Rencontre avec l’agir de Dieu à Winnipeg (Manitoba),
par son instrument, la Fille du Oui à Jésus.

2004-11-15 – P.M.

 

Jésus : La voix qui se fera entendre viendra de la Volonté de Dieu; personne ne peut connaître la vérité que si Dieu la fait connaître.

La vérité vient à vous lorsque vous voulez la vérité, la lumière se fait voir lorsque vous consentez à voir la lumière : voilà pourquoi Dieu tout-puissant vous fait connaître sa lumière.

La Lumière ne peut venir à vous que si la Lumière se présente; chacun de vous avez le choix de répondre (oui) à la Lumière : les temps que vous vivez sont des temps de grâces.

L’Église est vivante, l’Église est en moi.

Cet instrument qui a consenti à s’abandonner entre mes mains a renoncé à sa volonté humaine, ne voulant que vivre pour moi Jésus.

Chacun de vous avez en vous ma Présence; lorsque vous consentez à vous abandonner en moi, je vous prends et je vous utilise pour vos frères et vos sœurs, vous devenez ce que moi je veux que vous soyez : des ouvriers à mon œuvre.

Je suis venu sur la terre pour vous enseigner ma Parole, ma Parole est celle de mon Père : tout doit être pour mon Père; à chacun de vous de vivre en le Christ afin d’obtenir pour vous la lumière, la vérité.

La puissance du Saint-Esprit vous fait connaître ce qui est en vous; seul le Saint-Esprit peut faire en sorte que vous entendiez mes paroles, rien ne peut venir des humains; lorsque vous voulez voir et entendre, cela n’appartient qu’au Ciel.

La Trinité est : je suis en mon Père, mon Père est en moi et le Saint-Esprit est Lui, nous ne nous séparons pas, car nous sommes Dieu.

Tout pouvoir est en nous : nous sommes le Pouvoir; nous avons le pouvoir sur la vie et sur la mort, nous avons pouvoir sur tout ce que nous avons créé.

Tout ce que vous pouvez voir à l’extérieur vient de nous : Dieu a donné l’intelligence à l’homme afin qu’il serve Dieu, afin qu’il puisse adorer son Dieu d’amour, afin qu’il puisse aimer son prochain, afin qu’il puisse s’aimer lui-même.

L’homme a été créé pour Dieu : ses jours sont comptés sur la terre, toute personne qui est venue en ce monde est venue pour aller vers Dieu le Père.

Moi, Jésus, j’ai porté chacun de vous; lorsque vous êtes venus sur la terre, c’est par le choix de mon Père, et c’est moi, Jésus, qui vais vous conduire à mon Père; il m’a tout donné : j’ai tout pouvoir, mes enfants, sur vous; je suis un Dieu d’amour, et j’aime qui vous êtes; j’aime tout de vous, mais ce qui n’est pas de vous, cela Dieu ne le veut pas.

Vous n’êtes pas faits pour le mal, vous n’êtes pas faits pour le pouvoir, car le pouvoir, mes enfants, n’appartient qu’à Dieu; mais il y a aussi le pouvoir du mal et cela n’est pas pour vous : c’est destructeur le pouvoir du mal, il ne peut vous apporter le bonheur.

Celui qui cherche le pouvoir par lui-même entre dans le malheur, il ne peut (que) connaître le pouvoir du mal, car le pouvoir du mal ne lui est pas donné; le pouvoir du mal appartient à Satan : lorsqu’il a pouvoir sur les êtres humains, ce qu’il leur procure, c’est le mal; il contrôle le pouvoir.

Lorsqu’un être humain se donne du pouvoir, ce pouvoir est contrôlé par Satan;

il devient donc esclave de ce pouvoir, car le pouvoir ne peut appartenir à un enfant de Dieu.

Lui est venu de Dieu sur la terre : il est fait pour l’amour, il est fait pour donner et pour qu’il soit heureux, il faut qu’il apprenne à recevoir de l’amour : l’amour qui ne domine pas, l’amour qui respecte, l’amour qui vient de Dieu.

L’amour ne peut pas venir du pouvoir, il ne peut venir que de Dieu : Dieu est Essence d’amour et vous, vous êtes créés avec l’amour; tout ce que vous êtes est amour : votre chair a été créée par Dieu et tout ce qui est en votre chair a été créé par Dieu.

C’est l’amour qui gère votre vie, c’est l’amour qui fait que tous vos membres sont en santé, c’est l’amour qui fait que vous pouvez penser avec ce que vous êtes.

Lorsque vous êtes amour, vos pensées deviennent pour vous des pensées d’amour : ces pensées vous apprennent à aimer qui vous êtes; lorsque vous apprenez que vous êtes amour, vous prenez soin de vous, vous apprenez à vous alimenter, à bien vous couvrir, à vous donner du repos : tout cela, c’est l’amour qui vous le fait connaître; c’est l’amour de Dieu, ce n’est pas l’énergie, mes enfants, c’est l’amour.

L’amour, c’est un mouvement, il vient de Dieu, c’est la vie, la vie éternelle : Jésus est la Vie.

Je suis la Vie et je suis en vous, je déverse ma Vie en vous, mes enfants, pour vous (apprendre) à bien vous conduire, à bien vous comporter envers votre prochain; votre prochain est moi, car je suis en votre prochain, je déverse ma Vie et ma Vie coule en lui.

Voyez-vous ce que vous êtes et ce qu’est votre prochain ? Ma Vie en vous donne de la vie en votre prochain, et ma Vie en votre prochain vous donne de la vie; vous êtes faits pour Dieu, tout de vous est rempli de la présence de Dieu.

Lorsque vous prenez votre vie et consentez à me la donner, votre vie sur terre prend un essor qui vous emmène vers le bonheur, la paix, la joie : vous ne cherchez plus, vous avez trouvé.

Enfants d’amour, ces paroles vous conduisent à la Lumière.

Vous qui êtes faits pour la vie éternelle, vous qui avez été faits de l’amour de Dieu, vous allez retourner là où vous êtes venus : en Dieu; chaque enfant qui est sur la terre doit y être pour goûter à cet essor d’amour.

Comme il est bon pour chacun de vous de savoir que vous venez de Dieu, la Trinité : mes enfants, vous venez de la Trinité du Dieu tout-puissant.

Dieu le Père a fait sortir de lui Dieu le Fils; Dieu le Fils, Dieu le Père s’aiment d’un amour incommensurable; cet amour est si parfait, si infini, si puissant, qu’il donne la troisième Personne de la Trinité : l’Amour se donne, l’Amour s’aime.

La puissance de Dieu est infinie.

Chaque enfant qui reconnaît qu’il vient de la Trinité apprend qu’il est amour; la Trinité a créé chaque enfant puisque chaque enfant a en lui la Trinité, et la Trinité vous prend en elle, elle fait en vous un mouvement de vie.

La vie est puissante, la vie est Divine : la vie en Dieu vous apprend à vous reconnaître être de lui.

Tout votre être doit converger autour de Dieu, tout votre être doit s’abandonner en Dieu : tout de vous doit mourir en le Fils; vous ne pouvez pas ne pas vous reconnaître amour lorsque vous découvrez que Dieu est en vous : Dieu tout-puissant, Dieu unique.

Dieu a fait tout ce que vous voyez, Dieu a fait tout ce que vous ne voyez pas, et vous êtes vous-mêmes les créatures de Dieu; alors apprenez à tout donner à Dieu, à tout rechercher en Dieu, à tout vous abandonner entre les mains de Dieu.

Ne prenez pas votre vie en main; ne recherchez pas à l’extérieur de Dieu à vous donner le bonheur; ne recherchez pas en dehors de Dieu à vous donner de la santé; ne recherchez pas en dehors de Dieu à vous donner un pouvoir sur vous, à vouloir vous aider : vous vous détruisez; à vouloir vous-mêmes, par vous-mêmes, avec votre intelligence, vous donner un pouvoir afin d’aider votre prochain : détruit l’amour.

Enfants d’amour, il n’y a que Dieu qui puisse vous donner ce qu’il est; il n’y a que Dieu qui puisse vous apporter le bonheur sur la terre; il n’y a que Dieu qui puisse vous redonner la santé qui vous fait défaut à cause de vos péchés; rien, absolument rien ne peut vous redonner la santé totale, une santé d’amour, une santé vraie, Dieu seul à ce pouvoir.

Depuis que les enfants de Dieu sont venus sur la terre, Dieu regarde ses enfants, Dieu voit combien ils ont été dans leur volonté; ils n’ont pu aller vers la Lumière parce qu’ils n’ont pas demandé la lumière; ceux qui l’ont demandée sont si peu nombreux!

À cause de ceux qui l’ont demandée, Dieu a continué de regarder ses enfants :

 les élus de Dieu ont été préparés par les enfants qui se sont donnés.

Avant vous, mes enfants, il y a eu des enfants qui ont prié Dieu afin qu’ils puissent demeurer dans la Lumière, afin que la Lumière soit connue des enfants de la terre, afin que la Lumière, elle-même, vienne éclairer les ténèbres.

Je suis la Lumière, c’est la Lumière, qui est en vous, qui par la puissance se fait connaître à vous.

Le Saint-Esprit, mes enfants, la Troisième Personne de la Trinité, vous fait entendre la voix de la Lumière : cela ne dépend pas de vous, mais de mon Père, Première Personne de la Trinité.

Moi qui suis Dieu le Fils, j’écoute mon Père; moi qui ai tout reçu de mon Père, j’obéis à mon Père : je suis Dieu et parce que je suis Dieu, j’accomplis la Volonté.

Ma Volonté est divine, elle est pure et vous, mes enfants, vous avez une volonté; elle est humaine, elle est imparfaite parce qu’en vous vous avez le mal, vous avez aussi le bien; à cause de votre volonté humaine, vous devez choisir de faire toujours un choix : vous devez vivre pour le bien; vous devez apprendre à vous abandonner, vous abandonner en moi, Jésus, pour reconnaître le bien.

Si vous vous éloignez de moi, vous vous éloignez de mes lois d’amour; parce que je vous nourris de ma lumière, je vous montre la vérité; vous pouvez connaître les lois de mon Père, mais si vous n’avez pas en vous la vérité, la lumière, comment allez-vous reconnaître que vos actions plaisent à mon Père?

Il y a tant d’erreurs qui sont autour de vous!

Les ruses de Satan, vous ne pouvez les voir à cause du mal qui vous habite; son intelligence est (très) supérieure à vous parce qu’à cause du péché originel vous avez perdu l’intelligence qu’Adam avait reçue, à cause du péché originel votre intelligence s’est embrouillée.

Elle est limitée votre intelligence, mais lorsque vous avez reçu le baptême, mes enfants, vous avez reçu la lumière de l’Esprit Saint qui vous a fait voir combien Dieu vous aime; en vous, vous avez pu vivre avec vos dons d’amour, vous aidant à faire le bien autour de vous; chacun de vous pouvez aider votre prochain avec les dons que Dieu vous a donnés : ils sont de Dieu ces dons : pour bien utiliser les dons de Dieu, vous avez besoin de la lumière de Dieu, de la vérité de Dieu.

Vivre sur la terre, c’est vivre avec votre volonté humaine (et) vivre sur la terre en vivant avec l’amour de Dieu, c’est puiser en vous les lumières de Dieu en allant à Jésus : il faut que vous entriez en vous (pour) venir puiser en moi la lumière afin que vous puissiez voir ce qui se passe lorsque vous faites des actions.

Acceptez ma lumière, acceptez de vous laisser plonger dans mon océan d’amour, pas seulement pour vous, mais pour ceux que vous portez en vous, les enfants de Dieu : vous êtes mon Église.

Enfants d’amour, après le péché d’Adam et Ève, Caïn commit le péché contre Dieu et contre le prochain.

Il a ouvert la porte au mal, et le mal a pénétré; à chaque jour, le combat a été rude pour l’homme; il a dû faire beaucoup d’efforts pour ne pas tomber dans les pièges de Satan.

La douleur en Caïn était grande, elle a apporté beaucoup d’erreurs dans le monde; elle a fait naître la vengeance, la jalousie, l’hypocrisie, la haine.

Beaucoup de péchés sont venus et ont habité les enfants de Dieu, il est venu un temps ou le péché surabondait; l’homme était si méchant qu’il se détruisait, il détruisait son prochain, et Dieu ne voulait plus regarder ses créatures : Noé fut le seul qui garda son regard vers Dieu.

Satan avait pouvoir sur ces hommes et sur ces femmes, il avait mis en eux la haine, la haine contre leur prochain : il avait réussi à ce qu’ils ne pensent plus à Dieu, à un tel point que pour eux Dieu n’existait pas.

Ces hommes ont idolâtré, ces femmes se sont données au mal sans retenue; se prostituant avec le mal, ils ont fait naître des mouvements de pouvoir si grands que la terre entière devenait la honte; alors Dieu voulut faire taire la terre qui criait vengeance, car la terre reconnaissait qu’elle venait de Dieu.

Dieu a vengé la terre, non pas par colère parce que Dieu est amour et il ne peut être dans la colère, mais Dieu est et Dieu a le pouvoir sur le mal; tout enfant de Dieu doit craindre Dieu : Dieu est au-dessus de tout, Dieu est justice, et la justice de Dieu est immuable; Dieu n’aime pas le mal, voilà pourquoi Dieu fit pleuvoir quarante jours, quarante nuits sur la terre, afin de détruire ce mal que les hommes avaient apporté.

Et l’homme vint par Noé procréer la terre et mit au monde des enfants de Dieu; la chair, elle, connaissait le mal, elle se souvenait du mal, car les enfants de Noé portaient en eux tous ceux qui étaient disparus : ils portaient les traces du mal.

La chair se souvenait de la colère, la chair se souvenait de la jalousie, la chair se souvenait du pouvoir, et l’homme redevint le mal; mais Dieu regardait ses enfants, il ne voulut pas détruire ses enfants : il multiplia leur langage afin qu’ils puissent former des tribus.

Dieu leur donna des moyens d’être fidèles à sa mémoire, Dieu leur fit connaître qu’ils étaient bons d’être fidèles à lui : il leur donna l’abondance, il multipliait les troupeaux; lorsque les hommes étaient bons, ils vivaient dans la paix; mais d’autres, mes enfants, n’étaient pas dans la paix, ils cherchaient le pouvoir : ils voulaient dominer leur prochain.

Pour dominer leur prochain, ils ont commencé à faire des incantations devant des dieux; ils demandaient à des dieux de pouvoir augmenter leur pouvoir : la méchanceté était en eux; la haine augmentait en eux, ils devinrent des êtres dominateurs voulant tuer leur prochain : ils commençaient à faire (dominer) des tribus contre d’autres tribus.

Ils n’avaient pas gardé leurs pensées vers Dieu, mais vers d’autres dieux; leur haine leur avait fait oublier Dieu : ils sont devenus des êtres immondes ne voulant obtenir que pouvoir.

Le plaisir de la chair devint pour eux une obsession : tout autour d’eux n’était que domination sur l’autre, ils ne se respectaient plus eux-mêmes, ils se faisaient des mouvements contre l’amour; l’amour, qui doit se donner pour recevoir, ne peut se faire qu’entre enfants d’amour, mais eux n’étaient plus l’amour; alors ils prenaient chair en la chair qui n’était pas humaine : ils devinrent plus malsains à mesure qu’ils connaissaient ce qui était défendu.

Pendant ce temps, des enfants connaissaient la présence de Dieu.

Ils offraient à Dieu leurs meilleurs produits qui étaient sortis de la terre; le premier-né du troupeau était offert à Dieu, car ils aimaient Dieu et Dieu les regardait, et Dieu mettait en eux l’amour : ils devinrent donc le peuple de Dieu, les choisis de Dieu.

Vint le temps aussi où Dieu devait montrer à l’homme qu’il était Dieu, que celui qui veut être devant la face de Dieu doit apprendre à craindre Dieu afin de lui être fidèle en tout.

Dieu demanda à Abraham son fils unique, Abraham agréa la demande de Dieu parce qu’Abraham aimait Dieu; il savait que Dieu était au-dessus de tout, il ne voulait pas déplaire à Dieu alors il obéit à Dieu; dans son acte d’obéissance, Dieu arrêta le bras d’Abraham : sa fidélité envers lui était totale; alors Dieu récompensa Abraham; il lui avait promis la Terre Promise pour les descendants d’Isaac; Dieu avait fait aussi la promesse pour les descendants d’Ismaël, car Dieu aimait Abraham.

Dieu jeta son regard sur Sodome et Gomorrhe et en fit sortir Loth : l’amour de Dieu a été si amour qu’il avait voulu sauver les habitants de cette ville en mettant dans le cœur de Loth le besoin de parler à Dieu; Loth parla (à sa maison) de la pitié de Dieu pour les habitants, mais Loth avait reconnu qu’il n’y avait eu point de justes, car après ses multiples demandes, on ne trouva point de justes, alors Dieu demanda obéissance à Loth et y fit sortir Loth, et il fit sa Volonté : Sodome et Gomorrhe disparurent de la surface de la terre.

Mais parce que la femme de Loth n’obéit pas (à Dieu), elle fut changée en matière solide parce qu’elle n’était pas dans l’obéissance; Dieu ne voulut pas punir la femme de Loth, c’est elle-même qui a choisi.

Dieu vous démontre l’amour : je suis l’Amour, Dieu n’est pas punisseur.

Chacun de vous, mes enfants, avez un choix à faire, vous avez le choix d’obéir à Dieu : Dieu met en vous l’amour.

Regardez le geste d’Abraham : dans son obéissance, Dieu récompensa Abraham; lorsque Loth sortit, il avait reçu de Dieu la force d’obéir; les recommandations que Loth fit à sa femme vinrent de Dieu : c’est elle qui a désobéi à Dieu.

Mes enfants, en chacun de vous, vous avez un choix à faire : vous devez demander à Dieu l’amour, vous devez demander à Dieu la lumière, vous devez demander la vérité : celui qui demande la vérité, Dieu montre la vérité; celui qui ne demande pas la vérité demeure aveugle, et il se fait souffrir, et il fait souffrir son prochain.

L’homme doit être obéissant à Dieu : il est de Dieu, il doit aller à Dieu; voyez ce qui s’est passé, mes enfants, vous devez reconnaître que Dieu est toujours présent dans votre vie; ce qui s’est passé au temps d’Abraham, est-ce que cela est différent pour Dieu, pour ce temps? Ne savez-vous pas que Dieu est?

Je suis omniprésent, tout en moi est la Vie, je suis la Vie éternelle; vous, vous faites partie de ma Vie, car avant que vous soyez en ce monde, vous étiez en moi.

Ne vous étonnez pas d’entendre ces paroles, puisque je suis Dieu et, par la puissance du Saint-Esprit, vous pouvez entendre mes paroles; mon pouvoir est au-dessus de tout ce que vous pouvez concevoir, mais moi qui suis amour, je ne vous veux pas esclaves, je vous veux amour : des enfants faits pour aimer mon Père.

Obéir à mon Père : vous avez ce choix; n’oubliez pas, mes enfants, que si vous désobéissez à Dieu, vous vous mettez entre les mains du mal : le mal est le pouvoir (du mal) et le pouvoir du mal, c’est Satan.

Vous ne pouvez obéir à deux dieux.

Je suis Celui qui est et qui sera. Satan est l’ange déchu, il a été créé par Dieu; il est un esprit et tout esprit ne peut se détruire, mais il doit obéissance à Dieu, car il vient de Dieu.

Parce qu’un esprit n’obéit pas à Dieu, il est chassé de la Face de Dieu et il est éternellement loin de la Face de Dieu, car sa désobéissance est au-dessus des humains; puisqu’il a vu Dieu, il a contemplé le pouvoir de Dieu, la puissance de Dieu, il ne peut donc être pardonné par Dieu.

Mais vous, mes enfants, vous qui n’avez pas vu Dieu, vous qui êtes des créatures de Dieu, Dieu reconnaît votre faiblesse parce que votre faiblesse vient de la désobéissance d’Adam : à celui qui veut écouter la Parole, qu’il entende.

Mes enfants, lorsque vous êtes désobéissants envers Dieu vous écoutez donc Satan, c’est lui qui prend un pouvoir sur vous; il veut arracher de vous l’âme, il veut l’emmener avec lui en enfer afin que l’âme connaisse la mort éternelle.

Aujourd’hui, on essaie de vous faire accroire que l’enfer n’existe pas, cela ne peut venir que de Satan, non de Dieu : c’est lui qui ne veut pas que vous sachiez que l’enfer existe.

Lorsqu’un enfant ne croit pas à l’enfer, il ne prend pas garde, il se fait du tort :

il ne faut pas croire au Menteur.

Dans les Écritures, il y a le mot enfer : la Géhenne, mes enfants, existe; croyez-vous que l’Esprit Saint aurait pu instruire les apôtres pour vous mettre en erreur? Le Saint-Esprit est descendu sur les apôtres afin de leur montrer la lumière.

Eux qui avaient vécu avec la Lumière pendant trois ans se sont souvenus de ce que Jésus avait dit; toutes mes paroles vinrent en eux parce qu’elles étaient en eux et lorsqu’ils ont été dans le mouvement de la puissance de Dieu, ils ont témoigné de la Vérité, car ils croyaient en Jésus; là (maintenant), mes enfants, soyez vous-mêmes témoins de la vérité : croyez en l’Évangile.

À tous ceux qui vont vouloir la vérité, ils verront; mais à tous ceux qui refuseront la vérité : (ils demeureront) aveugles.

Pourquoi des enfants sont devenus aveugles? N’est-ce pas parce qu’ils ont écouté le Menteur? Il faut que vous appreniez à demander des lumières à Jésus.

Je me donne à vous à l’Eucharistie, alors croyez que je suis présent dans l’Eucharistie, car bientôt vous allez vous faire du tort : à force de ne pas vouloir voir, vous ne croirez plus que je suis présent dans la Sainte Eucharistie.

Les ruses de Satan sont au-dessus de ce que vous pouvez imaginer.

Il a réussi à envoûter les enfants de Dieu, il a réussi à mettre les enfants de Dieu à sa merci et eux, aujourd’hui, ne sont plus capables de sortir de sa malice.

Des enfants ont donné leur âme à Satan parce que Satan leur a promis un pouvoir, des enfants ont laissé la porte intérieure ouverte, et lui est entré : il leur parle, il leur dit quoi faire et eux écoutent ses paroles.

N’oubliez pas qu’il est un esprit, il peut donc se faire entendre, et des enfants ne jurent que par lui : ils ont l’intelligence du mal, ils ont conclu des plans diaboliques pour pouvoir atteindre les enfants de Dieu.

Comprenez que ces êtres, qui se sont donnés à Satan, croient avoir raison; (ils sont devenus comme ils raisonnent), leur raison de ce qu’ils sont devenus est devenue pour eux vérité, et ce qu’ils veulent : c’est le pouvoir, la domination.

Ils se nourrissent du pouvoir afin d’avoir la main sur tous les enfants de Dieu; leur but est de vous rendre comme eux; ils veulent dominer le monde, et tout ce qui n’est pas comme eux ne peut porter la vérité.

Voyez-vous, pour eux vous n’êtes pas dans la vérité, vous êtes dans l’erreur; la rage en eux est à son plus haut degré, à un tel point que pour eux la solution, c’est de vous détruire.

Mes enfants d’amour, Dieu est plus puissant que le Mal.

Si, moi, mes enfants, je ne déversais pas en vous ma Vie, vous ne seriez plus ici : voyez-vous combien la puissance de Dieu est au-dessus d’eux? Je suis l’Amour et lorsque vous choisissez de bien vous conduire, ils ne peuvent rien contre vous, ils ne peuvent pas vous atteindre.

Mes enfants, je veux vous mettre en garde contre ce que vous avez commencé : vous laissez à l’ennemi de l’Amour du terrain; votre vie vous appartient, elle n’appartient pas au Mal, elle appartient à Dieu, mais vous avez votre vie entre vos mains, c’est à vous de choisir si vous ne la voulez que pour Dieu.

Ils ont conclu des plans contre vous, ils ont réussi à vous faire accroire à un pouvoir : le pouvoir de vous prendre en main; ainsi il était plus facile pour eux de vous faire oublier Dieu lorsque le moment viendrait.

Tranquillement, ils ont voulu vous démontrer ce qui était bon pour vous et ce qu’ils ont eu comme plan était très subtil : mes enfants d’amour, aujourd’hui vous pouvez voir partout dans le monde entier un mouvement nouveau pour vous, celui de prendre soin de vous par le moyen de l’énergie, énergie qui se trouve en vous et que vous pouvez utiliser; mes enfants d’amour, à celui qui veut entendre, qu’il entende.

À chaque fois que Dieu vous parle, vous recevez des grâces afin que vous puissiez vous donner; mes enfants, je veux vous donner de l’amour, de l’abandon; donnez-vous, portez vos frères et vos sœurs; vous êtes membres de l’Église et lorsque vous vous donnez, eux reçoivent.

La vie autour de vous est une vie mouvementée, elle s’est créé des stress.

Elle a oublié son Dieu d’amour, elle a oublié son Dieu de puissance, son Dieu d’obéissance; je suis Jésus, je suis en vous; j’ai tout reçu de mon Père, et tout ce qui est à moi est à vous.

Enfants d’amour, croyez en la Parole de Dieu, croyez que lorsque j’ai enseigné à mes apôtres l’amour de mon Père, ils ont reçu l’amour, ils ont reçu le pouvoir de l’amour.

Tout en mes prêtres était dans l’obéissance à mes lois, à mes enseignements, ils ont été obéissants jusqu’à la mort; ils savaient que tout ce que je leur enseignais était la lumière, la vérité; ils ne craignaient pas le fouet, ils ne craignaient pas la mort, car ils savaient que Jésus, le Christ, mort sur la Croix était Dieu, le Fils de Dieu, le Messie : ils ont enseigné (en) démontrant la vérité.

Mes enfants, aujourd’hui, les enfants connaissent les paroles de l’Évangile,

mais ils interprètent mes paroles (en) voulant faire leur volonté.

Je suis Celui qui est et qui sera, à moi de vous démontrer la vérité; ce n’est pas en cherchant avec la volonté humaine que vous serez dans la vérité, c’est en me laissant votre vie, en étant des tout petits enfants en moi, Jésus.

J’ouvre les yeux à celui qui veut voir, mais je ferme les yeux à l’orgueilleux; j’enrichis de mes grâces le pauvre et j’envoie le riche les mains vides; Dieu connaît la profondeur de votre intérieur; celui qui veut s’instruire avec humilité, Dieu l’instruit de sa Parole, mais celui qui veut prendre ma Parole et s’instruire avec orgueil, lui tombe dans les erreurs, car l’orgueil ne peut être de Dieu, l’orgueil vient de Satan.

Beaucoup d’enfants lisent l’Évangile et ils interprètent mes paroles comme eux leur semblent être vraies : voilà pourquoi il y a tant de religions, voilà pourquoi il y a tant d’erreurs dans le monde; il n’y a qu’une seule vérité et la vérité est en Dieu : il faut mourir en Jésus pour connaître la vérité.

Mes enfants, les enfants de Dieu ont soif de vérité, ils ne veulent pas vivre en étant loin de la Face de Dieu, ils veulent être loyaux devant les enseignements de Jésus.

Les vrais enfants de Dieu souffrent parce qu’ils entendent des paroles qui ne sont pas dans l’Évangile; lorsque je suis venu sur la terre, j’ai parlé d’amour, j’ai parlé d’abandon, j’ai parlé de confiance en Dieu.

Saint Paul a parlé avec sincérité, il a tout donné à son Dieu ne voulant que mourir en Jésus, en le Christ, allant de ville en ville porter la Parole, prévenant tous ceux qui voulaient l’écouter de ne point écouter les menteurs qui disent des paroles qui ne sont pas de Jésus.

Paul a été loyal jusqu’à la mort et à tout enfant de Dieu, j’en demande autant : soyez loyaux en votre vie et vous serez récompensés, mais ne vous écartez pas du chemin que je vous ai tracé, car vous allez souffrir; ce n’est pas moi qui vais vous faire souffrir, c’est Satan et ses acolytes : c’est lui qui va vous faire souffrir.

Mes enfants, il y a dans votre monde des méthodes qui sont contre Dieu,

 des méthodes pour trouver en vous : le bonheur en soi.

Des enfants vous apprennent comment sortir de vous ce qui vous habite; ils vous apprennent à vous relaxer avec des moyens qui ne viennent pas de Dieu, mais des hommes qui ont écouté les dieux.

Il ne peut avoir deux dieux dans votre vie, il n’y a que la Trinité qui est Dieu : aucun autre dieu que la Trinité est Dieu, c’est le pouvoir de Satan qui est déguisé.

Enfants d’amour, il faut que vous écoutiez la voix de votre Dieu; en vous, il y a le bien et le mal : le bien écoute Dieu, et le mal écoute Satan; et je vous l’ai dit tantôt, mais je vous parle au présent; il est bon que vous entendiez mes paroles en le présent, car elles vous donnent des grâces, car je suis, moi, la Présence, je suis la Puissance.

Si vous cherchez en vous Jésus, vous me trouverez; si vous voulez que je vous donne de l’amour, je vous le donnerai, mais si vous cherchez en vous le pouvoir de vous donner de l’énergie, mes enfants, par vous-mêmes, vous allez développer des charismes qui seront du mal; ce ne seront pas des dons de Dieu, mais ils viendront du pouvoir de Satan.

Lorsque vous voulez (vous-mêmes) vous donner quelque chose en vous, soit que l’énergie sorte de vous pour vous donner de la santé, vous utilisez, mes enfants, ce qui vient du mal; vous-mêmes, lorsque vous faites cela, vous ouvrez une porte et vous laissez entrer en vous le pouvoir de Satan.

Lorsque je parle ainsi, mes enfants, je parle (aussi) à ceux qui sont en vous; laissez pénétrer ces paroles en vous pour eux,

Dieu veut aider ceux que vous portez comme s’ils étaient ici; puisque moi je suis ici, eux aussi sont ici : ayez confiance en votre Dieu.

Cette énergie intérieure, mes enfants,

c’est un mouvement qui rassemble les atomes créés par le pouvoir du mal.

L’intelligence qui est de Dieu peut être pour vous, mais si vous utilisez l’intelligence de Dieu et vous vous en servez pour le mal, vous acceptez qu’on transforme ce pouvoir d’amour en un pouvoir de contrôle : vous mettez donc ce contrôle entre les mains du mal, et lui peut vous faire accroire ce qu’il veut.

Il peut vous faire entrer dans la profondeur de votre être, il peut vous faire sentir dans un état de non-mouvement afin que vous puissiez sentir en vous un engourdissement qui prend tous vos membres et les rend inactifs : cela fait de vous un être réceptif à ce qu’il veut entrer en vous; vous commencez à respirer un air vicié qui est rempli de malice; sans vous en rendre compte, (sans que cela soit perçu par vous) mes enfants, Satan pénètre par les orifices de vos fosses nasales, il pénètre votre cerveau : cela vous procure un vide en vous; vous ne pensez plus, vous êtes à la merci d’une énergie qui est contre vous : cette énergie pénètre dans les profondeurs de votre être allant jusqu’à l’extrémité de votre être; toutes vos extrémités sont remplies de cet air vicié, et cet air se concentre au milieu de votre être comme un mouvement qui tourne sur lui-même, déployant des milliards de particules en vous qui habitent votre intérieur. Cette énergie est entrée par le pouvoir de Satan, elle se fait connaître à vous, créant à votre insu des malaises : ce qui fait de vous des enfants n’écoutant que ce que lui veut; dans un premier temps cela vient à petites doses ne voulant pas vous effrayer, car il sait contrôler l’être que vous êtes; puisqu’il vous a étudiés, il n’a pu entrer en vous que si vous, vous laissiez une place ouverte, car Dieu ne lui a pas permis de pénétrer en vous sans que vous vous le consentiez : vous seul avez le pouvoir de dire oui ou de dire non.

Comprenez, mes enfants, qu’il a tout fait pour vous rendre réceptifs à ses pièges.

Il a inventé plusieurs moyens d’ouvrir votre intérieur : combien font le yoga? Vous mettant dans des positions qui vous paraissaient être une méthode de contorsion pour laisser mieux entrer l’air en vous, il vous apprenait à être à la merci du pouvoir : le pouvoir qui n’est pas de Dieu est un pouvoir dominateur.

Dieu déverse en vous des grâces, Dieu vous donne des grâces d’amour, afin que vous puissiez à votre tour donner, afin que vous puissiez être amour pour vous et votre prochain, afin que vous puissiez être dans la paix, mais lorsque vous utilisez un pouvoir, ce pouvoir qui semble être de vous n’est pas de vous : rien ne peut venir de vous, tout ce qui vous appartient, c’est votre oui ou votre non.

Lorsque vous dites oui à quelqu’un qui veut vous faire connaître des méthodes de relaxation afin que vous puissiez retrouver de l’énergie physique, rien ne vient de vous, mais de la méthode; et cette méthode a été connue des hommes par le pouvoir de Satan, et l’intelligence qui vient de Dieu s’est donc mis au service par votre oui entre les mains de votre prochain qui, lui, a mis sa vie entre les mains de Satan;

il a fallu que des enfants se donnent à Satan afin d’obtenir le pouvoir : la domination sur le monde; ils ont appris de Satan comment obtenir ce qu’ils voulaient, et vous, sans vous en rendre compte, vous êtes tombés dans le piège de ces enfants qui, eux, ont comme maître Satan.

Tous ceux qui n’ont pas demandé l’aide de Dieu pour regarder la vérité n’ont pas pu voir, et ils ont utilisé ces méthodes : aujourd’hui, beaucoup d’enfants sont aux prises avec le pouvoir de Satan.

Il fallait, mes enfants, que Satan ait une ouverture pour entrer en vous.

Il veut détruire votre âme, mais ceux qui prient, ceux qui se donnent, aident leurs frères et leurs sœurs, soutiennent leurs frères et leurs sœurs dans un combat : plusieurs qui se sont adonnés à ce pouvoir ont pu s’en sortir, car ils ont accepté les grâces de Dieu.

Mes enfants, vous qui avez prié, (qui) avez aidé vos frères et vos sœurs, il faut que vous continuiez, car beaucoup se sont laissé prendre; même vous, vous vous êtes laissé prendre, mais ma Mère a veillé sur vous.

Combien ont fait du yoga? Combien ont pratiqué des méthodes de relaxation de toutes les formes? Mes enfants, vous avez utilisé de la musique pensant que cela était bon pour vous : combien se sont relaxés au son (captivant) de la forêt?

Écoutez : lorsque vous entendez des sons qui viennent de l’extérieur et que vous vous en servez pour vous donner de la relaxation, cette musique qui vient de l’extérieur remplace les grâces de Dieu.

Elle est étrangère à vous cette musique, elle a été inventée par des hommes et ces hommes n’ont pas demandé l’aide de Dieu puisqu’ils se sont donné eux-mêmes un pouvoir : (celui) de vous relaxer et sans vous en rendre compte, vous avez joué à ce jeu; vous n’avez pas voulu donner de la place au mal, cela s’est fait sans vous en rendre compte, mais vous avez tombé dans le piège de Satan; et cette musique est entrée en vous, et cela vous a rendus faibles; plus vous étiez dans ce mouvement et plus le mal pouvait prendre de la place; moi qui suis en vous, je vous déversais des grâces qui venaient de vos frères et de vos sœurs qui, eux, ne croyaient pas à cela.

Enfants d’amour, vous êtes à moi, j’ai attendu ce moment afin que vous puissiez comprendre et voir.

(Tout) cela a apporté d’autres mouvements : beaucoup ont cru nécessaire d’aller vers des relaxations, ils ont été vers des personnes qui ont appris comment les masser avec le pouvoir de l’énergie.

Ces (enfants de Dieu) connaissent des méthodes que l’on appelle reiki; eux utilisent cette méthode qu’ils ont apprise croyant que cela vient de Dieu, croyant que Dieu a donné l’intelligence pour se servir d’une énergie qui est autre que celle de Dieu, croyant que ces dons peuvent se développer : il n’y a que le Saint-Esprit qui peut donner les dons, il n’y a que le Saint-Esprit qui donne l’amour.

Dieu est si amour, il n’a pas besoin de passer par l’extérieur pour entrer puisque Dieu habite l’intérieur; je suis en vous et c’est en vous que je vous donne des grâces; n’écoutez pas ceux qui croient à cela; sans qu’ils le sachent, ils ont accepté de faire le jeu de Satan : priez pour qu’ils puissent accepter la vérité.

Plusieurs se sont adonnés à cette méthode, plusieurs se sont rendus maîtres au-dessus des autres[1] : Dieu ne met pas des enfants au-dessus des autres; Dieu donne à ceux qui demandent, Dieu donne gratuitement, il ne mettrait pas des enfants au-dessus des autres afin que ceux-ci puissent avoir de l’amour, de la santé; Dieu est amour, il ne fait pas cela : je suis avec vous, je ne suis pas contre vous, je ne peux donc favoriser quelques-uns au détriment des autres.

Mes enfants d’amour, il y a aussi d’autres mouvements qui sont utilisés.

Écoutez bien : on utilise des aiguilles qu’on implante dans la chair à un certain niveau pour faire ressortir l’énergie qui habite l’intérieur : ces aiguilles qui sont de l’extérieur touchent certaines parties pour faire circuler une énergie intérieure faisant place au mal.

Mes enfants d’amour, le mal a un pouvoir sur vous, il peut vous faire croire que vous êtes guéris; ainsi en déplaçant le mal pour le placer ailleurs, vous, vous croyez que cela est guéri.

C’est comme quelqu’un qui s’endort, il ne s’aperçoit pas qu’on fait quelque chose sur lui, qu’on déplace une douleur pour la placer ailleurs; lorsqu’il se réveille, il s’aperçoit que sa douleur n’est pas, mais après un certain temps, une nouvelle douleur apparaît mettant l’être dans une tension.

Dieu est le seul qui guérit, ce n’est pas en mettant l’énergie (à l’endroit douloureux) qui fait que vous êtes guéris; la puissance est de Dieu, elle n’est pas de vous. Dieu a fait l’être que vous êtes.

Ce sont les grâces qui font que vous soyez amour, ce sont les grâces qui font que vous prenez soin de vous, ce sont les grâces qui vous apprennent à être dans la paix, ce sont les grâces qui vous apprennent à reconnaître la bonté de Dieu, ce sont les grâces qui font que vous puissiez vous donner à votre prochain, ce sont les grâces qui vous montrent comment vous alimenter, ce sont les grâces qui vous apprennent à prendre soin de l’être que vous êtes, ce sont les grâces qui vous montrent que tout est de Dieu.

À vouloir faire de vous des êtres entre les mains de ceux qui connaissent l’énergie, vous venez à oublier que vous êtes faits de l’amour de Dieu : vous (donnez) de l’importance à ce qui est énergétique, et vous venez à oublier les grâces.

Les grâces, mes enfants, c’est l’amour de Dieu, l’amour de Dieu est la puissance qui vous habite; en vous, il y a l’amour de Dieu, et l’amour de Dieu est un feu d’amour.

Nourrissez-vous de l’amour de Dieu, mes enfants, et vous verrez que vous n’aurez pas besoin de vous alimenter d’une énergie qui ne peut vous apporter que le malheur.

À force de faire confiance à un dieu qui n’est pas moi : vous paralysez vos membres, vous devenez des êtres qui n’ont pas confiance en Dieu, vous doutez de la puissance de Dieu, vous faites plus confiance en ces méthodes qu’en les grâces de Dieu.

Vous priez pour me demander des guérisons, mais vous n’y croyez pas;

vous croyez que ces méthodes sont plus efficaces que mes grâces.

Si vous pensez ainsi, mes enfants, n’est-ce pas parce qu’il est pénétré en vous ce mal? Pouvez-vous contenir cette énergie dans votre main? Pouvez-vous la voir cette énergie dans votre main? Comment faites-vous (pour avoir) confiance en ce que vous ne voyez pas, (en ce) que vous ne pouvez peser? N’est-ce pas parce que cela est invisible?

Vous pouvez sentir par contre une force, vous pouvez sentir que cela à un effet sur vous : comment se fait-il qu’il y a un pouvoir en vous? Comment se fait-il que vous acceptiez qu’un pouvoir entre en vous? N’est-ce pas parce qu’il est entré en vous par votre acceptation? Vous acceptez, mes enfants, qu’on fasse de vous des êtres qui croient à un pouvoir : un pouvoir du Yin et du Yang : lumière et noirceur.

Voyez-vous, mes enfants, ce qu’on a réussi à faire de vous? Ces méthodes ne viennent pas de Dieu, de votre Dieu Trinitaire, mais du dieu des ténèbres, celui qui fait de vous des êtres impropres à l’amour de Dieu.

Vous connaissez le premier commandement de Dieu : «Tu adoreras ton Dieu de toute ton âme, de toutes tes forces, de tout ton esprit, de tout ton cœur» : adorer Dieu, c’est l’aimer au-dessus de tout ce qui est, c’est aimer un Être qui nous donne mais que nous, nous ne pouvons pas donner parce qu’il est au-dessus de nous; alors lorsque vous acceptez de faire sortir votre énergie de vous, vous vous donnez un pouvoir au-dessus de Dieu, vous adorez donc qui vous êtes.

Comme cela est subtil de la part de Satan à vous faire tomber dans l’idolâtrie!

Vous commencez à croire à toutes ces méthodes comme étant bon pour vous.

En vous disant que Dieu a donné l’intelligence à l’homme pour vous donner du bien, en vous disant aussi que Dieu vous aime : "Il veut que nous soyons en santé, il veut que nous aidions notre prochain", tout cela est vrai, mais pas au-dessus de Dieu; il faut donner la place à Dieu : toute la place à Dieu.

Dieu donne aux hommes ce qu’ils ont besoin pour aider leur prochain; Dieu donne l’amour, il ne donne pas le pouvoir sur le prochain; lorsque vous recevez un pouvoir en vous par des méthodes, ce pouvoir est sur vous : il ne vous donne rien, il prend, et il vous utilise contre vous et contre votre prochain.

Combien ont appris l’ennéagramme cherchant à découvrir le caractère des autres, les différents tempéraments, afin de découvrir ce qui convient à l’un et à l’autre afin de ne pas se nuire?

Est-ce que Dieu aurait fait des enfants qui peuvent nuire aux autres? Est-ce que Dieu aurait permis que l’intelligence humaine apprenne que ce (qu’il a créé) pourrait nuire au prochain? Est-ce que Dieu aurait permis aux enfants d’étudier des méthodes pour ne pas tomber dans l’erreur s’ils s’associaient avec des tempéraments différents des siens?

Les tempéraments, c’est vous avec ce que vous êtes; vous venez de Dieu et Dieu a donné à chaque enfant des dons d’amour afin qu’ils puissent se donner, afin qu’ils puissent aider leur prochain, non pas l’éviter : Dieu donne, Dieu pardonne, Dieu est amour.

Voyez, mes enfants, combien tombent dans des erreurs!

Dans le dernier des temps, il est dit qu’il y aurait beaucoup de prodiges, et qu’il y en aurait beaucoup qui tomberont dans les pièges de ceux qui écouteront Satan.

Il a été difficile pour vous de voir et d’entendre parce que Satan a fait cela subtilement, mais j’ai toujours veillé sur vous, j’ai toujours voulu prendre soin de vous.

Oh! mes enfants, lorsque vous allez vers des personnes qui veulent vous aider, priez pour eux afin qu’ils soient en Dieu, qu’en Dieu!

S’ils croient à des dieux, s’ils croient à des pouvoirs autres que les grâces de Dieu, abandonnez-les-moi entre mes mains; priez pour eux afin qu’ils puissent voir la lumière, afin qu’ils puissent connaître la vérité, et lorsqu’ils acceptent de vouloir connaître, instruisez-les sur la vérité, car cet enseignement les aidera, et s’ils acceptent de tout donner à Dieu : Dieu comblera leurs dons, il multipliera les grâces afin qu’ils puissent être au service de leur prochain.

Mes enfants, j’ai donné de l’amour à mes enfants afin qu’ils puissent donner à leur prochain.

Regardez aujourd’hui la médecine, cela est bon pour l’homme lorsque cela est fait avec l’amour de Dieu, avec les grâces de Dieu, mais si cela est fait avec l’orgueil, cela nuit à l’homme.

Combien la science aujourd’hui a été contre l’homme!

(Les hommes de sciences) qui auraient dû donner à l’homme ce qu’il a besoin en instruisant leurs malades sur l’amour, en instruisant leurs malades sur la façon de bien manger (avec) une bonne nourriture naturelle loin des produits chimiques, loin de tout ce qui est impur, ont préféré leur donner des médicaments ne donnant pas au corps la santé, mais en faisant disparaître le mal pour en donner un autre : on ne peut soigner une chair d’amour avec des produits sans amour; tout ce qui vient de Dieu est amour, mais tout ce qui vient de l’homme à cause de l’argent n’est pas amour.

Mes enfants, priez pour que vos médecins puissent voir la lumière, priez pour ceux qui sont dans les recherches soient amour envers leur prochain, priez pour qu’on puisse mettre entre vos mains des produits qui vont vous aider, car Dieu connaît ce qu’ils font, ils ne peuvent cacher à Dieu leurs mauvaises actions; si mes enfants sont trompés par eux, ils ne me tromperont pas : à ceux-là qui veulent voir et entendre, qu’ils voient et entendent.

Mes enfants, soyez dans l’amour et je vous demande de me donner tout ce que vous prenez, je vais bénir tout ce que vous prenez : ayez la foi en moi, donnez-moi tout de vous, donnez-moi votre santé.

Et vous qui êtes à la recherche de l’énergie, s’il vous plaît, mes enfants, je ne puis vous forcer à renoncer à toutes ces méthodes mensongères, trompeuses, car c’est à vous de choisir.

Il faut que vous demandiez les grâces de la Lumière afin d’aider vos frères et vos sœurs.

Et vous qui choisissez des paroles qui vont vous aider à faire votre journée : paroles positives, paroles trompeuses, car les paroles qui sont devant vous et qui ne viennent pas de Dieu vous démontrent un pouvoir sur vous; ne soyez pas des petits anodins, car si vous ne connaissez pas la provenance de ces paroles, n’est-ce pas parce que vous acceptez d’être anonymes? Vous devenez ce que vous êtes.

Il faut que vous sachiez que Dieu est la Parole et que toute parole doit venir de moi; celui qui ne cherche pas l’amour de Dieu en tout est loin de l’amour de Dieu, il trouve ce qu’il veut et le résultat est ce qu’il a trouvé.

Mes enfants, j’ai tant donné, allez puiser des paroles d’amour dans mon Évangile, allez dans les proverbes, allez dans les psaumes et rendez grâce à Dieu : Dieu vous donne de l’amour, il n’y a pas d’erreur en Dieu; Dieu ne trompe pas sa créature, car vous venez de moi, vous êtes de moi.

On essaiera, mes enfants, de vous tromper; lorsque vous parlerez (disant) que cela n’est pas de Dieu, car vous êtes témoins de mon amour pour eux, vous témoignerez de ce que vous avez entendu et ceux qui ne voudront pas vous écouter, vous me les donnerez; mais ceux qui diront oui et qui demanderont : "Donne-moi des preuves", vous leur en donnerez; vous leur ferez entendre (ou lire) ce qui est; mes enfants, j’ai donné aussi à d’autres instruments d’amour ma vérité, ma lumière; à ceux qui veulent voir, qu’ils voient.

 

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Dieu nous a montré sa Volonté, il veut que nous puissions aider nos frères et nos sœurs.

Il y a beaucoup d’erreurs qui sont dans notre vie; nous-mêmes, nous avons fait des choses que nous n’aurions pas dû faire, mais comme nous nous sommes abandonnés en Dieu, Dieu maintenant nous (les) montre avec ses grâces.

Nous devons rendre grâce à Dieu pour ce que nous venons d’entendre; c’est parce que Dieu nous aime qu’il veut que nous soyons tout à lui : il ne néglige personne.

Il y a des personnes qui ont reçu des dons et qui peuvent ressentir que certaines personnes sont en présence d’esprits qui ne sont pas de Dieu.

Dieu veut aussi que je donne un témoignage : je n’étais pas une personne qui croyait aux esprits; je croyais à (l’existence de) Satan parce qu’on en a parlé dans notre petit catéchisme, mais je ne croyais pas à tout ce qu’on pouvait conter.

Lorsqu’on disait qu’il y en avait qui avaient comme des aiguilles dans la peau, ça je n’y croyais pas, je disais : "C’est impossible"; je ne croyais pas au vaudou, je ne croyais pas à tout ce pouvoir qui pouvait entrer en nous, mais Dieu m’a mis dans des situations qui m’ont ouvert les yeux; s’il ne me l’a pas fait dès le commencement, c’est parce que j’étais trop petite pour croire à tout ça.

Comment croire qu’il y a des esprits qui sont autour de nous? Comment croire qui peut nuire à notre vie? Comment croire que cela existe dans le monde, nous, en 2004?

C’est comme si quelqu’un m’avait dit : "Crois-tu aux sorcières?" Moi qui disais aux enfants que je gardais que les sorcières ça n’existe pas, mais ça existe!

Les acolytes qu’on appelle les anges déchus, ça existe; (ils) ne sont pas seulement en enfer, ils sont avec nous, parmi nous : ils peuvent même entrer en nous!

La première fois que j’ai entendu ça, j’ai dit : "Ben, notre Saint Père n’existerait plus parce qu’il se serait tout de suite attaqué à lui", mais Jésus m’a dit : «Il faut que la personne consente, l’âme appartient à Jésus».

Elle n’appartient à personne d’autre qu’à Jésus, et l’âme habite notre corps, c’est donc son temple; alors Dieu a protégé le temple pour protéger l’âme, mais nous pouvons ouvrir la porte de notre temple, ainsi il peut attaquer notre âme.

Alors Satan a pris plusieurs méthodes (pour l’attaquer).

Ça fait peu de temps que je connais que l’horoscope, la réflexologie, l’acupuncture, et je viens juste de l’apprendre d’ailleurs parce qu’aujourd’hui nous étions à un endroit, je ne dirai pas où par respect, mais j’étais à un endroit et j’ai vu le mot "réflexologie"; alors Jésus a dit : «Regarde, ma fille, comment on a pu tromper mes enfants : on prend un pouvoir et on l’utilise pour aider mes enfants, mais la personne qui utilise cela ne sait même pas que cela vient de Satan», et c’est ce que nous avons fait, tous, nous autres; alors j’ai compris que cela n’était pas de Dieu.

Ça m’a comme un peu déboussolée; je savais qu’il me faisait découvrir quelque chose, je savais qu’il fallait m’abandonner : à chaque fois que Dieu veut nous faire avancer dans la lumière, il nous demande l’abandon : c’est comme ça qu’on va pouvoir aider nos frères et nos sœurs.

Il y en a dans notre famille qui ont touché à des méthodes telles : la massothérapie qui est utilisée avec de l’énergie, qui vient de l’espace (des étoiles), ne vient pas de Dieu; Jésus vient de nous dire que nous ne pouvons pas utiliser une énergie autre que ses grâces d’amour qui sont en nous; si on utilise de l’énergie pour nous soigner, pour nous faire du bien, maintenant que nous venons d’entendre cela, nous acceptons un pouvoir qui n’est pas de Dieu.

Nous ne pouvons pas aller maintenant vers ces méthodes, mais Dieu veut aussi nous faire aller plus loin : nous devons aider nos frères et nos sœurs.

Nous ne devons pas demeurer silencieux.

Lorsqu’on entend même nos enfants dire : "Je te lis l’horoscope!"; nous devons leur dire que cela n’est pas de Dieu.

On savait, nous, que l’horoscope n’était pas bon, on disait : "Ah ça, je n’y crois pas!" mais maintenant nous ne devons plus le dire de cette façon-là, nous devons leur dire : "Cela n’est pas de Dieu".

C’est comme quelqu’un qui va aller voir un acupuncteur, nous devons dire que cela n’est pas de Dieu; c’est comme le yoga, plusieurs font du yoga; nous devons le dire aussi que cela n’est pas de Dieu.

Ainsi que les paroles positives, les calendriers en sont pleins; nous ne devons pas accepter cela, cela n’est pas de Dieu : nous devons aller vers les paroles de l’Évangile.

Si nous nous servons de paroles positives pour nous donner un mouvement de relaxation, de paix, nous acceptons le pouvoir qui va avec : cela ne porte pas de grâces; les paroles humaines ne portent pas de grâces, seules les paroles de Jésus portent des grâces; alors si on veut se nourrir (durant) notre journée d’une bonne parole, mieux vaut en prendre une qui vient de Dieu.

Jésus m’a montré (en moi) quelque chose, il y a quelques jours de cela, (juste) avant d’arriver ici : j’ai vu une personne qui était dans une noirceur très profonde; je savais qu’elle n’était pas de la terre : elle était toute noire la personne.

Elle voulait sortir de cet endroit pour venir à la lumière, alors elle devait attendre qu’on lui ouvre la porte.

Au-delà de cette porte, à la lumière, j’ai vu une (autre) personne, une personne qui semblait être attachée dans une voûte; alors cette personne tenait quelqu’un devant elle : elle le tenait très fort et elle aspirait son air;

lorsqu’elle eut terminé, elle l’a jeté par terre, et la personne qui était dans cette voûte s’est éloignée de cette personne qui était par terre; elle marchait avec orgueil, et elle a été dans un endroit qui semblait un petit peu plus haut avec plus de lumière, alors elle a pris une porte vers le monde.

Je ne comprenais pas ce qui se passait, mais je voulais qu’elle sorte avant que l’être des ténèbres arrive.

Lorsque la personne est sortie dans le monde, l’être des ténèbres (a pénétré) et a pris la personne qui était par terre et l’a aspirée et il est sorti à l’extérieur.

Dieu m’a donné beaucoup d’abandon, il m’a fait comprendre que ce que j’avais vu était deux façons différentes de nous perdre :

-       la première, ce sont les enfants qui croient à des dieux;

-       la deuxième, ce sont les enfants qui se sont laissé prendre aux pièges des dieux par Satan.

La personne qui était dans la voûte attachée, c’était une personne très séduisante; elle a séduit les enfants de Dieu, en leur démontrant qu’ils pouvaient avoir des paroles pour eux : elle leur a donné ses paroles.

Par ces paroles, elle a démontré aux enfants de Dieu qu’ils pouvaient prendre ses paroles et s’en servir pour aider leur prochain : ces paroles devenaient pour nous des paroles mensongères, mais on y croyait : cette personne représente le Nouvel Âge.

 C’est dans notre vie, et nous avons cru à ces paroles; elles sont entrées en nous ces paroles et nous ne nous sommes pas douté que cela (venait) des dieux, et les dieux ne sont pas de Dieu; ce sont les acolytes de Satan, ils sont le mal : ils provoquent les maladies, la guerre, les épidémies, ils sont autour de nous.

Nous ne nous sommes pas douté que cela venait de cette façon lorsque nous avons entendu les paroles : "Il viendra un temps où les anges du mal seront parmi nous, ils répandront leurs erreurs parmi nous et ils seront pour nous un désastre".

Nous voyons autour de nous tout ce que le Nouvel Âge a pu faire; nous n’avons pas pris garde à tout cela et nous y avons cru; on a pensé que cela était bon pour nous, et nous sommes venus à ne plus croire en Dieu.

Nous savons que Dieu est avec nous, mais nous avons perdu la foi en l’amour de Dieu : voilà pourquoi il y a tant de misères dans le monde, pourquoi il y a tant de maladies dans le monde.

Nous avons, sans nous en rendre compte, contribué à tout ce qu’il y a de mal dans le monde.

L’Église aujourd’hui souffre beaucoup.

 L’Église, c’est chacun de nous : tous les membres de l’Église; de toute religion, nous sommes enfants de Dieu : nous sommes en Jésus.

Regardez ce qui se passe dans les autres religions : pourquoi ne croient-ils pas en la Sainte Vierge? Parce que Satan ne veut pas. La Sainte Vierge, c’est celle qui va écraser la tête de Satan, et lui le sait, car cela a été annoncé dès qu’il a été puni d’avoir tenté les enfants de Dieu : voilà pourquoi aujourd’hui beaucoup de nos enfants quittent la religion catholique et ne veulent plus croire en Marie.

Nous ne pouvons pas accuser nos frères et nos sœurs, nous ne pouvons que nous regarder et nous donner à Jésus : être obéissants à Jésus pour ceux qu’on aime.

Ce que nous avons fait, nous l’avons fait sans nous en rendre compte.

N’avons-nous pas fait ce qu’Adam et Ève ont fait? Ils ont voulu eux-mêmes devenir des petits dieux en connaissant le bien et le mal et nous, nous avons voulu nous-mêmes nous donner du bien : alors, aujourd’hui, nous voyons le résultat de ce que nous avons fait : nous avons voulu nous prendre pour des petits dieux.

Mais Jésus nous aime, Jésus a toujours pris soin de nous parce qu’il est en nous : il veut que nous continuions à aider notre prochain.

Lorsque j’ai vu l’être des ténèbres entrer et aspirer l’être qui est tombé par terre, cela représentait ceux qui sont habités (par) des anges déchus; c’est comme s’ils n’étaient plus eux-mêmes, qu’ils étaient les anges des ténèbres, et eux ont mission de faire périr l’Église en attaquant les enfants de la Lumière.

En se servant du Nouvel Âge, nous perdions des forces; alors eux, les enfants des ténèbres, pouvaient plus facilement attaquer l’Église.

En attaquant l’Église, en détruisant le cœur même de l’Église qui est nous, - parce que nous sommes les membres de l’Église (et) nous croyons en Jésus, mais perdons la foi en Jésus, nous devenons comme maniables entre les mains de Satan - alors nous perdions la foi;

et vivre sans Dieu, c’est vivre sans amour, (et) vivre sans amour, c’est se détruire, c’est faire la guerre à nos frères et à nos sœurs;

alors si nous faisions la guerre à nos frères et à nos sœurs, il y aurait un grand désordre dans le monde : les lois d’amour tomberaient, il y aurait beaucoup de révoltes, on ne ferait plus de bien autour de nous, on n’aiderait pas le pauvre, on détruirait celui qui vit dans un confort moyen, alors on donnerait tout pouvoir aux riches;

et comme il n’y aurait que les riches qui auraient tout pouvoir, ils se tourneraient, eux, vers celui qui a le contrôle : celui qui (est entré et est) sorti à l’extérieur; ils seraient les enfants des ténèbres, ce seraient eux qui auraient le pouvoir avec leur argent, alors ils prendraient tout pouvoir sur le monde entier : cela ne peut se faire que si nous, nous refusons la lumière;

(Satan) il n’a pas le pouvoir sur Dieu : Dieu a le pouvoir parce qu’il est Dieu.

Si nous acceptons de voir la vérité et la lumière, Dieu va déverser des grâces en nous, alors il ne pourra pas détruire les enfants de Dieu, il ne pourra pas détruire l’Église, il ne pourra pas détruire nos prêtres et nous, nous conserverons la foi, et Dieu règnera sur toute la surface de la terre.

C’est à nous de regarder la vérité, pas avec la peur.

La peur n’existe pas en les enfants de Dieu qui voient la lumière, on a peur que si on est dans les ténèbres.

Il faut croire à ce qui est : beaucoup d’enfants autour de nous se donnent à Jésus.

Dieu a attendu avant de nous faire entendre cela parce que nous n’aurions pas été prêts à entendre ça; on aurait refusé la vérité; on aurait refusé de savoir que nous nous sommes laissé prendre au piège de Satan; on n’aurait pas voulu croire qu’il y a des anges de ténèbres parmi nous; on n’aurait pas voulu entendre parler de Vaudou malgré que nous savons que cela existe;

cela nous aurait dérangés parce que nous aimons notre confort, nous aimons ce que nous avons accumulé : nous avons même oublié ceux qui meurent de faim.

Dieu nous parle ainsi afin que nous puissions être amour pour nous-mêmes, amour pour nos frères et nos sœurs.

Le Nouvel Âge n’est pas l’Église.

Le Nouvel Âge n’accepte pas l’amour de Dieu infini qui se donne à son prochain, qui prie pour son prochain, parce que le Nouvel Âge c’est le moi, l’individualisme.

Le Nouvel Âge nous apprend à développer notre moi, à nous servir des droits humains au détriment de notre prochain : on nous apprend à nous servir des lois contre notre prochain en l’écrasant au lieu de prier pour lui.

Dieu est en train de nous montrer la lumière : nous nous sommes, nous-mêmes, laissé prendre au jeu de l’ennemi; nous avons fait valoir nos droits croyant que cela était bon pour nous, mais à chaque fois que nous faisions ça, nous écrasions notre prochain, alors on s’écrasait soi-même.

Voyez-vous, tous ceux qui se servent des lois pour écraser le prochain sont contre eux : c’est contre nous-mêmes que nous faisons des lois.

L’homme qui croit se protéger par des lois humaines et qui écrase son prochain n’est pas amour pour lui; dans l’Évangile, il est dit : «Celui qui veut ton manteau, donne-lui», alors il ne faut pas accuser notre prochain de vol, il faut le lui donner.

Comment concevoir tout ça dans notre monde?

On va dire : "Eh bien, il va venir prendre mon auto, il va falloir que je lui donne".

C’est parce qu’on n’a pas foi en Dieu qu’on parle comme ça; Dieu habite tous les enfants du monde, Dieu va leur donner des grâces d’amour; si nous traitons notre frère de voleur, il va (toujours) croire qu’il est voleur, alors il va continuer à se considérer comme un voleur.

Dieu nous dit : «Aime ton ennemi, prie pour lui», alors il faut prier pour ceux qui volent; si on ne le fait pas, qui vous dit qu’un jour vous ne le rencontrerez pas et qu’il ne vous volera pas? Voilà pourquoi il faut prier pour lui.

Il ne faut pas négliger la prière, elle est une parole qui monte à Dieu et nous, nous démontrons à Dieu que nous croyons en lui, parce que si on demande (quelque chose), c’est pour recevoir.

Il en est de même pour celui qui fait le mal, qui frappe les enfants : nous ne devons pas le (juger) de violent, nous devons le voir comme un enfant blessé, comme notre frère blessé; nous devons prier pour lui afin qu’il puisse recevoir des grâces de guérison; il a été atteint par le mal, alors nous devons l’aider, pas le juger ni le condamner; Dieu est en lui et il va l’aider, mais si cet enfant ne lui demande pas de l’aide, nous, nous devons demander pour lui; nous devons protéger nos enfants, c’est à nous de protéger nos enfants en demandant à Dieu de le faire.

S’il y a tant de violence dans le monde,

n’est-ce pas parce qu’on ne croit pas que Jésus habite tous les enfants du monde?

Il est Dieu, il est la Puissance; nous allons communier le dimanche, nous allons recevoir Jésus, nous croyons que Jésus est en l’Eucharistie quand nous le prenons en nous; si Jésus a le pouvoir de se mettre tout petit en cette hostie, lui qui est Dieu, lui qui est en son Père et en l’Esprit Saint, et qu’il vient en nous, alors si nous croyons ça : nous croyons qu’il peut tout pour nous.

Il n’y a pas de limite en Dieu, c’est nous qui nous mettons des limites, à cause de notre manque de foi.

Nous ne changerons pas du jour au lendemain, mais si nous acceptons de tout laisser à Jésus, c’est lui qui va nous changer, et il va changer ceux que nous portons en nous tranquillement.

Jésus veut mettre l’amour en nous pour que nous soyons des enfants d’amour, mais nous croyons que ce qu’il nous a annoncé dans l’Évangile n’est pas pour nous : il faut croire que tous les élus de Dieu vivront sur la terre en êtres d’amour, lorsque nous croirons à tout cela, tout cela sera (dans l’accomplissement).

Ne laissons pas Satan tromper nos vies en se servant de nos frères et de nos sœurs pour nous dire que cela n’est pas vrai.

Depuis des milliers d’années nous vivons avec le péché; le péché a fait de nous des êtres qui ont des douleurs physiques, des douleurs mentales aussi : il n’en tient qu’à nous de tout donner à Jésus.

Il ne faut pas que notre foi diminue.

Depuis quelque temps, notre foi augmente, nous commençons à voir la lumière, à vouloir croire que Jésus est venu sur la terre et a pris tous nos péchés et les a amenés à la mort, qu’il est ressuscité et glorifié par le Père, et qu’il sera pour nous notre glorification.

Jésus nous habite, à l’intérieur de nous il est glorifié par le Père; maintenant il attend chacun de nous afin que nous puissions mourir en lui, ainsi nous serons glorifiés, et nous vivrons sur la terre en faisant la Volonté de l’Amour.

Nous vivrons dans la Divine Volonté comme les élus qui ont été vers le royaume de Dieu le Père, nous vivrons avec notre chair sur la terre, et lorsque Dieu nous appellera, Dieu le Père, nous irons vers lui, là nous recevrons notre récompense; nous serons des enfants d’amour devant la Face de Dieu le Père : nous verrons notre Père parce que nous sommes venus au monde pour aller voir Dieu le Père; c’est notre récompense, il faut la mériter : alors nous devons vivre sur la terre en êtres d’amour.

Nous ne voulons pas, n’est-ce pas, passer par le purgatoire, mais nous devons accepter d’être purifiés par Jésus ici sur la terre, si nous ne voulons pas passer par le purgatoire.

Alors, Jésus vient de me dire: «Maintenant, c’est suffisant.»

 

 


 

[1] La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Lors de cette vérification pour mettre au propre cet enseignement, j’ai demandé à Dieu ce que cela voulait dire "maître au-dessus des autres"; il m’a dit : «Écris, je vais te raconter une histoire : "Il y avait des enfants qui se sont demandé s’il y avait quelque chose qui pourrait leur apporter du bien-être car, dans leur vie, ils cherchaient des moyens d’obtenir la santé par la puissance intérieure puisqu’ils venaient de la puissance de l’amour divin. Ils savaient que tout bien partait de l’Arbre de la Vie et que tout était en eux. Alors, ils se sont crus maîtres de leurs connaissances à tel point qu’après leur recherche à partir du livre de la Genèse, ils ont conclu qu’ils avaient trouvé la source par laquelle sort le bien; mais ce qu’ils n’avaient pas vu, c’était que leur façon de comprendre, leur façon d’agir et leur façon d’analyser venaient du mal. Ils avaient trouvé une méthode qui pouvait leur obtenir la guérison par l’énergie intérieure qui n’était autre que ce que le mal intérieur voulait qu’ils croient : ils perdaient la foi absolue que tout devait venir de la Volonté de Dieu, ils oubliaient que toute personne qui porte le bien et le mal en soi ne peut savoir ce qui est bon pour tous les enfants du monde et que Dieu seul connaît ses enfants. Ils venaient de faire entrer en eux le pouvoir du Mal; alors ces enfants sont devenus orgueilleux de ce qu’ils avaient découvert, si bien que ceux qui étaient contraires à ce qu’ils faisaient devenaient pour eux des obstacles impurs : cela faisait d’eux des maîtres au-dessus des autres". Voilà ce que vous devez comprendre : tout ce qui fait de vous des enfants contre les autres enfants vient du Diviseur. Je suis l’Amour, je ne divise pas ceux qui veulent se donner de l’amour, je suis, moi, le Père de tous les enfants du monde; ceux qui veulent comprendre, qu’ils comprennent et ceux qui veulent voir, qu’ils voient.»