Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Westwood, Massachusetts,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus.

 

2008-05-19 - Soir  Partie 2

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Alors, nous allons commencer les questions et les réponses. Nous allons essayer de ne pas poser des questions comme : "Est-ce que je vais déménager à Chicago?"

À l’intérieur de vous, il va y avoir des choses qui vont monter, faites-les sortir, c’est pour nous! Nous avons besoin des uns et des autres.

 

Q. Il semblerait que, d’après ce que tu dis, le Seigneur veut avoir une relation très personnelle avec nous, qui va au-delà d’entendre d’une autre : "Dieu m’a dit qu’il veut que tu fasses ceci. Dieu m’a dit qu’il veut que tu fasses telle affaire."

 

R. La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Ce que nous allons… que nous avons déjà commencé à vivre, c’est une présence réelle avec notre Dieu et nous-mêmes. Nous n’avons pas compris qui étaient : nous-mêmes. Nous avons toujours appris à être individuels devant Dieu. Nous sommes un tout devant Dieu. Lorsque nous étions, avant d’être en le sein de notre mère terrestre, nous existions, nous étions en la Chair Immortelle, nous étions en Jésus fait Homme. Nous sommes éternels, Jésus est Éternel, Jésus est la Chair Immaculée, Parfaite, Éternelle, visible.

Dieu est un Esprit pur. Les esprits purs n’ont pas à se laisser voir, ils sont purs. Les esprits purs, c’est la puissance. Les anges sont les esprits purs. L’Esprit Pur est au-dessus des esprits purs, c’est Dieu et Dieu contient tout. Dieu a sorti de lui tous les esprits purs : les anges. Dieu contient tout ce qui est visible. Pour contenir tout ce qui est visible, il faut comprendre que tout ce que nous voyons est en Dieu. Lorsque Jésus s’est montré aux esprits purs, il est Dieu, il s’est montré visible avec son tout : tout ce qui est visible est en le tout du Fils de Dieu.

Dieu le Père ne se sépare pas de son Fils, le Saint-Esprit ne se sépare pas de Dieu le Père, de Dieu le Fils, ils sont trois Personnes en un Dieu. Ils ont tout pouvoir sur ce qui est invisible et visible. Nous étions en ce qui était visible et invisible. Lorsque Jésus, dans la Volonté de Dieu le Père, se présenta fait Homme visible : nous étions. Lorsque Dieu dans sa toute-puissance voulut que le visible soit : tout s’accomplissait. Lorsque nous, nous avons été créés avec le tout de Dieu, tout fut accompli.

Ô Accomplissement, toi qui viens parler devant tes enfants, apprends-nous à reconnaître ta toute-puissance afin que nous puissions être inconditionnellement un oui. Nous avons été dans le tout de Dieu et nous sommes toujours dans le tout de Dieu. Ô Accomplissement, comment accomplir les œuvres qui nous sont offertes, alors que nous ne comprenons pas que le tout de notre être est en le tout de l’Être. Nous sommes à ton écoute parce que c’est toi qui le veux. Il n’y a rien qui vient de ce que nous sommes, mais tout de toi. Tu nous ajustes à ton Tout. Voilà que la Toute-Puissance réunit les touts pour être à l’écoute du Tout.

Ce que Dieu veut nous faire comprendre : que la purification de la chair c’est un mouvement, son mouvement à lui, pas le nôtre. Nous étions en lui parfaits, alors nous allons vivre en lui parfaits en ayant connaissance de ce que nous sommes, afin que ce que nous consentions soit de l’amour inconditionnel.

Adam devait vivre ce mouvement. Adam, lorsqu’il a reçu le souffle de la vie, a tout reçu : il a reçu ce que nous, nous sommes. Puisqu’il a reçu la vie de Dieu, il a reçu toute vie. Alors, cela veut dire que lorsqu’il a dit non à Dieu, nous avons dit non. Si aujourd’hui nous regardons ce que nous vivons, nous savons que cela est vérité. Nous ne pouvons pas dire : "Bah! Adam a choisi, mais nous aussi on choisit", cela est faux. Nous sommes la preuve que tout ce que Adam a accepté, nous, nous l’avons accepté : de connaître la volonté humaine; ça, on ne peut pas séparer ça. Nous ne sommes pas des enfants parfaits, nous connaissons la mort, alors c’est Adam qui a tout porté notre vie et qui a dit non à Dieu.

Alors, Jésus, qui a tout pris ce que nous, nous étions après Adam en sa Chair qui accepta de prendre nature humaine, va nous montrer ce que nous, nous avons en notre chair. Il n’y a personne en dehors de Jésus qui va purifier qui nous sommes, personne : seulement que Jésus, parce que Jésus c’est Celui qui a dit oui à son Père, inconditionnellement, avec notre chair meurtrie. Il n’a pas fait cela pour une chair, mais pour toutes les chairs.

Adam entra dans la volonté humaine et nous entrions dans la volonté humaine. Jésus a pris volonté humaine souffrante en prenant notre volonté humaine. Il a connu chacun de nous dans notre souffrance et il a accepté d’être cette souffrance. Il nous a donné la force, la puissance de vivre ce qu'Adam n’a pas voulu vivre : renoncer à toute tentation par amour pour Dieu.

Alors nous, nous sommes dans ces mêmes conditions : voulons-nous continuer à vivre dans notre volonté humaine, ou à renoncer à notre volonté humaine et à vivre en Jésus? Mais Dieu va nous dire à quoi (cela) comporte vouloir vivre en Jésus pour la purification de la chair. Pour cela, il va falloir qu’on connaisse absolument tout ce que Jésus a vécu : toute pensée, tout regard, écoute, parole, action et sentiment, et pas seulement pour une personne, pour le monde entier, pour tous ceux qui portent la conséquence d’Adam.

La purification de la chair, c’est un mouvement de Dieu en nous qui se fait à travers les âges. Nous, on vit sur la terre en ce moment et on prie pour nous, on prie pour nos enfants, on veut connaître la guérison, mais lorsqu’on connaît la guérison, ce n’est la guérison que pour une conséquence : oui je demande la guérison pour ma surdité, oui je demande la guérison pour mon estomac, oui je demande la guérison pour mon cancer. Mais la purification de la chair n’est pas ainsi : c’est accepter de connaître pourquoi je suis sourde, pourquoi mon estomac est malade, pourquoi le cancer dans ma vie.

Connaître cela : c’est vouloir connaître tous nos frères et nos sœurs du monde entier; c’est vouloir connaître ce que nous on ne doit connaître que par Dieu, pas par nous-mêmes; c’est vouloir accepter une guérison connue de Dieu seul, pas par nous-mêmes; c’est être prêts à vivre chaque fraction de seconde dans l’éternité. Alors, l’éternité est à Dieu et pas à nous, mais chaque regard que nous avons fait a été un mouvement dans tous ceux qui ont été, sont et seront.

Un jour, je descendais du Lac Saint-Jean, c’est un endroit au Québec, alors Dieu m’a dit : «Demeure avec moi.» J’avais les yeux fermés, et du Lac Saint-Jean à Québec, ça peut prendre trois heures; alors, tranquillement, il me donnait toujours des paroles pour que je demeure avec lui. Après un certain temps, j’ai vu ce qu’est le mouvement. Je voyais l’univers : j’étais en présence de l’univers, là où on ne voit aucune extrémité, là où tout n’est que noirceur, là où tous les astres sont et je voyais des planètes. Et là, à un moment donné, j’ai vu un mouvement qui était tout le temps en mouvement : ça bougeait tout le temps. Dans toute cette immensité-là, j’ai vu l’invisible; ce mouvement était tout le temps : il bougeait, il bougeait, et tout ce qui était là était dans ce mouvement. C’est le mouvement qui était, qui bougeait et tout était présent. Alors, il a dit : «Je suis ce mouvement, c’est moi qui maintiens tout l’univers. L’invisible est ma puissance et le visible est ma puissance. Tout ce qui est, est en ma puissance.»

Dieu est le Mouvement : l’amour est un mouvement, la joie est un mouvement, la paix est un mouvement, nous sommes un mouvement. Dieu pénètre en nous : lorsque le mouvement était dans l’univers, il ne passait pas à côté de ce qui était visible, il pénétrait parce qu’il est le Mouvement et le mouvement de la terre, des planètes, des astres était dans ce mouvement. Comment comprendre, nous, ce qui est en mouvement? Est-ce que c’est ce qui est dans l’invisible qui bouge ou les planètes qui bougent? Comment comprendre la splendeur de Dieu? Comment comprendre la puissance de Dieu? Dieu est tout ce qui est visible et invisible, et tout ce qui est visible et invisible pénètre l’un dans l’autre : le visible rencontre l’invisible et l’invisible pénètre le visible.

 

Jésus : Dieu est plus que cela, Dieu est tout ce qui est en tout ce qui est.  Rien n’est comparable, même le visible. Vous pouvez, enfants d’amour, en comprendre les effets, mais vous ne pouvez pas le pénétrer. Vous pouvez voir le visible, vous pouvez analyser le visible, mais vous ne pouvez pas pénétrer le visible, car le visible vous montre que ce que Dieu veut vous montrer. Car tout ce qui est visible est en unité d’amour et tout ce qui est en unité d’amour, il faut qu’il y ait un lien et ce lien est la puissance de Dieu, est l’amour de Dieu, est la Volonté de Dieu.

Ce que vous êtes, mes enfants, c’est le visible en l’invisible et l’invisible dans votre visible. Ce que vous allez connaître de votre vie, c’est ce que l’invisible a voulu faire de votre visible. Dieu est l’Amour, il maintient l’être que vous voyez avec tous les autres êtres. L’invisible est la pureté de Dieu, est le mouvement de l’Amour, cela : c’est la vie.

Mais, enfants d’amour, lorsque Satan et tous les anges impurs se sont éloignés de l’amour de Dieu, de la pureté, de la puissance de Dieu, ils ont apporté avec eux l’invisibilité et ils ont apporté tout ce qui était d’impur et (ce) qu’ils étaient devenus : l’invisibilité sans mouvement, l’invisibilité impure qui n’apportent pas la vie, ni la joie ni le bonheur. Tout cela a pénétré dans votre vie, enfants d’amour. Tout cela a été dans votre vie parce que vous, vous avez donné des mouvements à ce qui était invisible, vous avez donné des mouvements de vie visibles et invisibles, et cela est venu de vous, car les esprits impurs sont le mal, sont la tentation, sont sans vie.

Vous qui êtes vie, voyez-vous ce qui s’est passé dans votre vie? La vie visible pure, la vie invisible pure a été contaminée par le mal. Comment pouvez-vous comprendre cela? Cela vous sera dévoilé par la puissance du Saint-Esprit. Telle est la Volonté de Dieu : ma Volonté.

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Ce que Dieu est en train de nous expliquer, c’est que nous avons répondu oui aux tentations et ces tentations étaient visibles et parfois étaient invisibles.

Lorsque nous avons vu un plat de crème glacée devant nous : ça déborde là, et notre estomac est plein; alors, nos yeux ont vu quelque chose de tentant : il y a eu tentation. Mais entre la crème glacée et votre regard, voilà qu’il y a une tentation invisible : nous avons pu voir la tentation qui est la crème glacée, mais nous n’avons pas vu la tentation qui était invisible. C’est de cela que Dieu nous parle présentement.

Notre vie : notre vie spirituelle, notre vie temporelle, corporelle, a été contaminée. Lorsque nous allons au prêtre pour recevoir le sacrement de la Réconciliation, de la Pénitence, nous donnons à Dieu notre repentir, notre oui : dix commandements de Dieu qui ont frappé notre cœur et qui nous ont démontré qu’il fallait suivre les lois de Dieu : les dix commandements de Dieu inscrits sur une pierre sont devenus visibles. Cela venait du mouvement de l’Amour, de l’Invisibilité. L’Invisibilité venait nous montrer sa Volonté et cela a pénétré notre vie. Notre cœur a été lui aussi frappé des dix commandements de Dieu : nous n’avons jamais pu oublier les dix commandements de Dieu. Même ceux qui ne connaissaient pas par cœur les dix commandements de Dieu, ils les avaient dans leur cœur.

Comment se fait-il que des enfants qui vivent ensemble se respectent, alors qu’ils ne sont pas en connaissance des dix commandements de Dieu? Comment ça se fait qu’il y a des enfants qui sont punis parce qu’ils ont volé leur prochain, alors qu’ils ne connaissent pas les dix commandements de Dieu? C’est qu’ils ont sur leur cœur les dix commandements de Dieu : l’invisibilité a frappé leur cœur, ce mouvement d’amour a frappé leur cœur; alors, eux ont mis dans leur vie les dix commandements de Dieu : ils sont devenus visibles. Comment ont-ils pu mettre ce qu’il y a d’écrit en eux : des lois qu’ils se sont données les uns et les autres? C’est l’invisibilité qui donnait ce mouvement.

Alors, c’est ainsi notre vie : nous sommes visibles dans l’invisible. Quand nous ne rejetons pas l’amour de Dieu, quand nous ne rejetons pas l’amour du prochain, l’amour pour nous-mêmes, alors le mouvement de Dieu est toujours dans notre vie en connaissance. Nous savons que nous aimons, nous savons que nous avons la paix en nous, mais lorsque nous sommes dans la gourmandise, là nous n’écoutons pas le mouvement de la vie. C’est nous qui consentons à ne pas être dans le mouvement invisible. Alors Dieu respecte qui nous sommes. Il l’a dit tantôt qu’il ne force pas ses enfants par la violence à l’écouter.

Alors, ce mouvement que nous avons accepté nous-mêmes, c’est la tentation. Nous avons dit oui à la tentation et la tentation est entrée en nous, donc l’invisible du mal est venu dans un mouvement. Le mal n’a pas de mouvement, mais par la tentation, il vient dans nos mouvements de vie. Eh bien, comme nous n’avons pas refusé cette tentation, notre mouvement est empoisonné. Alors, voilà que nous mangeons ce qui n’est pas bon pour nous. Lorsque nous mangeons ce qui n’est pas bon pour nous, nous en vivons les conséquences : notre chair tombe malade. Lorsque notre chair tombe malade, nous sommes faibles. Tout ce qui est visible devient contaminé. Peut-on séparer un mouvement de vie avec un autre mouvement de vie? Cela est impossible, on ne peut pas couper la vie, elle est un tout. Alors, notre gourmandise a créé une conséquence : alors nos yeux ne répondront plus comme ils devraient répondre à l’amour de Dieu. C’est pareil pour notre écoute, pour nos paroles, nos pensées, nos actions, nos sentiments.

Nous sommes malades et comme nous portons à l’intérieur de nous tous les enfants, parce que nous sommes la vie, un tout : ça se contamine. Alors, nos enfants, nos enfants d’amour qu’on veut prier pour, vivent dans ce mouvement-là. Voilà pourquoi il y a tant de guerres, d’épidémies. Nous sommes tous malades, pas plus un qu’un autre. C’est ce que Dieu veut nous montrer dans la purification de la chair. Lorsqu’il aide ses enfants à avoir une chair pure, il aide tous ses enfants; mais pour que cela soit, il faut que cela soit connu de nous.

Tout ce qui est visible et invisible de Dieu, c’est l’amour, et ça se laisse voir. Alors, lorsque nous consentirons à donner la tentation, la conséquence, le péché, ceux qui sont en nous vont recevoir aussi : nos enfants qui sont dans la drogue, nos enfants qui sont dans la sexualité impure. Nous qui sommes dans l’inquiétude, dans le découragement, alors nous allons redevenir de plus en plus dans le mouvement de vie.

Nous avons besoin de comprendre que seule la Vie va nous arracher de la mort. Que nous ayons peur une seule fois, c’est déjà trop dans notre vie parce que la peur ne nous donne pas la nourriture que nous avons droit. Et cela se fait tranquillement, avec des mots simples, Dieu vient tout simplement nous dire : «Donnez-moi ce qui est souffrant dans votre vie.» Lorsqu’il dit 'votre vie', ce n’est pas seulement la nôtre, ce sont tous ceux qui sont en nous.

Il y en a beaucoup qui ont commencé, oh! pas beaucoup, mais pour nous c’est beaucoup, hein, Nicole? On a eu des témoignages d’un papa qui, découragé, ne pouvait plus être dans sa paix. Il voulait abandonner ses enfants, mais il en était incapable. Au début, lorsqu’il a commencé à entendre ce que Dieu voulait pour lui, il se disait : "C’est quoi ça? Comment est-ce que je vais faire pour t’abandonner mes enfants?" Il était dans un genre de confusion : "Oui je veux bien, mais je ne suis pas capable, montre-moi comment. Je ne comprends pas ce que tu veux dire." Puis, tranquillement, à force d’écouter et à force de vouloir, il a compris. Un jour, alors qu’il souffrait beaucoup, il a dit : "Tu les veux? Alors, prends-les!" Alors, à partir de ce moment-là, il se rappelait tout le temps : "Je ne les reprends plus." Aussitôt qu’il sentait que ça montait à l’intérieur de lui, cette souffrance, il disait : "Je te donne cause, choix et conséquences." Eh bien, après ce temps, il a commencé à être dans la paix et sans qu’il ait à faire quoi que ce soit, il a vu des changements dans la vie avec ses enfants.

C’est ce que Dieu va faire et il le fait à tous les jours. Nous sommes à l’école de l’Amour. Il va nous montrer comment être dans sa confiance pour atteindre non seulement notre vie, mais toutes celles qui sont en nous. Ça va en prendre de la patience! Mais il a dit, dans la tournée depuis que nous sommes aux États-Unis : «Une goutte d’eau dans l’océan qui veut faire la Volonté de Dieu est une goutte d’eau qui va faire un mouvement dans l’océan parce que cette goutte d’eau-là sera vivante et puis, quelque chose de vivant qui a la puissance de Dieu et qui touche les autres gouttes de l’océan, ça amène la vie». Mais il a dit aussi : «Si votre goutte retombe dans l’océan sans abandonner votre volonté, sans vouloir vraiment vivre la Volonté de Dieu, se sera une goutte d’eau qui ne portera pas la vie et ça ne changera rien.» Nous avons seulement qu’à nous regarder : nous sommes des océans de souffrances, mais il suffit que des petites gouttes qui veulent et voilà que ça change. Alors, laissons à Dieu ce qui est à Dieu et sachons que lorsque Dieu agit, il agit pour tous ses enfants. Alors merci, Seigneur.

 

Nous avons ce soir un prêtre avec nous et c’est le Ciel qui nous l’envoie. Vous savez, nous avons une chair, c’est l’enveloppe de notre âme et cette enveloppe a contribué, avec la volonté humaine, à faire souffrir notre âme. Alors Dieu veut que notre chair prenne conscience qu’elle appartient à Dieu et non pas à la volonté humaine, tout comme le peuple de Dieu, dans le temps de Moïse, a dû avec (le sang de) l’agneau marquer le tour de leur porte afin qu’ils puissent être prêts pour ce qui s’en venait.

Alors, si nous laissons marquer notre chair d’un signe d’amour, d’un signe d’enfants de Dieu, la Croix de Dieu, la Croix de Jésus, Jésus lui-même va dire à son Père : «Ta Volonté, pas ma Volonté», car il est prêt encore, Jésus, à prendre notre volonté et la donner à son Père.

Alors, mon père …