Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Valrico, Floride,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus

 

2009-11-11 – Partie 2

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Alors, si vous voulez bien, nous allons commencer la deuxième partie. La deuxième partie, ça va être des questions et réponses. C'est sûr que les questions, les questions privées, eh bien, on les garde pour le Seigneur, comme : est-ce que je vais rencontrer ma future épouse, est-ce que je vais avoir un nouvel emploi? OK. On commence?

Q. Depuis combien de temps reçois-tu des messages du Seigneur?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Depuis 2001.

Q. Est-ce que toi, tu as vécu un genre de mini-jugement pour que tu puisses donner un oui comme ça au Seigneur, pour qu'il puisse se servir de toi de cette façon?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Je n'ai pas vécu de jugement. Qui est digne de vivre ça? Nous allons le vivre au même moment. Pourquoi le Seigneur a choisi qui je suis? Allez le demander au Seigneur. Moi, je lui ai demandé. Je lui ai dit : "Tu t'es trompé, Seigneur".

Q. Quand on va vivre le jugement, est-ce qu'on va être jugés sur des choses qu'on a déjà amenées au sacrement du Pardon?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Dieu va nous faire voir absolument tout, même ce que nous avons confessé. Il ne nous privera pas de la joie de sa miséricorde. Ce qui est pardonné est pardonné pour toujours, mais nous verrons ce que nous avons été dans notre volonté humaine face à ce que Dieu nous a fait vivre : sa miséricorde.

Ton âme, ton âme était dans la joie de ressentir la miséricorde de Dieu. Ta chair, qu'est-ce que toi tu sais de ta chair qui, elle, a entendu la miséricorde de Dieu? Elle, elle n'a pu participer avec amour comme ton âme a participé avec amour; alors, est-ce que Dieu va priver notre chair? Non, il ne privera pas notre chair. Il veut que notre chair connaisse sa miséricorde comme notre âme a connu la miséricorde. Il nous veut dans la joie, il veut nous plonger dans son amour.

Q. Est-ce que tu peux parler un peu de la connexion spirituelle entre l'âme et la chair?

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Moi, je ne le peux pas. Ce que le Seigneur fait, il le fait avec amour. Ce que Dieu crée, il le crée avec amour. L'âme est la beauté de la chair, l'âme est l'élévation de la chair vers Dieu. Lorsqu'elle voit son Dieu, elle voit l'éblouissement de son être d'amour. C'est comme si la chair était en relation avec l'âme par la beauté de Dieu, par la présence de Dieu. Tout devient une harmonie d'amour. Ce lien est fait par la présence de Dieu. Dieu se penche sur son âme, car elle appartient à Dieu, et l'âme voit son Dieu, adore son Dieu. L'âme est dans l'éblouissement, car la lumière est sur elle. L'âme reçoit tout de Dieu. Elle est parée des plus beaux atouts par Dieu. Tout ce qu'elle reçoit, elle le donne; elle ne peut retenir ce qu'elle reçoit.

Dieu aime sa matière, car sa matière est de sa Matière. La chair est matière et elle vient de la Matière Éternelle. Tout ce que la chair veut, c'est être ce que la Chair Éternelle veut pour elle. C'est comme une valse d'amour : l'âme et la chair qui ne cessent de donner à Dieu, leur Créateur, ce qu'elles reçoivent et ce que le Créateur reçoit, il le redonne à la chair et la chair, dans l'éblouissement, donne tout à son Dieu d'amour.

L'âme, l'âme la beauté, l'âme le rayonnement, l'âme le bijou de la chair, est témoin, est témoin de cette relation d'amour. L'âme n'est pas jalouse, car la chair est à la présence de Dieu. La chair n'est pas jalouse de l'âme, car l'âme est à la présence de Dieu. La chair est vie par l'âme, car l'âme est la vie. Entre les mains de Dieu, c'est la perfection, c'est la Divine Volonté qui est en présence de sa création. Mais, sur la terre, l'âme vit dans une chair assujettie au péché. L'âme doit consolider sa place pour pouvoir être ce que Dieu veut qu'elle soit. Elle est à la merci de la volonté humaine qui a pris de la place dans l'enfant de Dieu. La chair est devenue la séduction pour l'enfant de Dieu et l'âme s'incline, elle ne peut rien. Elle parle : elle ne se fait pas entendre, car la volonté humaine la fait taire. La volonté humaine est séduite par Satan et la chair souffre. La chair qui est séduite est paralysée, engourdie.

Jésus : Ô chair, qu'as-tu fait, qu'as-tu fait de ce que je t'ai donné? Pourquoi te fermes-tu à l'appel de ton Dieu? N'entends-tu pas ton âme? N'entends-tu pas l'appel de ton Dieu? Sois obéissante, car tu es de ma Matière. Je fais appel à toutes les chairs, je fais appel à tous les enfants de Dieu, car l'obéissance doit être connue par la chair. La chair doit faire taire la volonté humaine, la chair doit désirer les sacrements, la chair doit laisser battre son cœur dans la prière afin que l'âme reçoive tout de son Dieu, ainsi l'âme nourrira la chair.

Enfants d'amour, soyez prêts pour ce qui vient. Ce qui vient, mes enfants, c'est la purification de la chair. Tous, vous serez en présence de vos gestes; tous, vous serez en présence de vos mouvements, et tout mouvement est vivant. Cela fait partie de votre vie, mes enfants. Vous avez une âme, vous avez la vie, vous devez choisir la vie. À chaque instant, vous devez dire oui à l'Amour. Apprenez à vous aimer, apprenez à dire des 'je t'aime', car vous êtes un 'je t'aime'. Mon Père vous a voulus, alors soyez dignes de ce que mon Père attend de vous.

Accordez-vous une vie d'amour. Quittez cet esprit de ce monde. Ne regardez plus ce monde, mais regardez la Croix, c'est un signe d'amour. Laissez-vous marquer par la Croix. Comme moi, je me suis donné, donnez-vous. Criez le oui à l'Amour, car j'entends, j'entends vos battements d'amour dans le cœur de tous les enfants qui portent un oui. Aimez-vous les uns et les autres, car vous avez besoin des uns et des autres. Soyez toujours fidèles envers votre Dieu en étant des enfants fidèles envers vous-mêmes. La fidélité ne peut être en vous qu'avec l'obéissance. Suivez les lois de mon Père. Aimez votre seul Dieu, car je viens me montrer à vous. Vous verrez la Lumière, enfants de mon choix, et près de moi se tiendra l'Immaculée Conception.

Voyez-vous, mes enfants, le Ciel est avec vous en ces temps. Vous êtes tous appelés à entendre ma Volonté. Ce que vous entendez est voulu du Ciel et cela sort de votre intérieur et, par la puissance du Saint-Esprit, cet instrument répète ce que je vous dis. La Divine Volonté est la Puissance et la Puissance fera de vous des enfants obéissants. Usez, usez de la liberté que mon Père vous a laissée. Dites-moi votre oui à l'Amour à chaque fi (désapprobation) de votre quotidien, car votre quotidien je le maintiens entre mes mains. Ma miséricorde s'étend sur la surface de la terre.

Le temps se présente, mes enfants, à vous; alors, accomplissez-vous. Tout est prêt. Le temps appartient à mon Père. Accomplissez-vous dans le temps de mon Père. Chaque instant est dans l'éternité et cette éternité, mes enfants, est en votre présence. Je ne me répète pas, mes enfants, je vous nourris. Je suis la Nourriture vivante. À moi de vous guérir, à moi de vous libérer. Chaque parole guérit des mouvements, chaque parole libère afin que vous soyez prêts pour ce qui se présente.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : C'est à chacun de nous de nous accomplir. Chacun, nous avons un choix à faire et nous l'aurons jusqu'à la fin. Mais lorsque la fin sera arrivée, là il n'y aura pas deux choix, il n'y aura que l'absolu : "Oui, Dieu. Tu es mon Dieu". Ce sera le amen. Merci, Seigneur.

Est-ce que vous avez encore une question à poser? On a été bien nourris ce soir. Alors, il y aura encore une soirée comme celle-ci demain et croyez-moi que ce ne sera pas la même chose, et Nicole peut en témoigner. Ça fait beaucoup de rencontres que nous avons, hein, Nicole? Il n'y en a pas une de pareille. Jésus a dit que chacune de ses paroles est guérissante et libérante. Il a dit que nous aurons besoin de tous ses 'je t'aime' pour vivre ce que nous aurons à vivre.

Nous sommes en train de préparer notre monde d'amour, le monde de Dieu. Il est dit dans l'Évangile : «Nous vivrons, nous, les élus, dans un monde d'amour là où il n'y aura pas de mal.» On est en train d'entrer dans ce monde. Mais il faut se débarrasser de Satan et des esprits impurs, et Dieu nous a parlé comment on pouvait, nous, contribuer à ce que les esprits impurs soient au pied de la Croix.

Au tout début, Jésus n'a cessé de nous parler d'amour. On se laissait bercer par ses paroles. On a reçu beaucoup de guérisons, de libérations. Après, il nous a parlé de donner. «Donne causes, choix, conséquences». Causes : ce sont les tentateurs, les tentations, le péché. Choix : bien, nous, devant les tentateurs, le péché. Ce sont les causes, parce qu'on a fait des choix devant les causes. Il nous a parlé des conséquences : nos maladies, nos mauvais caractères, les séparations, les divorces, la drogue, la boisson, la gourmandise, la colère, l'envie, tout ce que le péché a amené depuis le premier grand péché : Caïn.

Le premier a été la désobéissance; ça nous a amenés la tache originelle. Adam ne voulait pas faire de tort à Dieu ni à son prochain, ni à Ève, mais c'a atteint sa vie spirituelle. Lorsque Dieu a dit : «N'allez pas vers la connaissance du bien et du mal, car il vous arrivera un grand malheur», ça devait lui apporter la mort. Car la vie, ça ne meurt pas la vie lorsqu'on est en Dieu, mais lorsqu'on n'est pas en Dieu, la vie disparaît et là on connaît la mort éternelle. Ça, c'est un danger maintenant que l'âme peut connaître.

Ce que Caïn a fait, lorsqu'il a levé la main sur son frère, a fait connaître à notre chair la souffrance. Et depuis ce temps la chair se souvient. Depuis ce temps, la chair ne cesse de vivre dans les conséquences de ses choix devant les tentateurs, le péché, ce qui fait que lorsque notre chair est toujours atteinte, atteinte, atteinte, elle faiblit, elle faiblit. Satan fait cela. Les esprits impurs qui écoutent, qui doivent écouter Satan, bien, ils affaiblissent notre chair afin d'atteindre la vie : l'âme. Parce que Satan veut que notre âme connaisse la mort éternelle parce que Satan sait que c'est l'âme, qui, elle, est la vie reçue par Dieu. Notre chair, elle, elle n'a vie que par l'âme. Notre chair, lorsqu'elle est bien fatiguée, bien malade, lorsqu'elle connaît sa mort terrestre, elle s'en va au repos, mais l'âme, elle, lorsqu'elle dit non, lorsque l'enfant dit non à Dieu, l'enfant condamne son âme à la mort éternelle. Et l'enfant, lorsqu'il dit non à Dieu, bien, c'est parce qu'il a souffert dans sa chair. Il a privé l'âme des grâces de Dieu. En privant l'âme des grâces de Dieu, bien notre chair, elle, subissait les conséquences. Voilà pourquoi Dieu veut qu'on connaisse ce que notre chair connaît.

Depuis tant et tant d'années, on ne sait pas pourquoi on recommence toujours les mêmes péchés. On va à confesse, on sort de la confesse, on arrive, on s'assoit à notre banc, puis là, on oublie de dire notre pénitence, parce qu'on vient de s'apercevoir que l'autre, au côté, elle ne sent pas bon, elle transpire, elle ne s'est pas lavée. Je viens d'aller à confesse et déjà je pense que mon prochain s'est pas lavé, puis ça m'achale! C'est notre chair qui est prisonnière dans ses conséquences. Nous sommes assujettis au péché.

Et Dieu vient nous parler. Et quand il nous parle dans les enseignements, on guérit. Hey, on s'est fait traiter, hein, Nicole, de menteurs, d'hypocrites, de cervelles de moineau, puis on a dit : "Seigneur, je t'aime". Lui a le droit de nous dire ça, pas nous; on n'a pas le droit de se dire ça. Parce que lui, il le fait avec sa miséricorde, avec son amour. Lui, il sait qu'il s'aime, mais nous, on ne sait pas qu'on s'aime. Et Jésus nous a dit que c'était ce qui va nous faire le plus souffrir. Lorsqu'on verra tout ce que nous avons fait, oh, on aura de la difficulté à s'aimer! Déjà, on a de la difficulté à s'aimer, hein?

Qu'est-ce qui a fait perdre Judas? C'est qu'il avait de l'amertume. Il n'était plus capable de se pardonner. Il se trouvait très beau, très séduisant, il aimait l'argent, les femmes. Il aimait Jésus, il voulait le suivre. Il voulait que Jésus sauve le monde, mais comme lui le voulait. Il voulait être populaire. Il a été incapable de se regarder et de s'aimer, il a préféré se tuer au lieu d'aller vers le pardon de Dieu. Nous avons ça dans notre chair. Ce que Judas a fait, notre chair le connaît. Et Satan, croyez-vous qu'il ne se servira pas de ça? Voilà pourquoi Jésus vient nous instruire. Voilà pourquoi Jésus se sert d'instruments imparfaits. Il n'en veut pas de saints! Il n'en connaît pas! Sauf Maman Marie.

Nicole : Il ne veut pas de saints, il n'en connaît pas?

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Il n'a pu avoir de saints, Jésus. S'il avait voulu des saints, il aurait pris des saints au Ciel, pas sur la terre. Il savait que nous n'étions pas des saints. Mais c'est comme un alcoolique : un alcoolique peut comprendre un autre alcoolique. Voilà pourquoi il nous apprend à aimer. Plus on se regarde comme étant pécheurs(resses), plus on goûte à la miséricorde et plus on apprend à aimer. Ta souffrance est devant toi dans ta chair et tu la vois dans la chair de toutes tes sœurs et tes frères. C'est là qu'on apprend à dire : "Oui, Seigneur, ta Volonté". C'est ce que le Seigneur fait avec nous ce soir.

Depuis 2001 qu'il a commencé et il parle. Ces enregistrements seront répandus. Ils seront entendus par ceux qui veulent entendre. Et ceux qui ne savent pas qu'il y a des enseignements, ils recevront eux autres aussi. Autant que nous avons une matière qui a besoin d'entendre, autant que nous sommes dans l'invisible. Oui, nous sommes dans l'invisible, par la Volonté de Dieu. Entre moi et toi, il y a tout un mouvement qu'on ne voit pas, mais que Jésus, lui, habite : la présence. Il nous fait présence par sa miséricorde, et parce qu'il nous fait présence dans sa miséricorde, ce que nous recevons devient nourriture pour les autres dans l'invisible.

Alors, il vient de dire : «Voilà, ça suffit pour ce soir.» Amen.  Merci, Seigneur.