dans le besoin de savoir, c'est votre chair qui veut calculer le temps, c'est votre chair qui souffre dans ce qui est pour vous de l'inconnu. Vous avez à apprendre, mes enfants, afin que vous soyez tout abandonnés dans ma Volonté.

Vous portez votre croix et vous devez aimer votre croix. Vous devez porter la croix de vos frères et de vos sœurs afin de découvrir ma Volonté qui est celle de mon Père. «Ta Volonté, Père, pas ma Volonté.» J'ai porté votre volonté et avec votre volonté j'ai porté votre croix. J'ai senti vos refus et j'ai tombé. J'ai prié et j'ai avancé, et vous m'avez encore jeté par terre, et j'ai avancé, j'ai toujours avancé en laissant couler mon Sang afin de vous purifier. Je vous ai ouvert le chemin de la Rédemption, mais avec votre volonté, vous m'avez encore jeté par terre, car votre volonté, je la sentais en ma chair. Je sentais votre faiblesse devant les tentateurs. J'ai ressenti vos mauvaises manies de toujours, toujours vous satisfaire. Malgré vos souffrances, vous avez continué à vous maintenir dans vos souffrances : nourriture que vous vous êtes donnée les uns et les autres.

Enfants d'amour, buvez mes paroles, mangez mes paroles. Vous allez recevoir des grâces et votre faim va diminuer. Je parle de votre faim que vous ressentez devant votre nourriture de la terre. Donnez-moi votre oui sans condition et buvez mon Eau Vive. Ayez toujours soif de prononcer votre 'je t'aime' à Dieu, ainsi je diminuerai votre besoin en eau. Qui peut comprendre ces paroles accepte de s'abandonner. J'ai préparé ce temps, mes enfants, avec mon amour. Je vais couper des liens, mes enfants, avec votre volonté humaine qui vous a maintenus prisonniers. Je vais lui montrer qu'elle n'est pas maîtresse de vous, que vous appartenez à mon Père et que mon Père vous a donné la vie spirituelle. La vie spirituelle, mes enfants, est la voie que vous devez suivre. Votre refuge intérieur, vous devez le connaître; ainsi, je multiplierai mes grâces et vous ne manquerez de rien. Je pourvoirai à tout.

N'ayez pas peur de ce que vous allez rencontrer. Mais je vous demande, mes enfants, l'obéissance afin que vous puissiez toujours dire : "Oui, me voici." Satan vous a fait connaître la consommation. Il vous a maintenus en haleine. Moi, je vais défaire ces liens. Plus, mes enfants, vous allez délaisser vos besoins qui viennent de ce monde, plus vous allez ressentir votre liberté, et cette liberté sera pour vous de la joie, de la paix et de l'amour.

Ce temps est le temps de mon Père. Je vous ai dit que ce qui vient, personne ne peut l'imaginer. Laissez à Dieu ce qui est à Dieu, car ce que vous allez découvrir est beaucoup plus que ce que vous pensez. Personne n'a ressenti encore sa chair pure. C'est à cela que je vous prépare : une chair immortelle devant la beauté de la Chair Immortelle : Jésus.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Alors, ne nous inquiétons pas et faisons ce que Dieu nous demande. Si nous avons à réparer notre maison dont le toit coule, faisons-le. Nous avons des emplois, eh bien, gardons-les et travaillons afin de continuer à nous alimenter. Mais si, dans votre cœur, vient le besoin de préparer votre demeure dans la simplicité, faites-le. Mais n'oubliez pas que rien ne doit venir de vous, mais du Saint-Esprit.

Mes yeux ont vu et mes oreilles ont entendu vos louanges et le Cœur de Dieu a gonflé mon cœur de joie. Et je sais que le cœur de Nicole était associé au mien. Alors, si cela a été, c'est parce que vous acceptez que le Saint-Esprit fasse de vous des choisis. Alors, cela est à Dieu ce qui vient.

Depuis 2001 que le Seigneur nous enseigne. Depuis quelques années, il nous ouvre les yeux sur ce qu'on ne savait pas : pourquoi nos sens sont prisonniers de l'impureté. Nous avons été créés avec des sens purs, chastes, pieux, mais on est incapables de penser que nous pouvons être chastes et purs. Tout cela, c'est à cause de notre chair qui est blessée. Satan a fait développer en nous ce qui était contre nous. Il a fait cela lorsque les descendants de Caïn ont été vers ce qui était défendu, et la terre s'est répandue de cette impureté. Jésus nous a parlé de ce qui s'était passé. Comment les esprits impurs ont fait développer nos sens pour la convoitise, pour le pouvoir de séduction, pour la domination. Il nous a amenés dans son Présent, parce que Jésus, c'est l'Alpha et l'Oméga. Il nous a amenés là où on ne pouvait pas aller et il nous a fait comprendre ce qui s'était passé.

Comme ce soir, il n'instruit pas pour qu'on nourrisse notre curiosité, mais il instruit pour guérir et libérer, parce qu'il veut nous amener à la Grande Purification. La Grande Purification, c'est notre premier jugement où les vivants verront tout ce qu'ils ont fait. Lorsque cela sera terminé, il n'y aura que des enfants du oui, mais il restera un tout petit peu de temps pour les enfants du non qui demeureront un très court temps sur la terre encore.

Voilà que Dieu a dit que le grand châtiment fera disparaître tous les enfants du non. Cela sera irrévocable. C'est la justice d'amour de Dieu. Qui le vivra? C'est la Volonté de Dieu. Est-ce que c'est nous? Est-ce que ce sont nos enfants? Mais Jésus dit que tout est commencé. Oui, il y aura l'illumination des consciences avant, il y aura le grand signe avant, mais lorsque la Grande Purification de la chair commencera, cela durera trois jours et trois nuits. Et lorsque tout sera terminé, les enfants du oui sauront qui est Dieu. Il n'y aura plus d'idoles, il n'y aura plus de péchés, tout ne sera que pureté. Il n'y  aura plus de maladies, il n'y aura plus de guerres, tout ne sera que de l'harmonie jusqu'au moment – seul le Père connaît – où Satan sera de nouveau libéré pour venir encore attaquer les élus. Là, de son souffle, Jésus l'anéantira.

Ce que Jésus nous explique, c'est comment nous devons être pour vivre l'obéissance afin d'être totalement dans l'abandon. Nous, on voudrait bien que ça arrive demain, mais Jésus veut tous ses enfants. Il veut les emmener à son Père. Il dit que plusieurs sont prêts mais il reste, dans les enfants qui ont à prononcer leur oui, il y en a qui ignorent encore; ils ignorent qu'ils ont un oui en eux, ils ont peur de le prononcer. Voilà pourquoi il nous utilise. Jésus dit qu'il prépare le plus grand rassemblement et cela se fait à chaque fois qu'il y a dans nos cœurs la voix du Seigneur. Tout se prépare. Regardez autour de vous et vous saurez que les bourgeons sont prêts à éclore. Amen. Alléluia.

Q. J'ai 81 ans puis j'aimerais bien être alentour pour voir le nouveau printemps qui est annoncé.

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Vous n'avez qu'à regarder ce monde, mon Père. On se laisse remplir d'espoir. On arrive à ne plus s'inquiéter pour nos enfants. On apprend à refuser les tentateurs. On apprend à dire : "Oui, Jésus, merci de les envoyer au pied de la Croix", et Jésus guérit les mouvements de vie malades de par le monde. Maman Marie nous comble de grâces. Les maladies guérissent. Des milliers d'enfants aveugles voient. On était sourds et maintenant, on entend.

Jésus dit qu'il y a maintenant beaucoup de tentateurs au pied de sa Croix et qu'ils y resteront, et d'autres vont venir parce qu'il se servira de nous. Il dit comme ça : «Je ne peux vous forcer à me donner les tentateurs. Voilà pourquoi je vous dis ce qu'ils ont fait de vous. Ainsi, vous apprenez à ne plus avoir peur d'eux, à vivre votre vie d'enfants de Dieu et d'utiliser nos droits et, avec cela, nous pouvons dire : "Merci de les envoyer au pied de la Croix" et ils sont obligés d'écouter Jésus, parce que nous le demandons à Jésus. Et cela a commencé en 2008, vers la mi-2008. Maintenant plusieurs pays le savent. Ça se répand, mais les attaques de Satan sont féroces.

On a besoin des prêtres. On ne peut rien sans que vous nous teniez entre vos mains consacrées. Voilà pourquoi Satan a tant voulu vous détruire. Les prêtres aux États-Unis ont été atteints fortement et il continue au Canada. En France, c'est terrible, et partout où les pays étaient des pays qui se consacraient aux Cœurs de Marie et de Jésus, voilà qu'ils se font attaquer.

On ne construit pas une Église nouvelle. Jésus la rend belle son Église, elle est déjà là. La Nouvelle Jérusalem, ce sont les enfants qui disent oui à Jésus, à l'Église. On ne construira pas un autre Jésus. Il est la Parole et la Parole est vivante, elle est en nous. Pour renier l'Évangile, il va falloir qu'on disparaisse tous. On ne doute pas de nous, on est enfants de Dieu; alors, on ne doute pas de l'Évangile et on ne doute pas de l'Ancien Testament. C'est notre vie, de la Genèse à l'Apocalypse. Alors, soyons fiers de ce que nous sommes : la vie en Dieu, pour Dieu, avec Dieu. Alors, louons sa Gloire. Amen.